http://www.oroszvilag.hu/userfiles/kadyrov_mil_b01(1).jpg

Trois membres de l’État islamique ont été tués dans une fusillade avec les Forces spéciales russes en Tchétchénie vendredi. Selon le président tchétchène Ramzan Kadyrov (photo-ci-contre), les hommes étaient revenus dans la région après avoir été formés dans des camps d’entraînement en Syrie.
Ceux-là au moins ne commettront pas d’attentat et n’entraineront personne dans leurs errements.

Les autorités russes n’ont jamais confondu les amis de la Russie avec ses ennemis contrairement à ce qui se passe en France, où les ennemis sont traités avec plus d’égards que les nationaux fidèles. Alors que la France fait mine d’être en guerre contre les terroristes islamistes, elle traite les « Français » qui ont rejoint les groupes islamistes, soit en amis et alliés, s’il s’agit d’opposants à Bachar-el-Assad, soit en victimes qui auraient cédé aux appels des djihadistes si ces terroristes reviennent sur le territoire français.  

 Au pire ils seront affublés d’une fiche « S » dont l’expérience montre qu’elle ne servira qu’à retracer les voyages et fréquentations du djihadiste, après que celui-ci aura commis son attentat en toute quiétude. C’est ce qu’on peut observer à propos des terroristes islamistes qui ont commis des attentats en France. Sont-ils poursuivis pour les meurtres ou complicité de meurtres qu’ils commettent dans le cadre de leurs actions en Syrie ? Non! Pour qu’ils soient poursuivis pour meurtre, il faut intenter une action en justice…

En Russie, un terroriste islamiste de nationalité russe est un traitre, parce qu’il combat aux côté des ennemis de la Russie. C’était aussi le cas en France jusqu’à la guerre de 14-18. Un Français qui aurait rejoint le camp allemand aurait été immédiatement fusillé. Depuis la guerre de 1939-1945 les critères ne sont plus les mêmes, désormais ce sont des critères idéologiques qui déterminent les traitres. Depuis le phénomène n’a fait que s’accentuer. Pour être un quasi-traître en France, il suffit de ne pas partager l’idéologie du régime républicain. C’est-à-dire ne pas partager les idéaux mondialistes et franc-maçons des oligarques qui détiennent jalousement le pouvoir de la sacro-sainte République. Ainsi François Hollande a fait diligenter un projet de loi qui vise tout spécialement les déclarations de Nadine Morano, qui a fait le constat que la France est un pays de race blanche.

En Russie, le bon sens prévaut encore, aussi étrange que cela puisse paraître du point-de-vue des pays dénaturés sous tutelle américaine.

Les trois terroristes qui avaient trouvé intelligent de revenir dans la mère-patrie (en Tchétchénie) la semaine dernière ont été éliminés par la police. Ce qui prouve que comme la DRM du général Gomart en France, la Russie possède aussi des moyens de surveillance très sophistiqués, mais à la différence de la République, ces moyens de surveillance servent à la sécurité des Russes et non à faciliter l’entrée des clandestins musulmans en France.

«On a réussi à vérifier que ces trois combattants sont arrivés dans le pays en ayant emprunté des itinéraires différents, après avoir suivi une formation dans des camps de Daesh. Il nous est parvenu qu’ils étaient en train de préparer des attaques terroristes devant avoir lieu lors des prochains jours fériés», lit-on sur le compte Instagram du leader tchétchène Ramzan Kadyrov.

L’opération menée contre ces hommes a été réalisée par les Forces spéciales du ministère de l’Intérieur et le service fédéral de sécurité. Cela constitue la première opération contre Daesh à l’intérieur du territoire de la Russie depuis le lancement de la campagne aérienne en Syrie.

D’après les estimations, plus de 2 500 russes ont rejoint l’Etat islamique en Syrie et 1 700 autres en Irak. Selon Moscou, la menace représentée par le retour dans leur patrie de ces combattants rompus aux méthodes terroristes est une des raisons pour lesquelles Moscou effectue des frappes aériennes en Syrie. (Source)

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Christiane says:

    L’exemple de la Russie, en ce qui concerne le traitement des djihadistes qui retournent dans leur pays, devrait être suivi par la France et aussi par toutes les nations d’Europe. Un traître au pays se doit d’être traité comme tel: une balle dans la peau, cela fera gagner du temps et l’argent du contribuable sera mieux utilisé.

  2. Boutté says:

    En effet, depuis 40, la désertion ne constitue plus une faute. Thorez est revenu nuire en France sans que personne
    n’y trouve à redire. Pour la plupart les migrants sont des hommes jeunes qui aimeraient que nous défendions leur pays à leur place : des déserteurs . S’y mélange aussi des
    djihadistes dument formés, d’evidentes cellules dormantes.

  3. legrandjeu says:

    Les russes semblent insensibles à l’effet des cellules psychologiques et autres dispositifs de réinsertions humanistes, ce sont forcement des « méchants »!

  4. Je dis bravo !!! Aux suivants …..

  5. tirebouchon says:

    La seconde guerre mondiale a souvent été un peut otu et n’importe quoi en France…les vrais résistants se battaient les armes à la main…mais combien y en avait-il en réalité ? Selon les sources qui provenaient de Londres en 44, au moment du débarquement ils étaient comptabilisé à 50.000….pas bézef pour une nation de 40.000.000. d’habitants….Après la guerre un nombre important de collabos prirent possession des manettes…puis vint la guerre d’Indochine dont la victoire du Viet-Min en revint à nos politique avec Mendès-Franca…pour continuer ce fut la guerre d’Algérie ou la encore les collabos et traitres en tout genre au plus haut de l’État étaient pléthoriques, n se bousulait au portillon…Depuis être un traitre et un salaud c’est être en devenir récipiendaire de la Légion d’Honneur….comme quoi avec le déshonneur on arrive à tout ! Elle est pas belle la vie ?

  6. pellereau says:

    je partage absolument la position russe, ceux qui partent combattre ddans les rangs de l’etat islamique sont des traitres à leur pays et doivent etre eliminés soit là bas soit à leur retour

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com