Allemagne – Heiko Maas, ministre fédéral de la Justice, a engagé Anetta Kahane, présidente de la fondation Amadeu Antonio, pour assurer la censure d’internet et des réseaux sociaux.

Anetta Kahane a surtout fait parler d’elle, ces derniers mois, en militant pour l’ouverture totale des frontières et l’accueil inconditionnel des immigrés.

Sur internet et les réseaux sociaux, elle devrait traquer tout ce qui conteste la politique d’immigration de grand remplacement.

Et dans la surveillance des autres citoyens allemands, on peut dire qu’Anetta Kahane a de l’expérience !

Née de parents juifs, son père avait participé à la guerre d’Espagne du côté des combattants communistes. De retour en Allemagne, la famille s’était particulièrement bien adaptée au régime communiste de l’Allemagne de l’Est après guerre. Selon les archives, Anetta Kahane avait été recrutée en juin 1974 par le ministère de la Sûreté de l’État (MfS). Sous le nom de code « Victoria », elle fournissait des rapports sur des personnes de son entourage, amis, voisins, etc.

Anetta Kahane a ainsi, par exemple, dénoncé des personnes qui avaient critiqué l’écrasement du Printemps de Prague ou qui étaient tentées de chercher à fuir l’Allemagne de l’Est.

L’officier à qui elle remettait ses rapports la jugeait très coopérative.

Après la chute du Mur de Berlin, Anetta Kahane avait bien entendu évité de parler de ses activités pour le compte de la Stasi.

Mais c’est particulièrement choquant – et révélateur – de voir que le gouvernement de Mme Merkel (qui a aussi un passé trouble) est allé chercher une personne passée par la Stasi pour surveiller les internautes allemands.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    La Taubira juive de la Stasi avec la gueule de l’ emploi.
    Les juifs n’ aiment pas être dénoncés mais eux ne se privent pas de le faire.

    • catholique semper idem says:

      Bien-sûr, puisque selon le Talmud, un Goym (non Juif) est une certaine espèce intermédiaire entre l’animal et lhomme (les Juifs), et dans d’autres éditions de ce « vénérable » livre, le Goy vaut même moins que l’animal.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com