Perte totale de repères, crise économique, immoralité institutionnalisée, islam omnipotent, crimes journaliers… vivre en France aujourd’hui n’est pas simple dans une société qui souffre de mal en pis tous les jours.

Certains se demandent à juste titre quels noms pourrions-nous mettre sur ces maux profonds qui nous rongent tous personnellement, de l’individu ordinaire jusqu’aux institutions de notre pays, de ce système dont personne ne sait comment se débarrasser mais dont chacun supporte l’esclavage de masse.

Ce « système » tel que nous le voyons plonge ses racines plusieurs siècles en arrière. Il n’est que l’aboutissement du travail maçonnique travaillé en amont : le libéralisme.

Ce mot répond à certaines caractéristiques qui décrivent incroyablement bien « le système », et qui sont donc les raisons de ce mal qui nous atteint tous.

1)   Première racine mortifère : Le subjectivisme. C’est le phénomène des temps modernes où la raison personnelle de chacun construit Sa vérité et refuse de voir la réalité en face telle qu’elle est. L’idée est simple : « Le sujet devient le centre de toutes choses. Les choses ne sont plus ce qu’elles sont, mais ce que je pense ». Ainsi chacun pense ce que bon lui semble mais surtout ne doit pas l’imposer aux autres… parce qu’il y aurait apparemment dans chaque idéologie, théorie, ou religion des parts de vérité et de bien !

2)   L’indépendance des volontés propres par rapport à la droite raison. C’est ainsi qu’un individu peut faire le mal, mais qu’importe… si cela est bon pour lui ! Comment ne pas nous rappeler ces propos du pape François qui illustre tout à fait ce libéralisme : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur, qui suis-je pour la juger ? »

3)   La loi humaine s’érige en règle suprême de la moralité. En effet le système croit pouvoir tout régenter y compris ce qui le dépasse complètement. La morale ne se fixe plus à partir de la loi naturelle et divine mais sur ce que les lobbys judéo-maçonniques nous imposent. L’avortement (six millions de morts depuis la loi Veil, des vrais ce coup-ci),  la contraception, la fin de vie, l’homosexualité institutionnalisée, le gender « la nouvelle bible pour enfants », etc.

4)   Règne du sentimentalisme sur la raison. Se rangent ici tous les grands slogans actuels de paix, de tolérance, de pluralisme, de mixité, qui justifient tout et dirigent nombre de nos compatriotes. C’est le « peace and love » hippie des années 1960 et la mentalité « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».

5)   Le renversement radical des valeurs humaines avec la primauté de l’animalité. C’est notamment la sacralisation de la sexualité débridée intronisée par une pornographie ambiante et enracinée par la bien-pensance. C’est dans cet esprit-là que les deux fins du mariage ont été inversées, la fin première devenant le plaisir charnel avec l’épanouissement des deux conjoints, avec éventuellement la procréation et l’éducation des enfants en deuxième but, presque facultatif aujourd’hui… C’est ainsi que l’on a mis la famille « cellule de base de la société », à terre.

6)   Le mépris de la tradition sous prétexte de progrès où tout doit être réinventé en permanence, et ce surtout en matière de science. Les expériences sur l’embryon et la conception ne sont pas en reste, devenant les vulgaires objets de scientifiques totalitaires.

7)   L’individu roi sur toute société, autorité, et hiérarchie naturelle : indépendance des enfants vis-à-vis de leurs parents, de la femme à l’égard de son mari (libération de la femme), de l’ouvrier vis-à-vis de son patron. Chaque individu devient par principe sujets absolu de tous les droits avec quelques « devoirs » ici ou là pour sauver l’apparence. C’est l’anarchie qui engendre féminisme, lutte des classes, syndicalisme marxiste, révolutions, et enfin le chaos pour la société.

Mgr Gaume faisait parler la Révolution : « Je suis la haine de tout ordre que l’homme n’a pas établi et dans lequel il n’est pas roi et Dieu tout ensemble. Je suis la proclamation des droits de l’homme sans souci des droits de Dieu. Je suis la fondation de l’état religieux et social sur la volonté de l’homme au lieu de la volonté de Dieu. Je suis Dieu détrôné et l’homme à sa place. Voilà pourquoi je m’appelle Révolution, c’est-à-dire renversement… »

Voilà ce qu’est le libéralisme et ce qu’il a appliqué à notre société sous l’influence franc-maçonne. Nous sommes dans un système voulu, contre-nature, et surtout totalitaire, car l’anarchie n’est pas autre chose. Système satanique savamment pensé enfin d’empêcher à tous prix le règne social de Dieu lui-même, sans qui paix et bonheur ne sont qu’illusoires puisqu’Il en est le principe.

Source : Ils l’ont découronné de Mgr Marcel Lefebvre

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

15 commentaires

  1. TRUDELLE Jean-Claude says:

    Encore un auteur dont les écrits démontrent à l’évidence qu’il ne connaît pas le libéralisme qui est d’abord une philosophie de lumière contre l’obscurantisme et ensuite une doctrine économique de la liberté – la loi du contrat- et de la responsabilité qui s’y attache.
    La France rongée par le libéralisme ? Allons donc ! sait-on que 50 % du PIB français est issu d’entreprises contrôlées par l’Etat ?
    Qu’il y a plus de 8.000 lois et 400.00 décrets qui réglementent jusqu’à l’infime toute notre vie de la naissance à la mort. S’en prendre au libéralisme c’est se tromper de cible,de combat et dénoncer une inexistence en France où ce mot « libéralisme » est honni : on en voit les conséquences.

  2. Bonjour,
    Effectivement, notre société semble rendre plus libre (plaisir, facilité), mais les gens ne sont pas plus heureux!
    La facilité ne conduirait-elle donc pas au bonheur?
    Plus question de parler d’efforts, de contraintes. Peut-être es-ce pour cela que les couples divorcent en moyenne dés deux ans de vie commune.
    Un couple nécessite des compromis, du respect, penser aux autres (mari, femme, enfants) des efforts donc. Trop dûr!
    Nous les femmes sômmes devenues des objets de consommation, ayant voulu notre indépendance et certaines traitent les hommes de même… Les vêtements sont des objets de désir sexuel, occultant le respect dû à tout être vivant.
    La société dépravée, semble perdre toute morale car ses valeurs sont inversées.
    Ce qui jadis était bien (foi, fidélité, famille..) semble ridicule aux yeux de beaucoup.
    Le subjectivisme est basé sur l’égocentrisme, le narcissisme, l’individualisme (beaucoup d’isme).
    Seulement avant, la société était plus stable, (les mariages duraient ds l’ensemble), plus saine (moins de dépravation, porno…), les gens avaient de belles valeurs et n’étaient pas plus malheureux, ni donc plus bêtes.
    La volonté de dépraver, puis de détruire la société est évidente (porno, gender, islamisation, violence…).
    Un ami croyant m’a dit un jour: <>, donc aimer son frère, pas ses vices.
    L’amour, le respect, pour ne pas devenir aigri, haïneux, tout en gardant ses valeurs!
    Gaëlle

  3. Christiane says:

    Vous vous trompez, le libéralisme est effectivement à l’origine du Mal sous toutes ses formes qui ronge notre société. Lisez :
    « la conjuration antichrétienne » de Mgr Henri Delassus; vous comprendrez tout. Ce à quoi nous nous heurtons, qui menace notre pays de destruction n’est que la suite logique de la Révolution de 1789. Vincent Peillon l’a bien dit en affirmant sans que ce soit relevé par aucun journaliste du système : « la révolution n’est pas terminée »; c’est le but des présidents qui se sont partagé le pouvoir depuis ces dernières décennies et, si Hollande a été élu c’est justement pour mettre un point final au travail de destruction auquel a participé la fausse droite mais que, par stratégie électorale, elle préférait confier à la gauche.

  4. Rémi de Völn says:

    La cause des causes de tous ces maux,
    est l’expulsion de Dieu de la société (1789) et de l’Eglise (concile Vatican II).
    Nous retournons donc à la barbarie qui existait avant la venue de Dieu sur terre.
    CQFD

    • Et l’ange déchu, le pur esprit de ténèbres, père de la révolution, n’est autre que Lucifer. La révolution contre la Révélation de Notre Seigneur Jésus Christ.
      Son clergé n’est autre que la franc maçonnerie ou plus exactement la religion des mystères. Elle aime se draper d’ombres et appeler ses affidés initiés. Hermétisme, Gnose, Wicca, New age, au travers des âges ce culte aura toujours été celui des sacrifices rituels en tout genre et pour toutes sortes de raisons obscures.
      La Lucis Trust ou Luciferian trust est conseillère de nos jours à l’ONU sur des questions aussi importantes que le contrôle démographique et fait pression pour que l’aspect divin de l’argent soit reconnu. Elle milite activement pour Mammon.
      La folie de ce monde me surprendra toujours surtout lorsqu’on sait que le seul et unique sauveur du genre humain est Notre Seigneur Jésus Christ et sa Révélation.
      Le libéralisme n’est qu’un outil de la révolution pour faire advenir le royaume de Satan sur terre. Et je dois avouer que le projet est déjà bien avancé. Ayons confiance en la Très Sainte Vierge Marie et son Coeur Immaculé vaincra comme elle nous l’a dit à Fatima en 1917.

      Vive le Christ Roi!!
      Vive la Très Sainte Vierge Marie!!

      • Je suis OK pour Christ roi des rois mais pour la Vierge… femme entre les mains de Dieu, ni rédemptrice , ni déesse, ni reine, ni « Mère de Dieu » (rien que ça !). Relisez les Actes des Apôtres 19:23. Paix sur vous.

        • Je connais les actes et je vous renvoi à un Saint très important qu’est Saint Louis Marie Grignion de Montfort.
          Marie est le chef d’œuvre de Dieu. Elle est l’arbre de vie par lequel le Saint Esprit a pu engendrer la personne de Jésus Christ. Marie est Immaculée c’est à dire sans péchés. Elle est la nouvelle Eve. Vaisseau par lequel le Verbe a décidé de venir à nous. Et, bien évidemment, elle est mère de Dieu. Comment Jésus aurait il pu décider de s’incarner en son sein si elle était n’importe quelle femme? Je vous recommande la lecture de « L’amour de la sagesse éternelle » de Saint Louis Marie Grignion de Montfort.
          Jésus nous est venu par Marie.
          Par Marie nous devons aller à Jésus.
          Bien à vous.

        • Pour ceux qui doutent de l’immaculée conception et du rôle de co-rédemptrice (interceptrice), de la Sainte Vierge Marie:
          – Relire:  »Les noces de Cana », sens caché, la vierge intercède pour nous et notre part au banquet divin
          –  »La visitation », lorsque l’enfant tresaillit dans le sein de Ste Elysabeth, c’est gràce à la visite de la Sainte Vierge que St Jean Baptiste fut sanctifié, bénie
          – Lourdes, où elle apparut à Ste Bernadette, en tant qu »immaculée conception », et où des miracles récents marquent encore, notamment les médecins carthésiens, incapables d’en expliquer les causes
          – pour les protestants, la phrase dite à Jésus:  »Tes frères et tes sœurs te cherchent », signifie:  »tes cousins », dans la culture araméenne de l’époque.
          Marie donne beaucoup de gràces, mais il ne faut pas la détrôner!
          Elle est Immaculée conception, Sainte, Vierge et co-rédemptrice pour l’éternité!!

  5. « Indépendance… de l’ouvrier vis-à-vis de son patron. »

    Le Réseau Salariat prône la copropriété d’usage des moyens de production afin que les salariés puissent maîtriser les fins et les moyens de la production et qu’ils ne soient plus opprimés par les actionnaires et les employeurs. De cette façon, l’on mettra fin à la surproduction, à la quasi-absence du recyclage et à l’environnementicide obsolescence programmée.

  6. Guy de la Croix says:

    100 % d’accord avec Rémi Völn

  7. Vieux Jo says:

    @ 7 : le protestantisme a été la porte d’entrée en Angleterre de la FM, il conviendrait de vous renseigner, voire de vous instruire sur l’origine du Mal.

  8. badjiaka says:

    c est la méchanceté envers nous prochain si tout le monde croyait a Dieu il n y aura pas cela

  9. M.Antoine de Peyrolles,

    Merveilleux résumé de l’état actuel de notre société.
    J’aurais signé ce texte avec bonheur.
    LAUDATUS JESUS CHRISTUS !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com