Madame Duflot et monsieur Placé arrivaient hier soir en Gare de Montparnasse. Ils ont été bien accueillis. Une bande de 5 ou 6 braves jeunes ont exprimé le désir de voir François Hollande démissionner. Immédiatement les énormes moyens policiers mis en place afin de protéger les 2 membres d’EELV ont réagi pour contrôler les contestataires, sans doute de dangereux terroristes.   Ce qui est frappant, c’est de constater que malgré le fait que  le compagnon de Duflot déteste la France et les uniformes au point de refuser de venir au défilé du 14 juillet, celle-ci utilise des moyens disproportionnés afin de se faire protéger. Vous constaterez jusqu’à un camion de déminage sur le quai. Combien coûte au contribuable cette surprotection ?
Accueil placé dufflot montparnasse par Cyrille014 href= »http://dai.ly/x157zcz » target= »_blank »>http://dai.ly/x157zcz

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. ok pour la video ou on ne voit rien mais pour le camion de deminage, nous sommes sous vigipirate alors il n’est pas là pour le ministre mais pour la gare !

  2. Sylvain Quin says:

    Bonjour,
    Je confirme l’info de »girault ». Je me suis vu de dos vers 1:47, car j’étais là. Il y avait une intervention sur le quai 5 pour un bagage abandonné (ou oublié).

  3. J’étais également présent.

    C’est vrai que sur la vidéo on ne voit pas grand chose vis à vis des forces de polices présentes. Seuls quelques policiers ont réagit pour contrôler ces quelques personnes qui au final n’ont pas fait grand chose d’autre que de crier pendant 30 secondes « Hollande démission ». Les policiers les ont retenus une dizaine de minutes pour effectuer le contrôle d’identité avant de les laisser partir.

    On remarque tout même que ce sont des CRS avec boucliers qui sont présents et qu’en temps habituel même sous vigi-pirate on ne voit que des patrouilles ordinaires et des militaires dans les gares. Pas de boucliers et policiers mis au bout du quai où des membres d’un parti politique vont sortir. Et cela la vidéo le montre.

    Quant au camion de déminage je ne sais pas pour quelle raison il était présent, mais j’ai constaté qu’à peine les membres du parti éclipsés, le camion est également parti.
    Quant au bagage oublié ou abandonné, c’est en permanence dans les gares. Si je devais signaler tout ce que je vois comme bagage laissé sur le quai sans personne à côté il y aurait des camions de déminage sur chaque voie dans chaque gare de façon permanente.

    Ce que l’article et la vidéo démontrent (un article de plus et une vidéo de plus sur le sujet) c’est que le pouvoir en place utilise encore plus de moyens pour la protection de ses membres et contre les contestataires que n’a pu le faire aucun gouvernement ces dernières 30 années. J’en avais vu d’autres sur la marche des veilleurs où pour en gros 1500 personnes des dizaines de camions de CRS et gendarmes mobiles avaient été employés.

    Cette disproportion de moyens commence même à agacer dans les rangs de la police nationale au point qu’un syndicat de policiers s’est fendu d’un tract sur le sujet:

    http://www.alliancepn.fr/actualites/tracts/?eID=dam_frontend_push&docID=4746

  4. Sylvain Quin says:

    Bon, je n’ai pas voulu être long, mais il y a bien eu une intervention du service de déminage sans rapport avec la mini-manifestation.
    Plus d’un quart d’heure AVANT que celle-ci n’ait lieu, 5 quais ont été fermés, et un appel a été fait à 3 reprises pour qu’une personne se manifeste au l’entrée du quai 5 (celui de mon train qui restait vide donc).
    Quand le camion de déminage est arrivé, deux démineurs sont allés sur le quai 5, et sont revenus 10 minutes après, soit APRES la mini-manifestation, avec les deux bagages abandonnés. Les quais ont été rouverts dans la minute suivante.
    Et bien entendu, Mme Duflot et M. Placé ne sont pas passés par ces quais fermés.

    • A la limite, le camion de déminage c’est de l’anecdotique; quoi que si les 2 comparses d’EELV n’étaient pas attendus, y aurait-il eu un appel pour retrouver le propriétaire des bagages et l’appel au service de déminage ?
      Sur le fond, ce qu’exprime cet article c’est le ras le bol de l’utilisation outrancière dans le déploiement de moyens hors norme en matière de sécurité pour des broutilles depuis des mois. Pendant le temps que ces moyens sont utilisés pour des choses insignifiantes ils ne sont plus disponibles là où il y en a de réels besoins, camion de déminage ou pas. Et en cela je rejoint tout à fait ce qu’en dit le syndicat de policiers et les encourage à faire un peu plus entendre leur voix afin que l’on ait un peu plus de représentants de forces de l’ordre là où il y en a besoin.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com