espagne-profanation-messe-2-MPI

Espagne – La police nationale a arrêté à Palma trois jeunes qui ont confirmé avoir participé à l’interruption volontaire d’une messe en l’église de San Miquel le 9 février dernier. Ces activistes pro-avortement avaient fait irruption dans l’église durant l’office religieux qu’ils avaient interrompu en vociférant slogans et blasphèmes.

Selon des sources policières, les personnes interpelées seraient une femme de 23 ans, un homme de 24 ans et un jeune garçon de 17 ans. Ils ont été arrêtés en vertu des articles 523 et 524 du code pénal , qui punissent la profanation de cérémonies religieuses et l’offense aux sentiments religieux dans les lieux de
culte .

Les personnes arrêtées sont membres du groupe indépendantiste Arran de Palma comme l’a confirmé cette même organisation qui appelle à une manifestation devant le poste de police de la route de Valldemossa, où sont incarcérés les membres de l’organisation.

La police a expliqué qu’on leur reproche l’interruption et la profanation  d’un office religieux dans une église, deux délits impliquant des sanctions passibles de un à sept ans de prison.

Vendredi dernier, l’évêque de Majorque avait dénoncé la violence de ce groupe pro-avortement.

On aimerait que la justice française s’inspire de l’Espagne pour traiter les actes profanatoires commis dans l’hexagone.

Un commentaire

  1. Pingback: 03 Mars 2014 | conflitmondial

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com