Erwan Castel

Erwan Castel

Le témoignage exceptionnel d’Erwan Castel, ancien officier du renseignement militaire de l’armée française, engagé volontaire dans la défense de la Novorossiya en Ukraine, est une source précieuse d’un témoin présent sur place. L’homme a déjà été présenté sur MPI, mais ici il développe amplement le sujet. L’enregistrement est tout récent.


Les vraies raisons de la guerre en Ukraine… par metatvofficiel

Passées les premières minutes de présentation, un peu longues, Erwan Castel, ancien officier du renseignement militaire de l’armée française, rentre dans le sujet. D’abord en retraçant rapidement son parcours personnel, notamment lors de la guerre au Kosovo au sein de l’OTAN. Puis il décrit la situation présente en Novorossiya avec les bombes qui tombent à quelques centaines de mètres de l’endroit où il parle.
Il expose l’état des milices populaires qui se sont constituées de bric et de broc, spontanément, au moment de l’envoi des chars contre la population par le régime de Kiev. Puis la lente structuration des forces, l’origine politique de certaines unités, leur armement, jusqu’à l’élaboration actuel, en construction, d’une véritable armée moderne prête à délivrer l’ensemble de la Novorossiya (dont la capitale historique est Rostov en Russie), avec Marioupol et Slaviansk, voire au-delà jusqu’à Odessa.
Il expose les qualités exceptionnelles d’un peuple dressé seul contre un pouvoir totalitaire dirigé de l’étranger. Il parle, bien sûr, de la position des russes dans ce conflit.

Il fait ensuite le récit véritablement passionnant des racines historiques de ce conflit depuis Catherine II au XVIIIè siècle, et les rapports de l’empire maritime anglais dressé contre l’empire terrestre des tsars… Etc, jusqu’au positionnement géostratégique des Etats-Unies vis-à-vis de l’Ukraine qui à travers Kiev vise Moscou.

Cette interview a l’immense avantage d’être revêtue du réalisme professionnelle d’un officier de métier. Ce réalisme militaire que Bernard Lugan a si bien caractérisé dans une interview récente.

Puis retour sur le volontaire français intégré dans la lutte du Donbass, son expérience, son rôle, son intégration etc. 

Ci-dessous deux autres vidéos de la suite de l’entretien, apportent plein de précisions, certaines très inattendues:


Les vraies raisons de la guerre en Ukraine… par metatvofficiel

Dans cette troisième partie Erwan aborde un sujet particulièrement intéressant, qui est celui des sociétés privées de mercenaires américains, qui sont en réalité encadrées par la CIA et donc sous autorité du ministère de la Défense. C’est avec des engagés de ces sociétés privées que sont notamment fomentées les révolution colorées, type Maïdan ou Printemps arabes. Nemtsov, l’opposant russe qui a été assassiné l’année dernière à Moscou, disposait de sommes et de moyens humains considérables dans ce cadre-là:


Les vraies raisons de la guerre en Ukraine… par metatvofficiel

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

57 commentaires

  1. Volodymyr Bellovak says:

    « Le réalisme militaire » des officiers français me fait bien rigoler ! Si tel était le cas on se demande pourquoi ces troufions quittent leur pays envahi pour se battre en mercenaires à l’étranger ! La France connait la plus grave invasion de son histoire qui menace son existence mais des soldats français ne trouve rien de mieux que d’aller se battre à l’étranger dans des conflits qui ne les concernent pas directement plutot que de prendre la défense de leur pays mené à la ruine et à la mort par ses dirigeants politiques ; c’est ça leur « réalisme », ils ont de la merde dans les yeux ou quoi ?! Et dire qu’il y a des cons pour encore espérer un coup d’état militaire ! Mais notre armée ( la Grande Muette ), déjà largement gangrénée par les allogènes musulmans, ne mérite plus qu’on place en elle quelques espoirs depuis que De Gaulle l’a purgé et réduite à se faire très discrète…
    Si des soldats français désespèrent des dirigeants de la France et s’ennuient dans des opérations de diversions mais, avec lucidité, enragent de voir leur Patrie bafouée, envahie, ruinée et menée à sa perte…; alors qu’ils s’organisent, se soulèvent, et boutent hors de France ses indignes et criminels dirigeants et leur 5ème colonne, celle des envahisseurs et de leurs complices!

    • Monsieur,

      si vous êtes si réaliste, nous attendons vos solutions réalistes pour résoudre le problème français…
      Le réalisme militaire c’est peut-être justement de comprendre qu’en France, pour l’instant, il n’est pas opportun ou possible de « se soulever, et de bouter hors de France etc. ».

      Un officier français

      • Volodymyr Bellovak says:

        Mes respects et mes excuses, mais je m’étonne qu’un ex-officier comme cet E. Castel n’est rien d’autre à faire que de participer à une guerre civile étrangère. C’est son choix mais je ne vois pas en quoi cela serait admirable et exemplaire.
        Les « déserteur » de son espèce n’ont pas à etre pris en exemple surtout quand on constate l’état actuel de la France.
        Si j’avais la solution à tout j’en ferais part…, mes propos sur l’Armée française traduisent des illusions perdues.
        Que vive la France, quant meme…!

        • chouanne says:

          « Les « déserteur » de son espèce »

          C’est facile d’insulter quelqu’un qui se bat pour vous pendant que vous donnez des leçons derrière votre écran. Parce qu’Erwan se bat pour notre liberté en Ukraine.

          Puisque ça ne vous tombe pas sous le sens, faites l’effort d’écoutez ces trois vidéos, où il explique l’enjeu du combat en Ukraine où deux mondes s’affrontent.

          « Un officier français » ci-dessus, vous a pourtant tout dit.

          Cette longue intervention ponctuée de questions est un véritable bonheur. dans des domaines aussi variés que la géostratégie, l’histoire, les rapports de force, les modèles de civilisation en jeu, les opérations secrètes américaines, les habitants de Novorossiya, la vie sous les bombes. Enfin et surtout la défense de la civilisation européenne et chrétienne qui se joue là.

          Enfin, regardez dans votre dictionnaire le sens du mot déserteur.

          J’attends avec l’officier ci-dessus, que vous nous soumettiez vos faits d’armes en France.

          • chouanne says:

            Et j’ajoute que même si vous n’êtes pas d’accord avec Erwan sur sa position vis-à-vis de l’affaire ukrainienne, les nombreuses infos qu’il distille tout au long de ces trois vidéos sont autant de clés inédites pour comprendre ce qui se passe réellement.

            • Volodymyr Bellovak says:

              Pour l’entendre il serait déjà bien qu’il y ai du son, ce qui n’était pas le cas lors de la mise en ligne…
              Quant à l’Ukraine je la connais mieux que vous pour m’y etre rendu et pour avoir de la famille originaire de la-bas. Ils sont gréco-catholique et nationalistes ukrainiens; on n’est pas obligé de tout approuver et on peut meme s’intéresser aux pro-russes, mais prétendre de façon manichéenne comme vous le faites, alors que vous n’y connaissez rien, que ces derniers sont totalement « super » et les autre tous d’horribles salauds, ça commence à me gonfler la « chouanne » en peau de lapin.
              Que MPI est choisi son camp, celui de la Russie schismatique « orthodoxe » et impérialiste de Poutine, c’est son choix mais ce n’est pas le mien catholique français pour l’Europe des nations !
              Ce mercenaire n’est qu’un soldat perdu qui ne se bat pas pour notre liberté ,pour la France ; pour ça c’est ici qu’il faut se battre ! Marre de tous ces gaullo-gauchistes idiots utiles du « petit père des peuples » Poutine ! Nous sommes Français, alors faudrait arreter de fantasmer sur des gens comme Poutine qui n’en ont rien à cirer de la France, c’est clair non ?!

              • chouanne says:

                Il est temps de réviser votre vocabulaire:

                Vous ne connaissez pas le sens du mot déserteur, ni celui, non plus, du mot « mercenaire ».

                Je vous laisse vous instruire dans un dictionnaire.

                Le fait que vous ayez de la famille en Ukraine, je ne vois pas ce que ça a à voir avec la France. Vous qui prétendez qu’Erwan Castel devrait rester se battre en France.

                Franchement que vous ayez de la famille en Ukraine n’apporte aucun argument à votre commentaire, sinon que vous réagissez aux sentiments plutôt qu’avec votre raison.

                Quant à vos insultes je vous les laisse. Il y a longtemps que j’ai remarqué que c’était votre façon de communiquer.

                • Volodymyr Bellovak says:

                  Ah oui pas de sentiments, on connait ça, De Gaulle ça nous rappelle quelque chose !!!
                  Machiavel n’est pas ma référence, Staline, Hitler, etc, non plus; je vous les laisse !
                  Bien sur le fait de connaitre des gens vivant en Ukraine ( et catholique comme parait-il MPI )et ne partageant pas du tout votre opinion sur ce que eux ils vivent et pas vous, ça n’apporte aucun argument!
                  Inutile de discuter avec des gens qui ne veulent pas entendre; on ne fait pas boire un ane qui n’a pas soif! Vous etes vraiment trop CONNE !

            • Volodymyr Bellovak says:

              J’ajoute qu’il n’est pas improbable que cet E. Castel se trouve un jour face-à-face avec une connaissance à moi…
              Alors vous croyez que je vais pleurer ce type, qui participe à une guerre qui ne le concerne pas, le jour ou il va s’en prendre une entre les yeux ou en plein coeur?!
              Non, arretez ! Si il y a des Français qui veulent dépenser leur énergie, qu’ils restent ici, il y a de quoi faire.
              Quant à mes activités personnelles, ça ne vous regarde pas ( vous etes flic ? ) et je n’ai pas à me justifier ! « Sans peur et sans reproche ».

              • chouanne says:

                Je vous conseille une bonne douche froide.

                • Dites « Chouanne », il y a quand même de quoi perdre ses nerfs devant la politique unilatérale et sans nuance de MPI sur ce dossier…

                  Cela vous semble peut-être facile, tant que vous êtes du côté le plus confortable…

                  Mais quand on a le malheur d’opposer quelques arguments qui ne vont pas dans le sens de la musique convenue, on s’en prend plein la figure, même en construisant des interventions documentées (souvent face à des arguments pourtant bien plus fumeux).

                  Alors forcément, on peux comprendre que par moment, on finisse par perdre patience!

                  • Volodymyr Bellovak says:

                    …Désolée pour « la conne », mes excuses sincères ! Mais essayez d’etre moins subjectif et moins manichéen, c’est tout !
                    Et maintenant je vais suivre votre conseil !
                    Sans rancune.

                  • Tchetnik says:

                    Les autres média n’ont guère plus de nuance, semble-t-il. La différence résidant surtout dans l’honnêteté et la rigueur avec laquelle on soutient un point de vue, argumenté, sourcé, documenté ou alors stéréotypé, illogique, incohérent et mensonger.

                    La réalité elle-même n’est ni neutre ni nuancée et distribue bons et mauvais points.

                    Le point de vue inverse est déjà défendu par 95 pour cent des média, les mêmes qui font de la propagande antichrétienne en temps habituel du reste. MPI peut bien se permettre d’avoir son point de vue alternatif.

                    • Volodymyr Bellovak says:

                      Le point de vue inverse, fut-il minoritaire (?) en Ukraine n’est pas celui des 95 pour cent des merdias; celui-ci est à vomir, c’est celui des mondialistes yankees et euro-atlantistes.
                      Je parle du point de vue nationaliste ukrainien ( pas les faux, genre Porochenko ou Yatseniouk ) sur le plan politique d’une part, et le point de vue gréco-catholique sur le plan religieux d’autre part. MPI est un site français, catholique et patriote; ça me semble donc normal et cohérent qu’il présente aussi ces points de vue qui sont absents des grands merdias…

                    • Tchetnik says:

                      Que les nationalistes « ukrainiens » comprennent que leur nationalisme peut être légitime dans certaines parties de l' »Ukraine » mais certainement pas dans des régions qui n’ont jamais été « ukrainiennes » et ne veulent pas l’être.

                      Pour le moment, en dehors de bombarder des civils, faire quelques grossières harangues de rues et jouer les idiots utiles, ils ne se distinguent pas vraiment. Qu’ils proposent de manière claire et nette leur projet et on les entendra. Mais ils n’en n’ont aucun de défini et souhaitent s’imposer par la force là où ils n’ont jamais été.

    • François says:

      C’est long, mais ça vaut la peine.
      Félicitation à cet officier français pour son engagement et la clairvoyance de son analyse.

  2. Moi je trouve beau que ce soldat français officier slavophile s’engage librement pour une belle cause. S’engage à mourir, aussi. On l’oublie toujours, dans son salon. Cela me réconforte. De même que me réconforte l’Officier français qui ose écrire ici. Il y a toujours eu des personnes peut-être maladroites et décalées mais pleines de noblesse, comme lui, dans l’Histoire militaire de notre pays. Tant qu’un certain romantisme restera, et que n’auront pas raison pour toujours les cyniques, les pragmatiques à tout-va, les opportunistes, les hypocrites de tout bord, tant qu’il y aura des Erwan pour nous dire autre chose que la banalité assise sans idéal qui va laisser nos ennemis nous tuer, tant que des gens comme lui existent, le courage, l’humilité, tout ça est vivant. La foi, la vertu, le don de soi. Bref, ce en quoi on croit, ou alors on est déjà mort.

    • C’est beau ce que vous écrivez.

      c’est rassurant pour la France éternelle. L’officier aussi qui est intervenu discrètement, solidaire de son camarade… Tant qu’ils y aura des Erwan, on pourra croire que Dieu ne nous abandonne pas, on ne pourra pas désespérer.

      « tant qu’il y aura des Erwan pour nous dire autre chose que la banalité assise sans idéal qui va laisser nos ennemis nous tuer, tant que des gens comme lui existent, le courage, l’humilité, tout ça est vivant. La foi, la vertu, le don de soi. Bref, ce en quoi on croit, ou alors on est déjà mort. »

      Merci maksen

  3. Boutté says:

    Dans ce conflit international il y a en effet d’un côté les Américains (bien plus nombreux que les Français)et de l’autre les Russes . Nôtre ennemi étant désormais l’Islam j’ai tendance à faire bien mieux confiance à Poutine qu’à Obama pour le mener. Avec le premier nous partageons une commune civilisation dans ses grandes lignes même si le peuple russe ne semble pas plus tenté par la démocratie aujourd’hui que sous Catherine. Avec le second, nous n’avons que des rapports de maître à sujet depuis la seconde guerre mondiale où les USA ont beaucoup investi. On comprend qu’ils veuillent percevoir les dividendes de cet effort. Cette guerre qu’ils font à l’Europe et la Russie(2 concurrents)est de nature économique. D’où les sanctions éco dont souffrent nos paysans plus que les Russes. Il faut choisir nos alliés et ne plus les trahir.

  4. Catherine says:

    à Monsieur Volodymyr Bellovak
    Vos nationalistes ukrainiens gréco-catholiques sont-ils de la trempe de nos catholiques modernistes français ou bien ont-ils un sens du sacré et de religieux plus profond?
    Car s’ils sont du premier bord, ils sont au service du nouvel ordre mondial dirigé par les USA. S’ils sont du deuxième bord, ils seront écrasés par les forces du mal. A moins que, comme on l’attend en France, ils soient aidés d’en haut, notamment par Notre Dame de Fatima.Le hic, c’est qu’elle a promis la conversion de la RUSSIE.

    • Excellentes ces trois vidéos! Comme si on y était! Merci M. Castel!

      Pour dire mon mot sur la polémique et les mots doux: il faut se poser les bonnes questions:
      Qui sont les agressés ? Qui sont chez eux sans rien demander à personne? et qui va les assaillir et les bombarder ?

      La Réponse est claire et brutale: c’est ceux de Nouvelle russie qui sont agressés par ceux, tous ceux qui sont avec Kiev.

      Qu’il soient boudhistes, communistes, catholiques ou orthodoxes, n’a rien à voir avec la justice et la vérité. Un mensonge reste un mensonge dans toutes les langues et toute les religions.

      On peut hurler, insulter, taper du pied, c’est vulgaire, mais ça ne change pas la réalité.

      Que les agresseurs se fassent démolir par les défenseurs, moi j’applaudis! Ils n’ont qu’à s’en aller.

      M. Castel sait qu’il risque sa vie, mais lui c’est pour défendre ceux qui sont attaqués. C’est pas un mercenaire, un mercenaire fait la guerre pour de l’argent. Ce n’est pas non plus un déserteur.Un déserteur fuit le champ de bataille… Rien que des insultes de haine tout ça. Il risque sa vie pour 300 euros chaque mois!!!en face, les autres s’ fourent plein les poches de dizaine de milliers de dollars!

      Si j’étais libre, j’irai rejoindre M. Castel.

      Si ceux de l’ouest qui font pleurer margote, ne veulent pas aller se battre, ils n’ont qu’à refaire leur révolution, c’est leur spécialité! Mais comme cette fois-ci les oligarques et les dollars américains, ne sont plus là pour les encourager, ils feront moins les matamores.
      Iarch avec son maitre oligarque a tenté d’assassiner Poutine et il voudrait qu’on pleure sur lui …

      D’ailleurs dans la 3è vidéo, M. Castel explique parfaitement bien ce que sont les sociétés privées de mercenaires encadrées par la CIA, des mercenaires recrutés dans les forces spéciales de l’armée US, qui viennent en Ukraine pour tuer et faire tuer les patriotes du Donbass. Puis leur sale boulot accompli,et le compte en banque bien rempli, ils re-intègrent l’armée régulière. C’est ça la brillante révolution de Maïdan! Bravo les natios!

      • Volodymyr Bellovak says:

        Ce sont vos choix mais les natios et l’état ukrainiens n’ont-ils pas aussi le devoir de défendre l’intégrité territoriale du pays face aux séparatismes ? Que ferait l’armée française si, face à des séparatismes dans des territoires français, l’état lui donnait la mission de méfendre l’unité nationale y compris par la force des armes; les choses se sont déjà vues en Algérie, alors département français.
        On me dit de ne pas réagir sur les sentiments; mais pourtant c’est bien ce que fait les pro-« novorusses » en mettant en avant les exactions possibles ou avérées des forces ukrainiennes. Les serbes aussi, comme tous les autres, ont commis des « bavures » pendant la guerre de Yougoslavie; doit-on les condamner totalement et systhématiquement au nom des bons sentiments et d-une morale à géographie variable.
        MPI se dit catholique; la parole des catholiques ukrainiens n’aurait aucune valeur face à celle des autres ? Un comble quand meme !
        Ce que je demande à MPI c’est de faire son travail journalistique d’information honnete, objective, complète et distanciée. Je ne lui demande pas de soutenir les natios ukrainiens. Son role n’est pas de prendre partie dans cette guerre civile étrangère, mais de rendre compte de la situation complexe du pays, sans exclusive ni manichéisme.
        T’as compris mon p’tit gars ?

    • Volodymyr Bellovak says:

      Madame,
      merci de vos questions.
      Il faut distinguer d’une part les divers patriotes et nationalistes ukrainiens qui sont, comme la majorité des habitants de l’Ukraine, « orthodoxes » de diverses « obédiences »,non russes, ( « patriarchat orthodoxe » de Kiev, et Eglise « orthodoxe » autocéphale d’Ukraine ). Les catholiques y sont donc, comme dans le pays, minoritaires.
      Ces nationalistes ukrainiens n’ont une importance politiques ( avec de nombreux élus, mairies, etc…) que dans l’ouest du pays mais des militants nombreux partout dans le pays y compris dans l’est en particulier à Karkyv ( moins dans l’extrème est et en Crimée ). Ils sont hostiles à l’ UE et aux USA autant qu’à l’empire russe et à Poutine et luttent de façon déterminée pour l’indépendance, l’identité et l’unité de leur état-nation. L’hostilité à la Russie est géopolitique et idéologique mais n’est pas dirigée contre les russes; de nombreux nationalistes russes ethniques ( slaves ) luttent aux cotés des patriotes ukrainiens dans l’est du pays…
      Le reproche que l’on peut leur faire est d’avoir une vision trop « jacobine » ou unitaire et centralisée de l’état et de l’identité ukrainienne, mais les choses, grace aux circonstances, peuvent évoluer. On peut à la limite qualifier les plus radicaux de « néo-fascistes » mais les « néo-nazis » sont marginaux et « folkloriques ».
      Pour ce qui est des catholiques, ils sont majoritairement de rite slavo-bysantin ( comme les « orthodoxes » ) dit gréco-catholiques et qualifiés d’uniates ( unis à Rome ) par les « orthodoxes ». Pour des raisons culturelles et identitaires la hiérarchie gréco-catholique a de bon rapport avec l’église autocéphale.
      Plus d’une cinquantaines d’aumoniers militaires catholiques servent dans l’armée ukrainienne.
      Les catholiques de rite « latin »,très minoritaires, moderne, sont essentiellement d’origines polonaises et présents dans l’ouest.
      La majorité des gréco-catholiques vivent aussi dans l’ouest du pays ( Galicie-Volynie, Polésie, Ruthénie,…) et font une « percée » dans le centre ( la métropole a été transférée de Lviv à Kiev ).
      La jeune hiérarchiegréco-catholique montante est hélas acquise aux idées « catholiques  » moderniste, libérales et oecuménistes, car ils sont pour beaucoup originaires de la diaspora hors-frontières, n’ont pas connu les persécutions communistes ( contrairement à leurs anciens ), et ont été ( mal ) formés à l’étranger en occident. Par contre une bonne partie du clergé et sans doute la majorité des fidèles ont conservé des idées et pratiques traditionnelles et ne sont guère portés au « consensus mou »…
      La liturgie gréco-catholique slave ( malgré l’abandon officiel et regrettable de quelques apports latins dans les pratiques de piété populaire, et quelques arrangements inutiles et futiles dont l’adoption de la langue vernaculaire ukrainienne à la place du vieux slavon liturgique très proche de l’ukrainien ) a conservé toute sa validité, sa splendeur et sa richesse sacrée et mysthyque. Les fidèles restent attachés à l’ensemble des pratiques de piété traditionnelles.
      La dynamique et prometteuse Fraternité Saint Josaphat rassemble des prètres fidèles à la saine doctrine et à la sainte Tradition catholiques intégrales. Ils sont liés à la Fraternité Saint Pie X, ont un séminaires et des paroisses aux nombreux fidèles.
      La conversion de la Russie ne s’est pas encore réalisée, d’ou les problèmes toujours actuels. « L’uniatisme » est la solution et l’Eglise gréco-catholique ukrainienne ( mis à part les erreurs modernes ) est le modèle idéal. Il n’y a donc pas opposition entre le soutient à nos frères catholiques ukrainiens et à la nation ukrainienne, et l’espoir de voir la conversion ( prochaine ?) tant attendue ( et annoncée par Notre-Dame à Fatima aux prix de prières et consécration ) de la Russie .
      Bien à vous en union de prière.

      • Catherine says:

        Un grand merci, Monsieur, pour vos éclaircissements sur ce sujet. J’avais déjà pris conscience de l’extrême diversité des rites orthodoxes, orientaux, schismatiques ou non par l’intermédiaire d’un devoir que ma fille devait rendre cette année. Mais je vous avoue que mes connaissances dans ce domaine sont plus que superficielles. Par contre je savais que la communauté saint Josaphat avait pris contact avec La FSSPX. Mais cette diversité religieuse, loin d’unifier un pays déstabilisé politiquement, doit au contraire renforcer les communautarismes, ce qui est préjudiciable pour un retour à la paix.
        Quant au domaine politique, il ressort de vos commentaires une méfiance plus que majeure envers Vladimir Poutine. Sa politique étrangère est-elle si catastrophique? Même s’il évoque des relations plus serrées avec la Chine et l’Inde, n’est ce pas uniquement pour contrer l’expansion des USA via l’Europe? Car il me semble avoir été plus que discret face au conflit ukrainien; on aurait pu penser que l’ours russe se révolterait plus rapidement. Je reconnais que les gouvernements sont mieux placés que moi pour entrevoir les enjeux catastrophiques qui découleraient d’une troisième guerre mondiale et je pense bien qu’ils sont extrêmement prudents dans ce domaine. Mais tout de même, je crois qu’on peut louer la patience et la résignation stratégique de Monsieur Poutine, non?
        Il est vrai que ce conflit ukrainien avait de quoi faire frémir l’Europe à un moment donné, mais il me semble que ce n’est pas parce qu’on en n’entend plus parler que la situation n’est pas en train de fermenter jusqu’au jour où tout ça explosera pour de bon.
        entre la guerre civile en France ou la guerre mondiale en Europe, laquelle démarrera en premier?

        • Volodymyr Bellovak says:

          Personnellement, et contrairement aux nationalistes ukrainiens, je suis bien obligé de reconnaitre comme vous que V. Poutine n’est pas tombé dans le piège que lui ont tendu les Américains, ce qui aurait certainement provoqué une III ème guerre mondiale désastreuse pour tous. Je reste très méfiant concernant la personne du président russe, mais ne peux que constater son intelligence, son habileté, sa prudence; un bon joueur d’échec ! Je souhaite sincèrement que le conflit en cours en Ukraine trouve une issue pacifique et acceptable pour tous. Le problème principal demeure maintenant du coté des cotés des américains qui ne vont pas lacher facilement le morceau; à ce sujet on ne peux que déplorer le manque de projet et de volonté des européen qui n’ont eu qu’une attitude passive à la remorque des USA sans cette affaire.
          Pour revenir aux divisions religieuses en Ukraine, j’ai oublié de préciser que la première Eglise en nombre de fidèles dans tout le pays demeure l’Eglise orthodoxe russe ( du patriarchat de Moscou ). Ces divisions sont surtout d’ordre hiérarchique, disciplinaire, et aussi historique, politique, culturel et identitaire. Pour le reste, hormis les différences entre catholiques ( majoritaires uniquement dans l’ouest ) et « orthodoxes » ( majoritaires pour l’ensemble du pays ), les rites liturgiques et la spiritualité sont identiques ou très proches; le terme de « communautarisme » est sans doute un peu trot fort. L’histoire religieuse de l’Ukraine est complexe mais passionnante; concernant l’histoire de l’Eglise grecque-catholique d’Ukraine-Ruthénie vous pouvez consulter le site de l’INSTITUT GRECO-CATHOLIQUE DE THEOLOGIE DE LVIV ( malgré des positions oecuménistes modernes la partie historique est fort intéressant et instructive ).

          • Catherine says:

            Monsieur, La situation en Ukraine semble aussi insoluble que celle de France. Du point de vue humain aucune solution n’est envisageable sans avoir à faire des compromis contre-nature. L’intervention divine n’arrive que là où les hommes ne peuvent plus rien faire.
            Qui vivra, verra.

            • Volodymyr Bellovak says:

              Oui madame, vous avez entièrement raison ! QUE DIEU NOUS VIENNE EN AIDE, en Lui seul nous mettons toute notre confiance et notre Espérance.

              • Catherine says:

                Et que notre Charité, par nos prières permettent la conversion des pécheurs et le salut des âmes pour la plus grande gloire de Dieu, c’est le principal.

  5. Pouchkine says:

    « Ce sont vos choix mais les natios et l’état ukrainiens n’ont-ils pas aussi le devoir de défendre l’intégrité territoriale du pays face aux séparatismes ? »

    C’est kiev le coupable de la séparation du territoire. Les rossiens voulaient juste discuter avec le gouvernement, et le gouvernement leur a répondu en envoyant les chars. Les pauvres rossiens il fallait bien qu’ils se défendent, ou alors qu’ils se laissent tuer ????

    Vous dites pas la vérité volodymir. C’est faux, c’est kiev et l’armée qui a ouvert les hostilités et provoqué la séparation.

    C’est la vérité qui compte. J’espère que la vérité continuera d’être dites, même si elle plait pas.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Possible, mais maintenant on fait quoi ?
      Je ne nie pas les responsabilités du pouvoir à Kiev; je pense que celui-ci à envoyé dans l’est les nationalistes les plus radicaux pour etre tranquille à Kiev. Certains natios ( je précise n’avoir aucun lien avec le bataillon Azov, ni avec Pravy Sektor, ni meme avec Svoboda…) ont fait peur aux « novorusses » avec leurs projets linguistiques et leurs références politiques historiques antagonistes avec leurs propres références, sans parler de leurs méthodes excessivement « musclées ». Les « occidentaux », américains en tete, ont jeté de l’huile sur le feu dans un but géopolitique et économique anti-russe évident. L’erreur des natios ukrainiens, par hostilité anti-russe, est de ne pas avoir saisi à temps ce petit jeu et d’avoir cru jouer aux plus malins dans la manipulation.
      Le problème de l’Ukraine est de ne pas avoir une élite libre et indépendante, désintéressée, intègre, honnète, responsable, lucide, consciencieuse, prudente, etc…, bref, de qualité, pour renforcer intelligemment la paix, la concorde, l’unité et l’indépendance nationales et de bonnes relations avec tous ses voisins, russes ( surtout ) compris. Cette absence a ouvert la porte aux oligarques, démagogues, incompétents, ou ultra-radicaux irresponsables et ultra-violents…
      Maintenant que l’unité nationale est cassée à l’extrème-est du pays par la faute des officines mondialistes yankees, du pouvoir kiévien à sa solde, et des natios ultra-radicaux, plusieurs options sont possibles :
      1) La guerre continue dans le Donbass, et soit les forces ukrainiennes emportent le morceau au prix d’un bain de sang déjà en cours,
      2) soit les « novorusses » finissent par l’emporter en mettant en déroute leurs adversaires,
      3) soit les hostilités cessent et une négociation pacifique et politique est conclue entre les deux parties.
      – Dans le premier cas toute réconciliation est dors-et-déjà vouée à l’échec en raison des haines et des rancunes accumulées et la soudure ne pourra plus
      se faire; on assisterai à la perpétuation d’une guerre civile larvée : donc c’est plus possible.
      – Dans le second cas ( finalement le plus simple apparemment ) l’affaire est « réglée »; le Donbass est définitivement perdu pour l’Ukraine ( comme la Crimée ) en s’associant à la Fédération de Russie.
      – Dernière hypothèse, les combats cessent et le pouvoir de Kiev laisse le Dobnbass libre de décider de son avenir et on connait la réponse qui rejoint le cas précédent;
      je pense que les ukrainiens lucides, plutot que continuer à verser le sang de civils innocents et de vouloir continuer à jouer avec le feu au risque d’aboutir à une dissolution complète de leur pays, devraient se résoudre à arrèter là le jeu de massacre et laisser le Donbass irréconciliable avec eux se séparer, afin de préserver le reste !
      ( Nb :J’ai pu enfin écouter Erwan Castel sur youtube. Je le reconnais : intéressant et assez honnète et mesuré… ).

      • chouanne says:

        « ( Nb :J’ai pu enfin écouter Erwan Castel sur youtube. Je le reconnais : intéressant et assez honnète et mesuré… ). »

        Heureuse de vous l’entendre dire… J’attendais la seconde détente qui caractérise vos interventions 🙂

        La prochaine fois lorsque vous m’enverrez un bouquet de roses,laissez les pétales en plus des épines… 😉

        • Volodymyr Bellovak says:

          …Attendez ce n’est pas (encore) fini ! Je n’avais pas encore tout écouté ( seulement la Ière partie ); instructif en effet et je révise mes jugements hatifs sur E. Castel qui semble sincère, malgré quelques contradictions dans ses propos et positions. Il y a sans doute eu des salauds et d’authentiques nazis parmi les « nationalistes » anti-soviétiques et pro-allemands durant la seconde guerre mondiale ( des pays baltes à l’Ukraine ) mais on ne peux pas réduire tous les patriotes non-russes et anti-communistes à d’horrible nazis, ce que ne dit pas E. Castel mais cependant la chose peut-etre interprétée ainsi en raison de l’ambiguité dans les références historiques et politiques des novorusses dont il reconnait que beaucoup ont de la sympathie ou de la nostalgie pour l’ex-URSS, Lénine, le communisme voire le stalinisme…
          Le commentateur d’E. Castel dans cette émission est d’ailleurs un certain Alain Benajam, marxiste, ex(?)-communiste, athé, républicain et admirateurs des « lumières », et président du « RESEAU VOLTAIRE FRANCE » ( et juif, par hasard, mais personne n’est parfait…); drole de compagnonnage, pas franchement un ami des chouans à première vue ! D’ailleurs vous aurez entendu toute l’admiration que les « novorusses » portent pour la révolution dite « française », pour De Gaulle, etc…; je ne sais pas si c’est votre cas aussi mais moi non.
          Nous serons d’accord pour bouter hors d’Europe les yankees et pour refuser un nouveau nazisme, pour refuser le mondialisme et promouvoir la renaissance de la Chrétienté. Mais pour le reste, sans nier ni approuver les énormes fautes et les crimes des uns et des autres, permettez moi de préférer, pour des raisons de proximité religieuse, historique, culturelle, identitaire et civilisationnelle, ceux pour qui je me sent le plus proches, les gréco-catholiques ukrainiens patriotes, aux autre,s ( russes et « novorusses » ) sans hair, ni mépriser, ni ignorer ces derniers que je respecte malgré tout. Je pense que la meilleure solution repose sur le respect mutuel dans un esprit chrétien de justice, de charité, de pardon, et de paix. Pour l’instant on en est encore loin.
          A la grace de Dieu. Mais cette émission montre que les choses ne sont pas si simples en Ukraine, comme partout en fait !

          • Volodymyr Bellovak says:

            Signalons à ceux qui veulent éclairer leur lanterne sur l’histoire de l’Ukraine une récente et intéressante émission sur RADIO COURTOISIE :
            LE LIBRE JOURNAL DES LYCEENS DU 25 JUILLET 2015 ;
            « L’HETMAN PAVLO SKOROPADSKY, AUX ORIGINES DE L’ETAT UKRAINIEN ».
            Par PASCAL LASSALLE qui recevait IAROSLAV LEBEDYNSKY, historien.

            • Tchetnik says:

              Pavlo Skorpadski (que j’ai souvent évoqué), ancien général de l’Armée impériale Russe et Franc Maçon…

              • Volodymyr Bellovak says:

                Son appartenance à la FM n’a pas été évoquée dans cette émission ; es-te vous sur de cette assertion ( de toute façon ils sont partout y compris dans de nobles institutions )? Merci.

                • Tchetnik says:

                  Loge « Jeune Ukraine » d’abord, « Martinistes de Kiev » ensuite.

                  • Volodymyr Bellovak says:

                    Merci!

                  • Volodymyr Bellovak says:

                    Mais que dire des soupçons sur de supposées (?) origines juives de Poutine ( personnellement ça me semble un peu gros! )? Vérités dérangeantes ou délires antisémites ? Que dire de cet Alain Ben Ajam venu du réseau Voltaire ?
                    Ou de cet illuminé gnostique de Douguine ?…

                    • origines juives de poutine? non, mais franchement, vous avez vu sa tête ? Plus russe que lui, c’est impossible: pommettes hautes et saillante, yeux bridés et bleus, cheveux blonds, petit de taille. S’il a des origines juives, elle doivent remonter à Adam et Eve.

                      Et puis, franchement, je ne l’ai encore jamais vu avec une kippa, contrairement à d’autres de chez nous; Si c’était le cas, les sites en question ne montreraient plus que ça. Ce qui ne prouverait pas des origines juives, mais de l’aplatventrisme mondialiste, certainement!

                      Pour le moment on ne l’a vu, et abondamment que tête nue, comme il sied à un chrétiens, devant des icônes ou des croix, dans des cathédrales, à la messe.

                      D’ailleurs il vit entouré de cathédrales au kremlin.

                      Ceci dit les origines maçonniques de l’Ukraine actuelle, sont attestées. loin des élucubrations, c’est historique.

                      Quant à Benajam, il dit lui-même qu’il est juif dans la vidéo et même qu’il fut coco durant sa jeunesse, il n’y a pas grand mystère. ça n’empêche pas qu’Erwan Castel est breton… Mais peut-être est-il juif par Adam, lui aussi ? En cherchant bien…

                      Et Zemmour, a-t-il des origines juives au fait ? 🙂

                    • Tchetnik says:

                      Acuser quiconque qui ne plait pas d’avoir des « origins juives » est en Russie un sport national. On dit la même chose de Père Dimitri Smirnov, par exemple. Dans le cas de Poutine, sa généalogie est connue et archiconnue, pas vraiment grande trace de juifs dedans. Personnellement, cela ne me dérange rait pas, Pablo de Santa Maria, Jeronimo de Santa Fe, Nicolas Donin et bien d’autres, Irène Nemirovski, Alexandre Men, Hilarion Alfyeiev ou Max Jakob sont d’origine Juive aussi. Mais ayant rompu avec le talmudisme, on ne peut vraiment leur en tenir rigueur.

                      J’avais déjà dit sur un autre blog il y a longtemps.
                      Il y a beaucoup de choses intéressantes chez Douguine mais aussi beaucoup à laisser. Un parcours courageux, mais parfois un peu cahotique qui l’a des fois amené à s’orienter dans des directions un peu folkloriques.
                      Le gars est notamment issu des “StaroObriadsy”, à savoir des Vieux Croyants, catégorie religieuse parfois sérieuse, parfois très folklorique.
                      Des idées intéressantes, des concepts géopolitiques parfois proches de Soljenitsyne qui sont souvent pertinents, une vision spirituelle, culturelle et historique qui s’est longtemps cherchée, pour être aujourd’hui un peu plus juste et précise.

                      Cependant, même si j’en laisse pas mal, le gars n’est pas plus illuminé que bien des Natios néopaiens y compris en France ou que Soral et sa réconciliation nationale.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Les russophones de l’est-ukrainiens qui ont comme ancètres des colons russes n’ont pas à « revendiquer » mais à s’assimiler à la Patrie d’accueil ; vous croyez donc que Kiev à envoyé des chars comme ça, juste pour le plaisir de butter « gratuitement » et sans motif des gens exclusivement pacifiques et débonnaires qui ne réclamaient rien mais voulaient juste discuter avec le gouvernement »? Quand bien meme ce nouveau gouvernement ne leurs plaisait pas et les intimidations ou « répressions » de certains groupes « ultra-nationalistes s’exerçaient contre eux, je doute que cette guerre n’a comme seul motif initial ces faits et comme seul responsable Kiev.

      • Tchetnik says:

        Les russophones de l’Est « ukrainien » ont des ancêtres russophones depuis la Russie des Apanages.

        Ils ne sont ni colons, ni envahisseurs, en dépit de ce qu’affirme une certaine manipulation de l’Histoire qui voudrait que les gens exterminés en 32 aient été tous « ukrainiens » et ceux d’après tous « russes ».

      • Tchetnik says:

        « vous croyez donc que Kiev à envoyé des chars comme ça, juste pour le plaisir de butter « gratuitement » et sans motif des gens exclusivement pacifiques et débonnaires qui ne réclamaient rien mais voulaient juste discuter avec le gouvernement »?  »

        -Non, simplement, au début, ils croyaient avoir à faire à quelques culs terreux qu’ils materaient en 4 semaines, comme les . Ils zaméricains en 1861. Les exactions et crimes que dès le départ ils ont commis ont amené les gens de ces régions à s’organiser mieux, à dépasser le stade des quelques milices populaires et à contrattaquer pour défendre ce qui sont leurs familles et leur pays depuis des siècles (ces régions n’ayant jamais fait partie d’une quelconque « Ukraine »).

    • Volodymyr Bellovak says:

      En fait ce qui a motivé Kiev d’envoyer l’armée c’est le fait que des groupes séparatistes armés aient pris le controle des batiments et administrations publics, et qu-ils aient proclamé la séparation d’avec l’Ukraine et l’indépendance de ces régions.
      Quelque soit le gouvernement en place, l’état français comme l’état russe aurait agit de meme vis-à-vis de séparatismes. La conduite de le guerre, avec l’implication de civils, est une autre affaire, et si il y a eu des crimes de guerre ils devront etre jugés et condamnés.

  6. Monsieur T says:

    Encore un rigolo parti crever pour cette enclave peuplée de néo-staliniens hystériques. Encore une conséquence de ce poison national-bolchévique qui sévit dans nos milieux.
    Eh, Erwan, ça se passe comment avec tes camarades antifas? quand tu auras pris une bastos dans la poire, il seront peut-être gentil et t’enterreront comme un camarade (un tovaritch!) de lutte contre les « méchants nazis » au grand nez de Kiev!
    PS : Alain Benajam que l’on voit dans la vidéo est le confondateur du Réseau Voltaire. Organisme dont la figure numéro une est le métèque sodomite « ancien » franc-maçon Meyssan, individu qui est passé de l’anti-catholicisme laïco-gauchiste au soutien actif du Hezbollah et des ayatollahs iraniens…sans commentaires.
    La sphère pro-Donbass est de toute façon complètement noyautée par tous ces tarés : le faux catho en babouche Soral, le Réseau Voltaire, le kabbaliste Douguine et autres cinglés de la « Tradition initiatique », la chaîne MetaTv qui fait régulièrement la promotion du New Age et de l’anti-catholicisme, et si on rajoute la longue liste des mouvements d’extrême-gauche européens (et même du monde entier), la bataille de l’info est perdue, les cinglés précités donnent le ton et médias-presse.info a choisi de chanter en choeur avec ces gens là… Dans ce cas on souhaite aux natios ukrainiens de décupler leurs effectifs, entre les oligarques carpe farci de Kiev et la racaille gauchiste du Donbass qui sont les deux faces d’une même pièce, bon courage, ne lâchez pas les gars.

    • Et alors qu’est-ce que ça change au témoignage d’Erwan que l’un de ceux qui l’interview soit ceci ou cela ?

      Surtout qu’il est excessivement rare qu’il y ait aussi peu d’interventions des animateurs dans une interview.

      Cela empêche-t-il cet officier français d’expérience (comme l’indique son CV), d’origine bretonne, de témoigner honnêtement ?

      Vous éructez comme d’hab, mais comme d’hab vos éructations et insultes sont vos seuls arguments.

      Peut-être que ce qui vous dérange le plus c’est l’absence de haine dans ce long témoignage ? De toute évidence, en bon français, Erwan semble peu sensible à la religion, néanmoins il témoigne que la religion est présente jusque sur les drapeaux et qu’avec sa tenue militaire des femmes le bénissent (au sens propre) quand il les croise dans les transports en commun ou dans la rue… Il est étonné, également, en Français qu’il est, qu’en Nouvelle russie, les femmes soient habillées en jupes, contrairement aux tenues unisexes chez nous. Il témoigne aussi de l’extraordinaire beauté et bon entretien de Donetsk, malgré les bombardements, autant de choses qu’il faut vivre pour en parler.

      Il fournit des quantités de renseignements intéressants sur les manipulations américaines qui devraient poourtant vous intéresser, puisque vous prétendez être ani-mondialiste.

      Mais comme vos amis nationalistes ukrainiens achetés par les dollars et l’illusion du pouvoir, peut-être êtes-vous prêt à vous vendre? Et vos grands discours ne sont-il aussi creux que des cymbales ?

      Et ainsi que le nuance Erwan, je n’ai aucun mal à croire que tous les nationalistes ukrainiens ne sont pas de cette espèce méprisable. Malheureusement, il semble que ce soit ceux-là qui vous fascinent.

      Au fait, ça ne vous dit pas d’aller vous faire trouer la peau à leur côtés ? Vous qui couvrez de votre mépris les risques que prend Erwan ? Auriez-vous l’équivalent d’un tel témoignage (rempli de mesure, de vécu et de science militaire) de la part d’un français du côté de vos amis ?

      • Monsieur T says:

        « Mais comme vos amis nationalistes ukrainiens achetés par les dollars »

        C’est Sputnik le médias en carton qui avait lancé cette rumeur que tous les pro-poutines se sont empressés de reprendre…sauf que Dimitri Iaroch, le chef du Secteur Droit dont les membres ont versé leur sang à Maïdan pour virer l’administration ukrainienne de ses fonctionnaires corrompus et communistes (négationnistes du génocide ukrainien aussi mais chut!) et lancer un grand nettoyage des sculptures léninistes (celles que vos amis du Donbass souhaitaient conservées comme leur indécrottable nostalgie de l’URSS, mais chut bis!)… Eh bien le Secteur Droit se bat aujourd’hui pour défendre l’intégrité territoriale du pays et les population ukrainiennes qui sont majoritaires au Donbass où les « russes », ou plutôt les homo sovieticus, sont des immigrés récents venus bosser dans les usines sovietiques. Les accusations comme quoi Iaroch disposeraient de fonds illimités avec lesquels il serait parti faire une tournée de recrutements en France afin de trouver des mercenaires pour aller jouer les SA dans le Donbass est juste entièrement fausse car Iaroch n’a jamais quitté l’Ukraine et il n’a aucun fond illimité et encore moins limité car lui et son groupe son financés par les dons de simple gens de la population et ceux des patriotes de toute l’Europe sauf la France où le milieu Soralo-Douguinien à infester tout les relais d’informations, on ne peut pas en dire autant du Donbass qui lui reçoit la même chose mais de milieux européens à 95% gauchistes, les quelques combattants de tendance « extrême droite » qui se battent du côté pro-russe sont 1 sur 200…
        Bref Iaroch n’est jamais venu en France, il ne touche pas un dollar, mais ces « informations » ont été simplement forgées dans le but d’instiller l’idée dans nos milieux que le secteur droit n’était pas composé de patriotes ukrainiens mais de mercenaires étrangers recrutés grâce à l’argent des USA, le complot, toujours le complot…Aussi crédible que les agences de presse iranienne parlant du conflit syrien.
        Maintenant si vous aimez avalez les mensonges de Sputnik et toute la complosphère soralo-douguino-cinglée continuez, mais ce n’est pas très français la soumission au mensonge.

        « Au fait, ça ne vous dit pas d’aller vous faire trouer la peau à leur côtés ? Vous qui couvrez de votre mépris les risques que prend Erwan ? Auriez-vous l’équivalent d’un tel témoignage (rempli de mesure, de vécu et de science militaire) de la part d’un français du côté de vos amis ? »

        Pas besoin d’aller dans le Donbass, j’habite dans une coin de France ou les voitures crament plus qu’à Bagdad et où sortir avec une croix est aussi dangereux que de prêcher l’évangile en terre musulmane, et je ne compte pas partir m’exiler en Suisse voyez? si je dois crever alors je crèverais chez moi, sur mes terres par à faire le zouave avec l’extrême-gauche pour aller se tailler un soviet dans l’est de l’Ukraine, alors remballez, parce que le jour où ça pétera chez nous, ce ne sont certainement pas les Rouges et les Tchétchènes du Donbass qui viendront nous filer un coup de main ni même l’imposteur Poutine qui n’en aura strictement rien à foutre de la France, mais plutôt des mecs genre Secteur Droit qui vont débarquer, mais vu comment une grosse partie de la presse nationaliste leur a craché dessus pendant des mois, il faudra souhaiter qu’ils ne soient pas du tout rancuniers ce jour là…

        • taras says:

          je viens de découvrir ces commentaires. bravo Monsieur T pou votre conclusion. espérons qu’elle éclaire les natios sous culturés du web

  7. henri says:

    J ai la chance de connaître Erwan ! Tout simplement , je peux dire que c est un homme de conviction , et non un mercenaire ! Quelle méprise ! Je connais son parcours et je salue son engagement et son courage ! Chapeau !

    • François says:

      Merci de votre témoignage, mais même sans connaître Erwan,

      le qualificatif de héros est complètement dévalué actuellement, mais au sens classique du terme, c’est-à-dire de la personne désintéressée qui pourrait se la couler douce sans rien risquer, mais qui au lieu de cela met sa vie au service des autres, Erwan se rapproche du héros. En tout cas son engagement est admirable et en plus il a beaucoup de talent pour expliquer clairement les choses.

      Les mercenaires ne sont pas méprisables a priori, mais Erwan n’a rien d’un mercenaire… 300 euros par mois, c’est tout juste de quoi vivre, même si un euro vaut quatre fois plus en Ukraine qu’en France, et après qu’il ait payé son déplacement et tout et tout à ses frais… Bravo!

  8. gosha says:

    Tous ces mensonges véhiculés par le média russe Sputnik…
    Mais quels sont les idiots qui peuvent encore y croire!!!
    Allez en Ukraine, demandez à la population, et je ne parle pas des nationalistes ukrainiens (qui sont d’ailleurs au passage des patriotes et non des xénophobes comme on en trouve en Russie à la pelle…) , ce qu’ils pensent de l’article de Sputnik!! https://fr.sputniknews.com/international/201608021027119683-ukraine-presidents-classement/
    c’est même tristement risible….

    • большаяРоссия says:

      Eh bien justement c’est un Français qui vit en Ukraine dans le Donbass qui a écrit l’article. Vous prétendez en savoir plus ? Continuez d’écouter la propagande de la désinformation des gros médias qui ne vous racontent que des conneries en vous lavant le cerveau, si cela vous chante!

      La réalité c’est que la Crimée a voté pour devenir russe et qu’elle est contente de l’être et que le Donbass n’a qu’une envie c’est en faire autant.

      Faute de pouvoir le faire le Donbass (Novorossiya) a acquis son indépendance, que ça vous plaise ou non. Et il n’est pas prêt d’en changer quoi qu’il lui en coûte.

      • Gosha says:

        Le dombass n’est qu’une partie de l’Ukraine
        Vous trouvez le journal russe Sputnik en français plus exact que les médias que vous décrivez?
        Si j’ étais alsacien et que je me sentais nostalgique de l’Allemagne, j’y déménager ais! Je ne demanderai pas à la France de devenir allemande.

        • Tchetnik says:

          Le problème étant que si l’Alsace fit partie de l’empire romain Germanique, le Donbass ne fit jamais partie de l' »Ukraine ».

          Difficile d’avoir appartenu à un pays qui n’a jamais existé…

        • большаяРоссия says:

          D’abord Erwan Castel écrit sur son propre blog. Ensuite Sputnik permet d’avoir des infos qu’on ne trouve pas ailleurs. Souvent c’est parce que Sputnik donne une info que les autres médias pour ne pas avoir l’air complètement cons sont obligés de la répercuter à leur tour.

          C’est simple: les infos en France: BFM, France TV info etc, sont des outils de propagande des USA sur le plan international. Sur le plan intérieur c’est bourré aussi de propagande. ça ne veut pas dire que tout est bon dans Sputnik, simplement ça permet d’équilibrer les infos.

          Vous inversez les réalités : c’est le gouvernement ukrainien qui a fait un coup d’Etat et qui l’a imposé aux habitants du donbass qui n’en voulaient pas. Alors ils leur ont envoyé l’armée. Mais ils se sont défendu. Une réaction qui ne devrait étonner personne.
          Et Ils sont autant chez eux qu’un Alsacien est chez lui en Alsace.

          Comme le dit tchetnik, aucune comparaison entre l’alsace et la Novorossiya.

          • большаяРоссия says:

            J’insiste l’article que vous n’avez pas lu et que vous attaquez n’a rien à voir avec Sputnik, comme quoi…

    • Tchetnik says:

      Pas plus de « xénophobes » en Russie qu’à Lvov…

      Encore un de ces « résistants patriotes » au NWO qui emploie exactement le même vocabulaire que le NWO…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com