petite_filleSi les garçons sont éduqués dans le but de devenir des hommes forts et droits, les filles, pour répondre à leur mission terrestre,  apprendront le don de soi. Le rôle d’une maman, et de toute autre femme sur la terre est la générosité et l’amour : une femme est tournée vers les autres, son inclination naturelle à l’autre et sa sensibilité sont autant de qualités à faire grandir. Si son corps la prédispose physiquement à la maternité, son sens du détail, et sa sensibilité l’aident à se tourner vers les autres. C’est d’ailleurs ce qui la rend vraiment heureuse.

 Elles apprendront dans nos maisons, à se donner dès leur jeune âge aux autres, par le service rendu, par l’attention envers les membres de la maisonnée. Si certaines de nos filles ont le cœur plus dur, apprenons-leur à se donner davantage, et faisons en sorte qu’elles prennent conscience de la joie que leur procure leur générosité. Que nous sachions remercier leurs délicates attentions, lorsque sans rien dire, elles préparent la table ou aident le petit dernier à s’habiller. Encourageons-les, afin qu’elles puissent constater que leur générosité est source de joie pour les autres et que c’est en nous donnant que nous trouvons le bonheur.

 Que les filles apprennent la cuisine, la couture, avec leur maman : même si notre cuisine ressemble à un champ de bataille, fermons les yeux sur le ménage, et humons d’un air réjoui la bonne odeur qui sort du four. Offrons-leur un beau livre de cuisine, des perles à enfiler. Eduquons-les au beau, elles élèveront ainsi leurs propres enfants dans la joie qui découle de la beauté sous toutes ses formes : musique, chant, encadrement, reliure, peinture, dessin.

Il est parfois difficile pour nous, mamans, de garder le sourire lorsque nous sommes fatiguées, malades ou inquiètes. Pourtant, si nous sommes le soleil de la maison, si nos filles constatent que malgré la fatigue, la maladie, nous sommes heureuses de donner encore et toujours, notre exemple les poussera à ce don de soi. Nous savons toutes combien cela peut être parfois difficile…

Cela ne dispense en aucun cas de leur fournir des activités physiques nécessaires, surtout lorsque, adolescentes, elles auront une préférence pour les rêveries, et les romans… cela leur évitera de tomber dans la sensiblerie et le romantisme, qui trompent tant de jeunes filles sur la réalité de la vie conjugale. Bien sûr dans l’amour humain la dimension sentimentale existe, mais Dieu merci, elle est loin de s’y mesurer. Que nos filles puissent faire du sport, féminin de préférence, qu’elles puissent courir, se promener, nager, afin d’apprendre à conserver une vitalité et une activité nécessaire.

Jeunes filles, engageons-les à prendre des responsabilités, que ce soient dans des associations, ou des camps d’enfants, afin d’aider et de se donner aux autres pendant leurs propres vacances, proposons-leur d’aider (bénévolement) une maman dans la peine, une personne âgée, un handicapé.

Que nos jeunes filles prennent conscience que dans ce monde superficiel où la femme est objet de désir, elles devront par leur conduite, leur tenue, et leur pureté, élever les âmes qui les regardent, non par vers elles, mais vers Dieu. Qu’elles s’habillent avec élégance et modestie.

Ainsi, elles auront la grâce d’être de celles qui auront plus « de joie à donner qu’à recevoir ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Bonne copie de pages d’instruction civique des années 1930.

    Et en forçant le trait, vous décrivez la femme musulmane, qui donne, ne reçoit pas (sauf des coups), et s’habille modestement !…

    Bref, parler d’âme et de Dieu et c’est le piège « infernal »…

    J’ai élevé ma fille en « laïque », à la Tomb Raider…
    Elle met des baffes à qui le mérite, s’habille comme elle veut et vit, donne quand elle en a envie, reçoit quand elle en a le besoin, comme elle l’entend.

    Pas étonnant qu’avec de tels textes que le votre, que la femme soit moins bien payée que les hommes !
    C’est un texte digne des intégristes catholiques !
    …sans oublier qu’à l’époque de la Révolution, la République Française n’a pas fait moins pire, et a même sans doute dépassé en horreur l’Etat Islamique. Il s’agissait de créer l’homme nouveau, ce qui passait obligatoirement par la disparition de l’homme ancien qui devait accepter d’être régénéré ou de disparaître. C’est à ce titre que la Révolution a éliminé la famille royale, une bonne partie du clergé, de la noblesse…

    Votre texte me donne des frissons, car il devrait rester dans les livres d’histoire et non pas sur le Net, dans un but de réactualisation.

    C’est GRAVE.

    • Philibert says:

      C’est sur, c’est mieux quand ce sont les hommes qui doivent apprendre à faire la cuisine plus que correctement tandis que leur femme ne sait rien faire de tel puisque ce serait « intégriste » ou je ne sais quelle définition bidon. Et qu’ils changent de partenaire comme aujourd’hui, tandis que les vieux 68ard ont gardé leur épouse qui repasse leurs chemises et leur fait la bouffe…

      Les jeunes n’en peuvent plus de cette escroquerie. Et si vous éduquez votre fille à la laïque, respectez le fait qu’ici vous êtes sur un site catholique et ne venez pas faire le troll…

      • Désolé, je ne savais pas être sur un site « catholique »… Mais, vous voyez, j’avais compris, par ce texte, que vous êtes des INTÉGRISTES. Les intégristes, musulmans, ou catholiques sont des gens dangereux. S’il y a guerre civile en France, elle viendra des intégristes, quelque soit la religion.

        Relisez mon premier texte : je n’en change pas une virgule.

        • François says:

          Prouvez donc que les catholiques sont dangereux. Vous n’avez pas le nez qui s’allonge avec vos mensonges ? Avez-vous déjà vu un attentat de catholiques ? Si vous en connaissez un n’hé »sitez pas à nous le faire savoir, nous nous ne sommes pas au courant!

          Avec votre cerveau lavé à l’eau de javel laïcarde vous ne vous rendez même pas compte que c’est la laïcité qui permet l’implantation de l’Islam avec tous les dangers qu’il traine avec lui.

          Apprendre le beau et cultiver la féminité chez les filles, tout en encourageant la virilité chez les garçons, c’est ce qui a fait la grandeur de la France.

          Cela ne signifie pas que les filles doivent être des mollassons. Ce sont les écoles catholiques traditionnelles privées (Filles et garçons séparés) qui en France ont les meilleurs résultats et sont les plus recherchées. Un article du Figaro avait donné le classement des meilleures écoles, durant l’été. Le top du top revenait à l’école des Dominicaines de Fanjeau. Une école de filles. Vous devriez essayer de comprendre pourquoi.

          Aimer le bon, le beau, cultiver l’amour de la famille et de la patrie (cet article fait hélas l’impasse sur cet aspect!) , et le transmettre, ne peut que rendre plus fort pour défendre les siens.

          • Pour défendre vos théories, vous ne vous aidez que de l’insulte. Je n’entrerai pas dans ce jeu et perdre mon temps avec des catholiques fanatiques.
            Je suis ancien enfant de chœur et fils de parents catholiques intégristes, avec une bonne connaissance du Clergé…
            Vivre, c’est, avant tout, rechercher une réussite économique, écologique, culturelle et laïque, sans s’encombrer des religions et des races qui n’apportent que des troubles, surtout qu’elles sont nombreuses, différentes et nocives dès qu’elles cessent d’être des propositions spirituelles pour devenir des idéologies. En cela, il est donc permis d’être déïste et voltairien. Cependant, il s’agit d’interdire toute instauration de communautarisme, de chrétienté aveugle, d’islamisation criminelle, dans cette Société d’États. Les racines et traditions devront, toutefois, être préservées sans déboucher sur des républiques universelles ou des sociétés athées et contrer toute idée de finance apatride.
            Point final. Je n’en écrirai pas plus à des personnes qui prétendent détenir la Vérité, sourdes à toute critique, même constructive.
            Amen !

            • Philibert says:

              Bon courage alors pour la réussite économique.

              Si vous chassez le Christianisme, l’Islam prendra la place inoccupée. Et surtout, si vous chassez Dieu de vos vies, il n’y aura plus de frontière entre le bien ou le mal sur lesquelles chacun peut s’entendre. On voit déjà que plus personne ne respecte les lois en France, à commencer par les législateurs eux-mêmes, certains appelant à enfreindre les textes pour encourager l’immigration clandestine qu’ils ont pourtant voté..

          • Attentat du cinéma Saint Michel en 1988. Il y a quand même eu 14 blessés.

  2. Il manque tout de même un paragraphe – jhum.. un chapitre – sur la formation intellectuelle des filles, de leurs études supérieures et …de leur accès à un métier !
    Toutes les filles ne se marient pas, . certaines peuvent-avoir besoin de travailler…et certains métiers leur sont tout à fait appropriés…elles y excellent même.
    Si la femme est le « coeur qui bat, toujours à l’écoute… » elle a aussi une tête !

    Pouvoir avoir une activité professionnelle n’est pas à écarter, bien au contraire dans le monde dans lequel nous vivons,, en revanche il y a métiers, activités professionnelles ou caritatives, etc, compatibles plus ou moins avec une vie de famille si la femme est mariée avec des enfants…avoir un esprit de discernement (avec son époux)) est là capital !

    • François says:

      Vous avez entièrement raison, Anne-Charlotte L., il manque à cet article l’apprentissage intellectuel et l’amour de la patrie et peut-être encore d’autres aspects qui font des jeunes-filles de leur temps et non uniquement des dames patronesses ou des poupées de salon. Quant au sport, effectivement la boxe n’est pas très féminine, mais la plupart des sports conviennent aux deux sexes, y compris des sports comme le judo. Et bien sûr, il ne faut pas exclure l’apprentissage d’un métier. La vie n’est pas facile, ni idyllique pour toutes les filles, y compris celles qui seront mères de famille. Et celles qui resteront célibataires pour « x » raisons, ont le droit de vivre, elles aussi.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com