« Je suis honoré et très fier d’être le premier président à être ici avec vous, à la Maison Blanche, pour m’adresser à la ‘Marche pour la vie' »,

a déclaré Donald Trump aux centaines de milliers de militants présents à la Marche pour la Vie qui s’est déroulée à Washington vendredi 19 janvier aux États-Unis. Il est en effet le premier président des États-Unis à s’être exprimé durant cette manifestation annuelle contre l’avortement.

Le président des États-Unis a pris la parole depuis la Roseraie de la Maison Blanche et s’est adressé par écran géant aux manifestants réunis sur l’esplanade du National Mall. Il a plusieurs fois cité Dieu dans son discours en défense de la Vie :

« La Marche pour la vie est un mouvement né de l’amour : vous aimez vos familles ; vous aimez votre prochain ; vous aimez notre nation ; et vous aimez chaque enfant, né ou à naître, parce que vous croyez que chaque vie est sacrée, et que chaque enfant est un don précieux de Dieu.

« Nous savons que la vie est le plus grand des miracles. […] A cause de vous, des dizaines de milliers d’Américains sont nés et ont pu réaliser tout ce potentiel que Dieu leur a donné… »

Il a dans son allocution dénoncé la loi américaine en matière d’avortement « l’une des lois sur l’avortement les plus permissives du monde » qui autorise « les avortements en fin de terme, avec la Chine, la Corée du Nord et d’autres ». 

« En ce moment, dans plusieurs États, les lois autorisent qu’un bébé soit arraché du ventre de sa mère au neuvième mois. Il faut que cela change »,

a-t-il ajouté.

Il a conclu sur une note d’espoir pour l’Amérique :

« Plus important encore, c’est le don de la vie elle-même. C’est pourquoi nous marchons, c’est pourquoi nous prions, et c’est pourquoi nous déclarons que le futur de l’Amérique sera rempli de bonté, de paix, de joie, de dignité et de vie pour chaque enfant de Dieu.

Merci à la Marche pour la vie, vraiment, vraiment des gens exceptionnels. Et nous somment avec vous, jusqu’au bout. Nous sommes avec vous.  Que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse l’Amérique. »

Francesca de Villasmundo

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

2 commentaires

  1. G. Paume says:

    Merci pour cet article.

    Cependant, ce n’est pas le premier président américain à soutenir la marche pour la vie.

    Tous les présidents américains du parti républicain l’ont soutenu depuis Reagan en 1984.

    Reagan avait été le premier président à mettre en place la politique dite de Mexico (Reagan avait annoncé cette politique alors qu’il était à Mexico). Cette politique consiste à supprimer toutes les subventions versées par le gouvernement fédéral des Etats-Unis aux associations étrangères faisant la promotion de l’avortement. Clinton (1993-2001) et Obama (2009-2017), démocrates avaient supprimé cette politique. Georges Bush junior (2001-2009) et Trump (depuis 2017) l’ont rétabli.

    Il est toutefois possible (à vérifier) que Trump soit le premier président à avoir participer directement à cette marche.

    Merci à lui d’avoir rejoint les manifestants.

    G. Paume

  2. Malheureusement, Donald Trump semble en même temps ne pas avoir peur de déclencher une guerre nucléaire qui mettrait fin à la vie sur terre. Je vous invite à lire cet article des plus inquiétants de Finian Cunningham qui s’intitule « Washington et alliés deviennent orwelliens sur les pourparlers de paix en Corée » : http://reseauinternational.net/washington-et-allies-deviennent-orwelliens-sur-les-pourparlers-de-paix-en-coree/

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com