Voici une enquête intéressante réalisée par le site panamza.com qui revient sur le Grand Journal de Canal+ de vendredi soir avec Serge Michel, journaliste du Monde impliqué -avec une centaine de confrères à travers le monde- dans la révélation du scandale SwissLeaks (portant sur un vaste et occulte système d’évasion fiscale mis en place par la filiale suisse du groupe bancaire britannique HSBC).

Le journaliste du Monde évoque un évadé fiscal israélien, détenteur d’un compte chez HSBC,  qui avait financièrement assisté le groupe terroriste Al-Qaïda à la veille des attentats du 11 septembre.

Qui était exactement cet Israélien? Shimon Yelinek. 

yelinek

Voici l’extrait de panamza.com :

Samedi 14 février, dans la soirée, le site du journal Le Monde a discrètement publié- sans l’annoncer sur sa page Facebook– un article à son sujet. Le portrait expéditif brossé à l’antenne par Serge Michel y est plus développé.

Il faut également se réferer à un autre journal partenaire du Monde dans la divulgation du scoop SwissLeaks : L’Hebdo.

Jeudi 12 février, ce média suisse avait consacré un article complémentaire -et relayé vendredi, dans l’indifférence générale, sur Facebook– au sujet de Shimon Yelinek, ex-courtier israélien basé au Panama qui suscita déjàl’intérêt de la presse américano-latine en 2002/2003.

hebdo

Contrairement à L’Hebdo, Le Monde évoque -sans s’y attarder davantage- l’identité du principal « collègue » de Yelinek, dénommé Ori Zoller et présenté comme un « ancien membre des forces spéciales israéliennes ».

La réalité est plus complexe.

Propriétaire d’une agence de courtage (en armes à feu) basée au Guatemala, Zoller n’était pas seulement un ex-militaire israélien. Cet homme, également impliqué -comme Yelenik- dans le trafic de diamants avec Al-Qaïda– avait été exposé par l‘Organisation des États américains : en janvier 2003, cet organisme avait publié un minutieux rapport d’enquête relatif à l’acheminement illégal d’armes du Nicaragua -via le tandem Zoller/Yelinek- à destination d’un groupe paramilitaire colombien d’extrême droite.

Zoller y fut cité comme un « ex-agent du renseignement israélien » etreprésentant (au Guatemala) de la société Israel Military Industries (une compagnie contrôlée par le gouvernement israélien) qui bénéficia encore, fin 2001, d’importants virements bancaires effectués depuis Tel Aviv.

En juin 2002, le Miami Herald (journal de la ville où séjournait régulièrement –dans l’hôtel Mariott– Yelinek) était plus incisif : selon une information rapportée par le quotidien Panama America et directement issue -via une source confidentielle- du Conseil de sécurité nationale du Panama, Zoller était encore un agent du Mossad durant son étroite collaboration (dans les années 1999-2001) avec Yelinek.

Résumons : Yelinek, l’Israélien qui assista financièrement -via un intermédiaire libanais et en amont des attentats de 2001- le réseau Al-Qaïda, était donc en relation -à travers son partenaire Zoller- avec le Mossad. (…)

Rappel préliminaire des faits, déjà évoqués, à maintes reprises, par Panamza  :

Cinq Israéliens ont été arrêtés par la police du New Jersey, le 11 septembre 2001, pour avoir manifesté une joie incongrue à la vue du crash du premier avion dans le World Trade Center.

Après 71 jours de détention, ils seront renvoyés à Tel Aviv. Certains médias locaux, comme The Record, rapporteront l’incident et révéleront par la suite, telle la revue de la communauté juive new-yorkaise dénommée The Forward, que deux d’entre eux étaient des agents du Mossad sous couverture.

Question : pourquoi des employés des services secrets israéliens avait-ils exprimé leur jubilation, en se prenant en photo, devant la Tour nord embrasée du World Trade Center ?

Cette arrestation n’est que le sommet de l’iceberg : environ 200 Israéliens, déguisés en étudiants en art ou en vendeurs de jouets et soupçonnés d’espionnage, ont été arrêtés sur le sol américain, autour de la date du 11 septembre 2001.

Plus étrange : certains d’entre eux étaient domiciliés à proximité des futurs « pirates de l’air » présumés.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com