presse ne pas avaler

Il est important d’observer à quel point, dans différents pays du monde, la lutte contre le terrorisme est un utile prétexte pour imposer des lois liberticides et une pensée unique. En Egypte, le président Abdel Fatah al-Sissi a ratifié dimanche une loi antiterroriste qui prévoit une amende très lourde pour les journalistes qui rapporteraient des informations contredisant les communiqués officiels en cas d’attentats.

La loi « antiterroriste », publiée au journal officiel, instaure une amende pouvant aller de 200.000 à 500.000 livres égyptiennes (entre 23.000 et 58.000 euros) pour toute personne diffusant ou publiant de « fausses » informations contredisant la version officielle rédigée par le Pouvoir.

Manuel Valls en rêvait, Abdel Fatah al-Sissi l’a fait !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Ils ont raison!Les communiqués officiels seront moins faux que les articles des journalistes ignares!

  2. gillic says:

    Il nous faudrait un général Al Sissi en France, cela nous changerait …………

  3. Mais Al Sissi est un des seuls remparts contre le terrorisme islamique

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com