L’abbé Gabriel Billecocq commence une série de six conférences sur le sujet de l’encyclique Pascendi de Saint Pie X (1907), contre le modernisme. Les ravages prévus et dénoncés par le Saint Père font hélas rage actuellement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. Cadoudal says:

    le modernisme a fait Vatican II, Assise, la canonisation de Luther.

    il a vidé les églises

    détruit la scolastique et le concile de Trente.

    • Soupape says:

      Le modernisme a aussi inventé :
      « Et ne nous soumets pas à la tentation »
      afin de paumer un peu plus les fidèles …

      Avant on disait :
      « Et ne nous laisses pas succomber à la tentation. »

      Après 1965, il aura fallu attendre 52 ans,
      pour qu’on se décide enfin à dire à Dieu quelque chose de sensé,
      en retrouvant le causatif latin :
      « Et ne nous laisses pas entrer (inducas) en tentation. »

      Ce sera officiel début décembre 2017 !

      Dégringoglio va en profiter pour triompher …

      • Soupape, vous êtes malheureusement souillé par le concile. Avant, on disait « Et ne nous laissez pas […] » ; car autrefois on ne tutoyait ni Dieu ni les saints. Mais vous avez raison avec « succomber » ; traduire, c’est traduire, pas paraphraser.
        A Lyon dans les années 80, j’ai fait visite un samedi après-midi à ce qu’on appelle à tort l’ancienne chapelle de Fourvière (à tort, parce qu’à côté il y en a une encore plus vieille, celle de St Thomas de Cantorbery), où des dames pieuses récitaient le chapelet. C’était un peu comme la querelle des classiques et des romantiques à la première de ‹ Hernani › de Victor Huge en 1830 (où les deux camps venaient au théâtre portant des gilets de couleur distinctive et se battirent au moment ou le mot « mouchoir » tomba) ; les partisanes de « Je vous salue, Marie » et « Vous êtes bénie entre toutes les femmes » du côté de l’Épître et celles de « Ch’te salue, Marie » et « T’es bénie entre toute’ les femmes » de celui de l’Évangile. Mais elles ne se sont pas battues, du moins pas en ma présence. Je me rappelle m’être demandé ce jour-là pourquoi les modernes ne disaient pas simplement « Salut, Marie », cf. « Ave, Maria » et « Hail, Mary ». Mais quelquefois il vaudrait bien mieux faire un petit raccourci, et je choque les Allemands en faisant remarquer qu’on pourrait en toute propriété dire « Heil, Maria » au lieu de leur « Gegrüßet seist du, Maria ».)
        À propos d’une discussion récente ici, une comparaison :
        Χαῖρε, κεχαριτωμένη, ὁ Κύριος μετὰ σοῦ (original)
        Ave, Maria, gratiā plenă, Dominus tecum
        Je vous salue, Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous
        Gegrüßet seist Du, Maria, voll der Gnaden, der Herr ist mit dir
        Hail Mary, full of grace, the Lord is with thee

  2. DUFIT THIERRY says:

    Quelle clairvoyance de St Pie X qui condamnait implacablement 60 ans en avance le concile Vatican II. Vatican II est condamné par tous les papes jusqu’à Pie XII inclus.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com