Les résultats des élections aux Pays-Bas sont maintenant connus. Le PVV, parti de Geert Wilders, partenaire de Marine Le Pen, avait été donné en tête par les instituts de sondage. Mais au final, le PVV arrive en seconde place, avec une progression beaucoup plus modeste qu’annoncée, et emporte 20 députés (+ 5), tandis que le Premier ministre sortant en conserve 33 (-8).

Avec un système proportionnel, le parlement des Pays-Bas comptera des élus de 13 partis différents sur les 28 qui ont participé à ces élections.

Comme en France avec Marine Le Pen, toute la campagne électorale des Pays-Bas a tourné autour de l’idée, entretenue par les médias et les instituts de sondage, que Geert Wilders arriverait en tête et serait le grand gagnant de ces élections. Mais si on regarde attentivement les résultats, le parti gauchiste D66 le talonne avec 19 députés (+ 7) tandis que le parti du Premier ministre sortant s’effondre bel et bien mais parvient à rester le premier parti tout en perdant huit députés.

Ce qui est manifeste, comme en France, c’est que les partis traditionnels sont les grands perdants de ces élections. Les électeurs veulent donc bien un changement, aux Pays-Bas comme en France.

Mais alors, pourquoi Geert Wilders n’a-t-il pas réussi son pari ? Si son discours anti-islam a monopolisé l’attention, pour le reste, il a adopté une stratégie très proche de celle de Marine Le Pen : tenter de se doter d’une image lisse, consensuelle, et rejoindre le système sur la plupart des sujets autres que l’immigration. Comme Marine Le Pen, Geert Wilders a choisi une ligne sioniste. Comme Marine Le Pen, Geert Wilders cajole le lobby LGBT. Comme Marine Le Pen se référant aux valeurs républicaines, Geert Wilders se réfère aux droits de l’homme. Comme Marine Le Pen, Geert Wilders se fiche de défendre la famille. Comme Marine Le Pen, Geert Wilders n’a d’autre foi que de croire en lui. Comme Marine Le Pen, Geert Wilders n’est pas en rupture avec le système mais cherche à y trouver sa place.

Quant à imaginer que le résultat sera différent pour Marine Le Pen parce que la situation serait pire en France et parce que la France a été victime des attentats, contrairement aux Pays-Bas, c’est méconnaître la réalité des Pays-Bas qui a sombré depuis bien longtemps dans l’accueil laxiste d’une immigration massive. Qui plus est, les jours qui ont précédé le scrutin se sont déroulés dans un climat a priori favorable à Geert Wilders en raison de manifestations médiatisées, violentes et arrogantes de la communauté turque installée dans ce pays.

Voilà qui est de mauvaise augure pour Marine Le Pen.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

20 commentaires

  1. Ignace says:

    Belle analyse !

  2. Colette says:

    C’est un ragot ignoble de prétendre que Marine le Pen a choisi une ligne sioniste. Il est normal que dans une élection les candidats recherchent les voix de tous les électeurs. On pourrait encore plus dire dans ce cas que Marine Le Pen a choisi une ligne islamophile.

    Taper sur Marine Le Pen comme en triomphant parce que Geert Wilders n’a HELAS pas remporté les élections comme il aurait du alors qu’il a subi la même anti-prpagande que Marine en France c’est lamentable.

  3. Ignace says:

    …et quant à reconnaître la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ, il y a encore du chemin à faire !

  4. Il est possible que les sondages soient manipulés en faveur de Marine Le Pen, Mais il est possible que ce ne soit pas le cas et même que ce soit le contraire. Jusque-là, à chaque élection, le FN n’a jamais cessé de progresser en voix. Une progression supplémentaire est donc logique et la présidentielle est la seule élection en France à la proportionnelle intégrale. Donc MLP ne se fera pas voler des sièges comme le FN a été volé aux législatives et aux régionales.

    Prions pour qu’elle gagne parce qu’il n’y a rien d’autre. C’est peut-être la dernière élection à peu prés libre. C’est peut-être la dernière chance pour la France. Mais pour en être conscient il faut être réellement français et non belge ou suisse. Quand on est vraiment français on a envie que Marine gagne parce que la France est en train de s’écrouler.

    Le sort de la France dépend du bon sens des Français (ceux qui n’ont pas de pays alternatif…) noyés dans une immigration envahissante.

    Cet article me fait mal à la France et dans le contexte actuel nous n’avons pas besoin de cela.

    • Pierre-Alain Depauw says:

      Les faits sont les faits. L’admiration béate pour Marine Le Pen n’y changera rien. Au contraire, ceux qui comme vous espèrent son élection ont tout intérêt à ce qu’elle change rapidement de stratégie. Avant qu’il ne soit trop tard.

      • Aucune admiration béate pour MLP, même si honnêtement je préfère être à ma place qu’à la sienne avec l’ensemble du Système qui la harcèle et l’insulte à longueur de temps. Juste c’est notre seule chance. Je suis loin d’être d’accord avec l’ensemble de sa stratégie électorale, mais elle a du faire des choix bons ou mauvais, c’est la règle de la démocratie, il faut ratisser large, là encore, on n’a pas le choix du régime … pour le moment.

        C’est beaucoup trop tard en tout cas pour changer de stratégie, et il n’y a qu’elle qui ait une chance de gagner, même si effectivement rien n’est fait, ni rien n’est défait, Geert Wilders ou non. Le Système met le paquet partout en Occident pour qu’il n’y ait plus jamais ni Brexit ni Trump, ne soyons pas naïfs. Ils mettent les bouchées triple contre MLP parce que c’est la satanique UE qui est en jeu et ça les banksters ne l’admettent pas. C’est ça le grand enjeu de Mamon. Ne lui prêtons pas la main.

    • Versaline says:

      @RS87 – Tout à fait d’accord avec vous ! 2017 est l’année de tous les dangers et le sort de la France est entre les mains des Français et de leur bulletin de vote… Voulons nous encore être gouverné par les 2 partis qui se partagent le pays depuis 40 ans et qui nous ont amené à la délisquescence d’un pays qui rayonnait dans le monde entier et qui est devenu la risée du monde grâce à celui qui nous tient de Président de la république depuis 5 ans !
      Le vote patriotique est bien le seul ciment qui peut encore rassembler des Français au sein de leur pays, et c’est le seul qui redonnera à la France la place qu’elle a perdue…

  5. Champtocé says:

    Point (à mon modeste avis d’importance) qui n’est pas évoqué dans cette analyse :
    si les échos rapportés à ce propos par les divers média systémiques sont exacts, il semble bien que le taux global de participation à cette élection batave ait été important, voire très important.
    Dans ce cas, il serait plus qu’intéressant d’analyser en détail le résultat du vote secteur par secteur, et cela même si le système est basé sur le mode proportionnel, et de voir notamment si la bascule en faveur du parti « bruxellois » a été notable dans les zones de population à fort pourcentage d’origine allogène.
    Si tel est le cas, on aurait là un petit avant-goût d’ambiance « Soumission » à la sauce Houellebecq, et on peut (malheureusement) craindre qu’il en soit de même au défunt royaume gaulois d’ici quelques semaines…
    Cela expliquerait alors encore mieux le pourquoi du »pèlerinage » repentant du sinistre et fol Macron des Loges en terre berbère il y a peu !

    • Entièrement d’accord avec votre observation. C’est là que Hollande a puisé ses voix en 2012 et depuis il y a eu invasion à flot! 80% des musulmans qui ont voté, l’ont fait pour ce traître en 2012.

      J’ajouterai à cela une autre observation:

      Il ne s’agit pas de regarder point de détail par point de détail, ce qui est trompeur, mais d’avoir une vue globale.
      Marine Le Pen vise deux objectifs dans cette campagne:

      – La sortie de l’UE et de la fin de l’Euro
      – L’arrêt de l’immigration

      Mais en fait la fin de l’Euro c’est la fin de l’UE et c’est la fin de l’immigration sauvage.

      Actuellement les sionistes et autres apatrides sont du côté des banquiers dont l’Euro fait la fortune. Grâce à l’€ ils tiennent les nations sous leur joug. L’euro est la monnaie des banksters.
      – > > En voulant supprimer l’Euro Marine s’attaque directement aux sionistes.

      – Les Français ont voté contre l’UE, ils l’ont eu quand même.
      – Les Grecs ont voté pour la sortie de l’UE, ils l’ont eu quand même parce que grâce à l’Euro, les banquiers cosmopolites leur ont coupé les vivres en leur coupant leurs comptes bancaires.
      – Le Brexit a été toléré parce que la Grande-Bretagne n’est pas dans la zone euro.
      – Trump ne remet pas directement en cause ni l’euro, ni l’UE, il a pu percer le mur des banquiers internationaux.

      Mais ce qui a été toléré hors zone euro ne peut pas être toléré en UE.

      – > >D’où les magouilles pour faire perdre Gert Wilders dont le principal combat n’est pas l’immigration en soit mais la sortie de l’UE et de l’Euro.

      Parce qu’ avec la fin de l’Euro ce sera la fin de l’UE telle qu’elle est aujourd’hui. Et avec la fin de l’UE c’est la fin de Schengen, la fin de l’immigration incontrôlée.

      Mamon est déchainé contre Marine Le Pen, car l’EURO c’est sa monnaie! Pourquoi en ajouter une couche en plus ?

      • « Le Brexit a été toléré parce que la GB n’est pas dans la zone Euro ». Ne soyez pas naif. La GB c’est la City ! Je ne vais pas vous faire un dessin de ce qu’est la City ! Et qui dirige la finance internationale à votre avis ? Si le Brexit a été « toléré » c’est que l’usine à gaz bruxelloise est prête d’exploser malgré le calme trompeur que l’on veut nous faire croire en cette année électorale européenne. Les bobos hollandais sont déjà tombés dans le panneau et vont le regretter.
        https://francais.rt.com/international/35199-merkel-rutte-conclu-accord-refugies-turquie

        On verra pour la France et l’Allemagne et comme vous l’avez si bien fait remarquer, les votes communautaires risquent de faire pencher la balance comme en 2012. Au moins, nous en aurons le coeur net et allons savoir si nous représentons encore la majorité dans ce pays.

        Pour en revenir au Brexit, vous remarquerez comme la Grande Bretagne n’a pas du tout trainé pour enclencher le processus de sortie malgré les menaces et déclarations alarmistes de la mafia européiste. La Reine Mère vient juste de donner le coup d’envoi et pourtant Sa Majesté touchait bien des milions d’euros en subventions de Bruxelles. Moi je trouve qu’elle s’assied bien vite sur cette manne tombée du ciel tout bonnement parce qu’il y a un intérêt supérieur et qu’elle suit le mouvement. N’oublions pas que la Dame est un des vieux piliers du Bilderberg et en ligne directe avec les « Voix Impénétrables du Dieu de la Finance ». Tout ce beau monde se côtoie depuis fort longtemps et toujours en bonne intelligence. Business is business.

        Donc, au regard de tout cela, si je peux donner un petit conseil aux français qui vont bientôt voter, je leur dirais de faire attention à ce que font les anglais et qu’il serait prudent de les imiter avant qu’il ne soit trop tard. Je ne pense pas que la Grande Bretagne se retire seulement pour une histoire de contrôle d’immigration ou autres fadaises. Il y a à coup sûr des considérations bien plus matérielles qui sont en jeu car en géopolitique, un seul mot d’ordre : suivez l’argent. Et en cela je rejoins tout à fait votre conclusion.

        Bon week end à vous;

  6. Stéphanie says:

    Lu sur Le Salon Beige du 16 mars :
    Denk, fondé par des dissidents d’origine turque du Parti social-démocrate : 3 sièges. Denk signifie « réfléchis » en néerlandais et « égal » en turc. Il a été créé en 2015 par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk, deux députés mis à la porte du Parti travailliste pour avoir critiqué la politique migratoire du gouvernement du Premier ministre Mark Rutte. Cette formation, dirigée par des Néerlandais d’origine turque, veut combattre « le racisme institutionnel des Pays-Bas », en luttant mieux pour « l’acceptation des immigrés ». « Nous voulons écrire l’histoire, sous la direction d’enfants d’immigrés : nous voulons prendre la place qui nous revient dans la démocratie et cela passe par le Parlement », indique le numéro deux du parti, Farid Azarkan. Denk a été accusé par une partie de la presse d’être « le long bras d’Erdogan »…

  7. de passage says:

    L’Euro c’est le veau d’or! S’en prendre à l’euro comme le fait marine le pen c’est s’en prendre au veau d’or des adorateurs de Mamon que sont les banquiers, Goldman Sachs, Rothschild, la banque Lazard et tous les autres, qui font leurs dévotions dans leur nouveau Temple de Jérusalem à la Banque Centrale Européenne…

  8. mouette says:

    Je suis attristée par tant de critiques mal-à-propos sur Marine Le Pen. Si Marine Le Pen était du système (ou presque), ça se verrait dans la façon dont on la reçoit dans les medias …
    Vous ne faites que rajouter une pelletée de terre sur le cadavre pas tout-à-fait refroidi de ce qui reste de la France, c’est triste et à 50 jours des élections, c’est même irresponsable !

  9. Clofer says:

    La majorité des peuples européens est lobotomisée, le bien et le mal sont inversés par un lavage de cerveau permanent des people, merdias, lobbies, etc. Heureusement, il; y a la contre information et l’exemple Trump. Gardons espoir !
    Et sans vouloir les déconsidérer, les peuples nordiques sont plus placides, ils subissent plus facilement. Mais les hollandais ont été héroïques sous l’occupation allemande.

  10. Jaguar says:

    « les hollandais ont été héroïques sous l’occupation allemande »… et c’est la raison pour laquelle ils sont maintenant dans la merde…!

  11. balaninu says:

    Ecoutez l’intervention de Mme Le Pen « interrogée » par N. Farage !!!!! cela est très instructif !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com