citation louis de bonald

« La Révolution française a commencé par la déclaration des droits de l’homme; elle ne finira que par la déclaration des droits de Dieu. » (Louis de Bonald)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. dans un même bain de sang ?

  2. Bardamu says:

    Très malin… Vous êtes fier de vous ?

    • C’est très sérieux.

    • Il est très probable, en effet, que tout cela finisse dans un bain de sang, Bardamu.
      rappelez-vous la vision de sr Lucie : « un homme habillé en blanc » montait vers la Croix, le Calvaire. Autour de lui, des cadavres baignent dans leur sang : cardinaux, prêtres, religieux, religieuses, laïcs toutes catégories,… Un ange recueille le Sang du Christ qui jaillit de son Coeur.
      Là-dessus, Rome a voulu nous faire croire que cette vision s’était déjà réalisée, que l’homme en blanc était le pape, et le pape était Jean-Paul II qu’un turc (ou tunisien ?) avait tenté d’assassiner un 13 mai 1982 (ou 81).
      Mais ce n’est que baliverne cette interprétation mensongère! Nous mentir ainsi, c’est nous prendre pour des gamins écervelés. Et falsifier ainsi les messages de Dieu, c’est courir à sa perte!
      La vérité, paraît-il, est qu’il ne faut surtout pas nous effrayer. Mais, en vérité, ce sont eux qui tremblent dans leurs soutanes (pour ceux qui en ont encore), et qu’ils sont tombés tellement bas dans leurs magouilles et compromis (la Ste Vierge n’a-t-elle pas dit : « l’Eglise est plein de gens qui acceptent les compromis » ?), qu’ils ne savent plus comment s’en sortir, à supposer qu’ils le veuillent vraiment… Ils font, en effet, tout pour que ce chaos visionnaire ait effectivement lieu un jour futur.
      Et dans le fond, c’est ainsi, dans le sang du Christ, et le nôtre (nous les chrétiens), que les droits de Dieu se feront connaître et reviendront en place.
      Lorsqu’au temps de Noé, Dieu a décidé d’éliminer ce monde corrompu au + haut point, Il n’a pas hésité à tout ensevelir, en ne laissant en vie qu’1 juste, Noé, et sa famille avec lui pour que la création et les créatures de Dieu ne disparaissent pas totalement, car Dieu ne renie pas ses décisions. Dieu aura toujours le dernier mot, même s’il Lui faut tout raser et détruire (souvenons-nous qu’Il n’a pas besoin de nous pour être heureux).
      Alors les droits de l’homme ne VEUT RIEN DIRE pour Lui.

  3. Sauf que Dieu étant la source et le titulaire de tous les droits. Absolument tous les droits sont en Dieu. Il serait absurde de parler de « droits de Dieu ». Car si Dieu existe,il a évidemment tous les droits. En revanche il n’est pas absurde de parler de « droits de l’homme » conférés par Dieu et opposables aux autres hommes.

    Toutefois cette citation de de Bonald nous permet de comprendre l’inanité des reproches faits par les antisémites au peuple hébreu qui, sur ordre formel de Dieu, massacra certains peuples jusqu’au dernier. Dieu seul est maître de la vie et de la mort. En revanche croire que aujourd’hui Dieu vous ordonne d’exterminer des peuples relève du fanatisme obtus car il n’y a pas d’ordre de Dieu et il ne peut plus y en avoir. Dieu dirigeait les Hébreux et cela était attesté par de nombreux miracles.

    Dieu donc est titulaire de tous les droits.

    • Monsieur,

      Pour peu qu’il soit question de la Trinité, votre raisonnement -quoiqu’enchanteur- se retrouve bancal.

      Le Christ -Dieu pour le chrétien- l’a bien dit, il est impossible de servir deux Maitres à la fois. On ne peut défendre les droits de l’homme (entendre la laïcité républicaine, sobriquet de l’athéisme) ET les droits de Dieu (-Trine). Cet écartement en a perdu plus d’un.

      Civilités,

    • @ Denis Merlin, vous écrivez :
      – « il n’y a pas d’ordre de Dieu et il ne peut plus y en avoir. »
      – « Dieu donc est titulaire de tous les droits. »

      Je ne comprends pas bien ce raisonnement…
      Qui est Dieu pour vous ??
      A quoi cela Lui sert-Il d’être « titulaire de tous les droits » s’Il ne s’en sert pas ? ou qu’Il ne peut « plus » donner d’ordres ? Est-Il moins puissant selon vous ?
      Ses droits sont déjà des ordres.
      Et on ne les respecte pas. Mais Il est toujours aussi libre de nous le rappeler (qu’au temps de l’A.T) par un châtiment quelconque qui nous réveillera tous (on peut l’espérer…).

      • – « il n’y a pas d’ordre de Dieu et il ne peut plus y en avoir. »
        – « Dieu donc est titulaire de tous les droits. »

        Dieu est titulaire de tous les droits, ne signifie pas qu’il ne nous a pas parlé ou qu’il exerce ses droits arbitrairement. « Dieu est fidèle ». Donc s’il a pu sans violer les droits de personne ordonner l’extermination de certains peuples dans les circonstances de la fin du 2ème millénaire et du début du 1er millénaire (paganisme généralisé et surtout élection d’un peuple chargé de recevoir sa parole et de la vivre pour ensuite la diffuser à l’humanité entière avec l’envoi de Son Fils au début du 1er millénaire après Jésus-Christ. Dans les circonstance présentes, il s’adresse à l’humanité entière. L’humanité doit donc recourir au 10 commandements, en l’occurrence au 5ème pour connaître la volonté de Dieu. L’élection divine et l’ordre divin étaient attestés par les miracles.

        Ainsi celui qui, en 2015, se prendrait pour Josué ou pour Saül serait un fou. Celui qui entendrait Dieu lui dire de tuer son prochain serait ou un fou ou un escroc parce que la Révélation est close depuis la mort du dernier apôtre.

        Il faut la foi catholique pour comprendre cela. Si l’on croit que les Hébreux étaient des escrocs et des pillards qui invoquaient Dieu pour assouvir leurs bas instincts, on n’a pas la foi. Moi je crois qu’ils étaient des saints obéissant à un ordre mystérieux justifié par le fait que Dieu a tous les droits.

        La solution se trouve dans la foi. Celui qui n’a pas la foi, ne peut comprendre.

        @ Castille: Chesterton aurait écrit que le monde moderne était fait d’idées chrétiennes devenues folles. On pourrait écrire d’idées justes se développant comme un cancer, anarchiquement et au détriment de la raison. Au XXème siècle l’Église a remis de l’ordre dans les justes idées de « laïcité », de droits absolus de Dieu, de liberté de l’homme etc. Elle les a conciliées entre elles sans rien sacrifier de la vérité.

        • Celui qui dirait que les Hébreux étaient des brutes sanguinaires n’expliquerait pas pourquoi Dieu leur intimait l’ordre de ne faire aucun butin, de tuer tout le monde jusqu’au nourrissons, de tuer même les bœufs, les brebis, les chameaux et les ânes de ne rien prendre de ce qui avait appartenu à ce peuple, de renoncer même au simple désir de posséder ce que ce peuple avait possédé (1 Samuel 15,3 et 15,22-23).

          Les rationalistes sont obligés de prendre certaines parties du récit et d’en rejeter arbitrairement d’autres. Ce qui est contraire à la raison.

  4. Trop de droits de l’homme tue les droits de l’homme français

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com