Immigration-Europe

C’est fréquent. Les gouvernements profitent souvent des vacances – et de la distraction qui les accompagne – pour faire passer en douce une décision scélérate.

Cette fois, le 1er août 2016, Bernard Cazeneuve,  ministre de l’Intérieur et Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, ont publié un communiqué passé quasiment inaperçu.

«Créé le 25 février dernier à l’initiative de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et d’Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, le comité de suivi du plan de mise à l’abri des migrants sans-abri s’est à nouveau réuni mardi 26 juillet 2016.

Présidée par Emmanuelle Cosse, en présence de représentants du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes et de la Préfecture du Pas- de-Calais, cette séance a rassemblé une trentaine d’associations engagées dans l’accompagnement des migrants.

Les pouvoirs publics ont tenu à saluer leur travail et leur mobilisation pour faire face à cette crise migratoire sans précédent.

A cette occasion, le ministère de l’Intérieur et le ministère du Logement et de l’Habitat durable ont présenté aux associations la Charte de fonctionnement des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO).

Répondant à un souhait partagé de l’Etat et des acteurs associatifs, et rédigée au terme de plusieurs semaines de dialogue avec les opérateurs des CAO, cette charte édicte des règles claires de fonctionnement et décrit les principales prestations délivrées aux migrants sans-abri qui y sont accueillis: conditions d’accueil et de localisation, taux d’encadrement, restauration, évaluation – juridique, sociale et médicale – de la situation des personnes accueillies et accompagnement adapté, sécurité, etc.

La prise en charge en CAO doit ainsi permettre aux personnes migrantes sans-abri de bénéficier d’un temps de répit et d’engager, si elles le souhaitent, une démarche de demande d’asile. Elle leur permet également d’avoir accès à une offre de soins adaptée et d’être orientées rapidement vers des structures qui correspondent à leur situation (CADA pour les demandeurs d’asile, etc.).

Depuis le 27 octobre dernier, 148 Centres d’accueil et d’orientation ont été ouverts sur l’ensemble du territoire national pour un total de près de 2000 places qui ont permis de mettre l’abri plus de 4700 personnes dans des délais très resserrés.»

Sans le mentionner explicitement, ce communiqué gouvernemental induit un grave changement de la conception française de l’immigration : la fin de la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale.

Officiellement, jusqu’ici, les immigrés en situation illégale, devaient aux yeux de la loi repartir dans leur pays, volontairement ou par la contrainte.

Or, à la lecture de ce communiqué gouvernemental, comme l’a fait très justement remarquer un article publié par Le Figaro, l’immigré en situation irrégulière « n’a plus vocation à être reconduit dans son pays, mais à être accueilli en France et pris en charge par la puissance publique, au même titre qu’un étranger en situation régulière ou qu’un citoyen français en difficulté« .

Les journalistes des médias mainstream ne manquent pas une occasion d’écrire que Médias Presse Info exagère. Laissons donc place à l’analyse parue dans Le Figaro :

Le principe abroge l’idée de frontière. Les associations humanitaires, les idéologues, les partisans de la liberté totale d’immigrer en rêvaient depuis au moins quarante ans. Ce communiqué enterre donc de fait toute notion d’immigration irrégulière. Il abolit le clivage entre légalité et illégalité en matière d’immigration. Il va dans le sens de la loi du 6 mars 2016, dont les dispositions reviennent à rendre très difficiles l’application des mesures d’éloignement. Il proclame que la France a le devoir d’accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire, qu’il soit autorisé à entrer et à séjourner ou qu’il ne le soit pas. De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour.

Ce faisant, c’est le grand remplacement de population qui s’en trouve accéléré.

(…) La question est de savoir quel sera l’ampleur de l’appel d’air que cette transformation profonde de tous les fondements de la politique d’immigration française est susceptible provoquer à terme. (…) Le potentiel d’émigration est infini: des centaines de millions de personnes déshéritées et désœuvrées, dans ce monde en ébullition, ne songent qu’à trouver un point d’accueil. Le gouvernement, par ce communiqué officiel, leur ouvre les portes de la maison. Reste à savoir si la France, qui compte cinq millions de chômeurs, de gigantesques problèmes de logement, des centaines de milliers de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, un millier de cités sensibles dévastées par la violence, l’exclusion, le communautarisme, l’islamisme radical, si cette France a les moyens de ce grand appel généreux. Mais pour M. Cazeneuve et Mme Cosse, c’est une autre affaire. Et ce n’est visiblement pas la leur.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. Philibert says:

    Nous nous sommes Chrétiens, mais la majorité des gens en France ne l’est pas ou plus. Quand ils perdront leur maison, leur voiture, qu’ils se retrouveront déplacés, ce sera dur pour eux tandis que pour nous ce n’est que la réalisation des Saintes Ecritures et une épreuve à traverser. Eux ont toujours vécu dans le matérialisme en pensant que leur belle voiture qu’ils ont acquis serait remplacé par mieux ou que jamais ils ne se retrouveraient pauvres. Ou encore que chaque année ils partiraient en vacances. A un moment donné, tout ceci va s’arrêter et cela va être tellement violent qu’ils finiront par voir que leur soi-disante liberté d’accueillir ces millions d’étrangers n’a été qu’un dévoiement de la vraie liberté qui consiste à pouvoir dire non quand on ne veut pas. Il suffisait à nos gouvernants d’être laxistes pendant une quarantaine d’années pour arriver à la situation que nous connaissons aujourd’hui. Même après les attentats qui ont eu lieu en Europe cette année, une majorité des Français n’a pas décillé les yeux. Ils vont bientôt pouvoir danser comme la cigale toute l’année…

    • chris83 says:

      Philibert encore d’accord pour cette triste révélation des « bonnes intentions » de ce gouvernement! C’est beau d’accueillir tout le monde mais avec l’argent de QUI? Bon, les chrétiens sont bien bons mais il y a des limites même pour eux! En fait ce gouvernement est anti-chrétien et prêche la « bonne parole », incompréhensible!

      La cigale cette fois va gagner le terrain de la pauvre fourmi besogneuse…

      Ces multinationales que sont les Assos de fric uniquement.

      • " Pour le coup " says:

        Tout à fait d’accord avec vous .
        N’oublions pas le formidable instint des fourmis qui ont d’incroyables ressources .
        Merci Philibert et Christ 83

  2. LANKOUDU says:

    Destitution en masse de ce gvt pourri !

    • pauledesbaux says:

      a qui le dites-vous LANKOUDU mais nous n’avons pas les couilles de le faire alors vaut mieux pas le dire mais le FAIRE….POURTANT L ARTICLE 35 DE LA DECLARATION DE L HOMME ET DU CITOYEN NOUS Y AUTORISE VIVEMENT

  3. Selon l’article 5 de la Constitution, le Président de la République est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire.

    Or, laisser une immigration massive envahir notre territoire va (me semble-t-il) à l’inverse de cette indépendance nationale. Où est notre indépendance si nous sommes à la merci d’émeutiers immigrés clandestins ? Si le vote démocratique du Peuple de France est biaisé par des lobbies de binationaux ?

    De même, si l’intégrité de notre territoire n’est plus garantie (Calais, zones de non droit, camps de migrants en plein Paris, etc).

    Peut-on considérer que Hollande a failli à sa mission ? Ou qu’il a délibérément refusé de remplir ce rôle ?

    Je ne suis pas juriste, mais il y a des questions qu’il faudrait envisager de lui poser… après 2017.

  4. Non, le juriste du Figaro n’a rien découvert et ce communiqué estival des ministres de l’Intérieur et du Logement n’infléchit pas soudainement la conception française de l’immigration. Il n’est que l’une des mesures d’application de l’abolition des délits d’immigration illégale et de séjour illégal votée en catimini par quelques députés le 31 décembre 2012. Cette loi 2012-1560, à laquelle Stratediplo a consacré six pages de la Huitième Plaie (www.lulu.com/content/livre-à-couverture-souple/la-huitième-plaie/18190832) ainsi que quelques articles, est aussi celle qui interdit le contrôle du titre de séjour des personnes d’apparence étrangère, en préparation de la vague d’intrusion massive déclenchée peu après, et qui prépare l’extension du regroupement familial aux alliés en plus des parents, c’est-à-dire sa transformation en regroupement tribal, dont on commence à voir aussi maintenant les mesures d’application. Il n’y a là aucune surprise, tout avait été exposé en janvier, de même que toutes les forfaitures que la presse prétend découvrir au fur et à mesure qu’elles entrent en application.

  5. pauledesbaux says:

    ATOUS CEUX QUI ONT VOTE CETTE LOI SC2L2RATE nous devons obliger de prendre chacun toute une famille père, mère enfant et petit- enfant voire cousins comme il s’est dit dans ces colonnes la semaine dernière et après on voit non ?

  6. Versaline says:

    Ils nous auront tout fait ces politiques pourris ! Chaque jour amène son lot de soumission, compromission, collaboration, invasion, destruction, de notre patrimoine et surtout de notre peuple. Chaque jour je me dis on a touché le fond, non le fond est entamé et le seul mot qui me vient à l’esprit c’est démission urgentissime d’un gouvernement irresponsable qui aura marqué ce quinquennat par la vitesse à laquelle il fait sombrer le bateau FRANCE !

  7. Faut il que ces gouvernants aient la tête à l’envers pour suicider ( et beaucoup de ressentiments )pour suicider une civilisation avec autant de « bons sentiments  » là , nous sommes véritablement dans le paranormal.

    • " Pour le coup " says:

      C’est ainsi que chacun peut voir le vrai combat surnaturel qui se joue …
      L’Esprit du mal contre l’Esprit du bien .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com