miss-france-2014-2-MPI

La polémique enfle autour de l’élection de Miss France 2014. Médias-Presse.Info avait déjà informé ses lecteurs des raisons des controverses qui entourent le choix de Flora Coquerel.

Mais des informations se précisent, qui alimentent de plus en plus l’hypothèse d’une élection truquée.

Selon Marcel Tuihani, le ministre polynésien en charge de l’Office des postes et télécommunications, seuls 11 % des appels polynésiens de soutien à Miss Tahiti ont été traités par le serveur de TF1, samedi 7 décembre lors de la soirée d »élection de Miss France 2014. Soit 15 931 appels sur 138 678. Or si ces 122 747 votes polynésiens non comptabilisés l’avaient été, la candidate tahitienne Mehiata Riaria, grande favorite du jury arrivée seconde aurait pu l’emporter sur la franco-béninoise Flora Coquerel, devenue chantre d’une France métissée.

Marcel Tuihani réfute tout problème technique imputable à l’OPT, indiquait Tahiti Infos ce jeudi. Pour lui, « il s’avère que le serveur de TF1 n’a pas pu absorber tous les appels entrants », a-t-il affirmé.

Il était également impossible pour les Polynésiens de voter par SMS. Sur ce point, Marcel Tuihani met également en cause les équipes de TF1, « qui n’ont pas souhaité contribuer aux tests pour la mise en place de la plateforme », alors que des « tentatives de tests ont été menées jusqu’à la veille de l’élection ».

Et la rumeur de se propager et de s’interroger : si TF1 n’a pas pris les dispositions techniques pour permettre aux Polynésiens de participer correctement à cette élection, ne serait-ce pas parce qu’une Miss avait déjà été désignée dans les cercles du pouvoir ? Et que cette désignation relevait d’un choix politique dans le cadre d’une campagne globale antiraciste si chère au parti socialiste et à Christiane Taubira pour redorer le blason d’une gauche impopulaire, tout cela à l’approche d’un scrutin politique ?

Le doute est désormais de mise…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Personnellement miss Tahiti l’emportait haut la main.
    Même la il faut tricher, c’était très visible. Élections à refaire ou miss métisse dépréciée.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com