Poutine

Il s’agit du discours à l’ONU d’un chef d’État en position de force, qui le sait et le fait savoir, dans le contexte de l’engagement revendiqué de la Russie en Syrie et au Proche-Orient.

Vladimir Poutine qui a rencontré le président américain avant de donner son discours, lui répond sans le nommer. Il lance des accusations virulentes contre l’hypocrisie des USA et de l’Occident en général qui sont à l’origine de la guerre islamiste et du déferlement migratoire en Union européenne. Il répond au président américain qui avait encore lancé des anathèmes contre le pouvoir syrien en mettant en exergue le courage de l’armée gouvernementale syrienne et du président Assad auxquels la Russie apporte toute son aide technique, militaire et humanitaire.

Ce discours a été prononcé le lundi 28 septembre lors de la 70e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, en fin d’après-midi, alors que Barack Obama avait prononcé le sien en début d’après-midi. Cela faisait 10 ans que le président de la Russie ne s’était pas exprimé à l’ONU. Le sujet principal de son intervention concerne la crise du Proche-Orient et la lutte contre le terrorisme islamique.

« C’est dans mon pays en Crimée, à Yalta »

« Le 70e anniversaire de l’ONU est l’occasion d’évoquer le passé mais aussi de réfléchir à notre avenir commun. En 1945, les pays vainqueurs du nazisme ont uni leurs efforts pour poser des fondements solides à l’ordre mondial de l’après-guerre. Je rappellerai que c’est dans mon pays en Crimée, à Yalta que se sont réunis les dirigeants de la coalition anti-hitlérienne pour décider de la création de l’ONU et des principes régissant les relations entre les États

Le traité de Yalta est donc né d’énormes souffrances, il incarne le pris payé par des millions de gens qui ont perdu la vie pendant la guerre; deux guerres mondiales qui ont ravagé la planète au XXème siècle. Et soyons ici objectif, c’est ce système qui a aidé l’humanité à traverser des événements turbulents aux suites parfois dramatiques et qui a préservé le monde de bouleversements plus grands encore.

L’Organisation des Nations-Unies est sans pareil pour ce qui est de son universalité et de sa représentativité. Or ces derniers temps l’ONU est le plus souvent critiquée parce qu’elle manquerait d’efficacité (…)

« Ceux qui sont au sommet de la pyramide »

Nous savons tous qu’après la fin de la guerre froide, il n’y a eu plus qu’un centre de domination dans le monde entier et ceux qui étaient au sommet de la pyramide se sont dit: puisque nous sommes aussi forts et exceptionnels, personne ne sait mieux que nous ce qui est possible, ce qu’il faut faire et par conséquent il n’y a plus à rendre compte aux Nations-Unies, puisqu’il arrive très souvent que cette organisation gêne et ne fasse que mettre des bâtons dans les roues au lieu de faire adopter des décisions afin de légitimer les actes nécessaires. Des rumeurs ont surgi alors, disant que l’Organisation des Nations Unies dans la forme sous laquelle elle avait été créée a déjà rempli sa mission historique et était devenue obsolète. Naturellement le monde change et l’ONU doit aussi s’adapter à cette transformation. La Russie est prête à contribuer à cet effort avec ses partenaires sur la base d’un large consensus, mais nous considérons comme étant extrêmement dangereuses les tentatives qui visent à ébranler l’autorité et la légitimité des Nations unies. Cela risque de conduire à l’effondrement de toute l’architecture des relations internationales. Dans ce cas il ne resterait plus aucune règle sinon le droit du plus fort. Ce serait un monde dans lequel l’égoïsme se substituerait au travail d’équipe. Un monde dans lequel il y aurait de plus en plus d’oppression,  et de moins en moins d’égalité des droits, de démocratie réelle et de liberté, un monde dans lequel au lieu d’États véritablement indépendants existeraient des régimes qui, de facto, seraient des protectorats et des territoires contrôlés de l’extérieur.

Pour un nouvel ordre mondial multipolaire

Comment définir la souveraineté nationale dont mes collègues ont déjà parlé ? Avant tout la question de la liberté, liberté de choix pour chaque individu et chaque État. Il se pose aussi la question de la légitimité étatique. Il ne faut pas jouer ici avec les mots. Chaque terme de droit international, chaque dossier de droit international doit être clair, transparent et se fonder sur des critères qui sont compris de manière uniforme.  Nous sommes tous différents et c’est là quelque chose qu’il faut respecter. Personne n’est obligé de s’adapter à un mode de développement unique qui serait reconnu une fois pour toutes par quelqu’un comme étant le seul valable. Nous devons tous garder présent à l’esprit le passé.

« L’histoire de l’Union soviétique n’a pas servi de leçon »

Ainsi il faut se souvenir de l’histoire de l’Union soviétique. Lorsque l’on exporte des expériences sociales, lorsque l’on exporte ses propres clichés idéologiques pour obtenir des changements dans tel ou tel pays on débouche très souvent sur des conséquences dramatiques et sur un recul plutôt que sur un progrès. Pourtant on a l’impression que certains préfèrent répéter les fautes des autres plutôt que d’en tirer les leçons.

Aujourd’hui il s’agit de l’exportation des soi-disant révolutions démocratiques. Une exportation qui se poursuit. Il suffit de voir de plus prés ce qui se passe au Proche-Orient et en Afrique du Nord dont ont aussi parlé les interlocuteurs précédents. Naturellement dans ces régions se posent des problèmes d’ordre politique et social et les populations souhaitaient un changement. Mais que s’est-il passé ?

« Les soi-disant révolutions démocratiques »

L’intervention agressive extérieure n’a guère débouché à des réformes des institutions de l’État, le mode de vie tout entier a été anéanti et plutôt que le triomphe de la démocratie et du progrès, on a pu voir la pauvreté, la violence et la catastrophe sociale. Et les droits de l’homme, y compris le droit à la vie ont été gravement oubliés. On a envie de demander à ceux qui sont à l’origine de tout cela : est-ce que vous prenez au moins conscience de ce que vous avez fait ? Mais je crains que cette interrogation ne reste lettre morte, car les politiques qui se basent sur la confiance en soi excessive, le principe d’exclusivité et la certitude d’impunité, perdurent.

Il est alors évident que la vie politique qui s’est instaurée dans certains pays du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord ont eu comme répercussion la création de zones d’anarchie qui ont immédiatement commencé d’attirer extrémistes et terroristes. Des dizaines de milliers de terroristes sont déjà venus combattre sous les drapeaux de ce qu’on appelle l’État islamique. Avec, parmi eux, d’anciens soldats irakiens qui en 2003 se sont trouvés à la rue à la suite de l’invasion militaire en Irak..

Le recrutement était même organisé par le biais de la Libye dont les structures étatiques ont été démantelées suite à la violation flagrante de la résolution 1973 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies. En ce moment des membres de l’opposition syrienne dite modérée et soutenue par l’Occident adhèrent à  ces mouvements radicalisés. On leur donne des armes, on leur fourni une formation militaire et ensuite ils se retrouvent du côté de l’Etat islamique.

« L’Etat islamique n’a pas surgi de nulle part »

L’État islamique lui-même n’a pas surgi de nulle part. Il a été au départ nourri et choyé car apparaissant comme outil de lutte contre des régimes laïcs indésirables. Une fois sa ligne de déploiement acquise en Syrie et en Irak, l’État islamique continue inexorablement sa progression vers d’autres territoires pour assurer sa domination sur le monde islamique et au-delà. Son intention est manifestement loin de se borner à ces projets. L’état de chose actuel est donc plus que dangereux. Il est hypocrite et irresponsable de dénoncer solennellement la menace du terrorisme international tout en fermant les yeux par ailleurs sur ses canaux de financement et les soutiens au terrorisme. Notamment le trafic de drogue, la contrebande de pétrole et d’armes. Il est aussi irresponsable de manipuler ces réseaux extrémistes afin de les engager à ses propres services pour défendre ses propres fins politiques, tout en espérant ensuite leur régler leur compte et les anéantir.

Ceux qui se comportent ainsi doivent l’entendre, mesdames et messieurs, vous avez affaire là à des gens cruels, mais absolument pas stupides pour autant et pas primaires. Ils ne sont pas plus bêtes que vous et on ne sait pas en définitive qui manipule qui ?

Les données récentes sur les transferts d’armes à l’opposition « modérée », entre guillemets, en sont la meilleure preuve.

« Flirter avec les terroristes »

Nous considérons que toute tentative de flirter avec les terroristes ou de les armer est une approche myope qui risque de provoquer l’incendie et de faire déborder la menace terroriste qui pourrait se propager à de nouvelles régions de la planète. D’autant plus que dans les camps d’entrainement de l’État islamique se retrouvent des combattants en provenance d’un peu partout, y compris de pays européens.

Malheureusement et je le dis très clairement, la Russie ne fait pas exception, on ne doit pas tolérer que les criminels qui ont déjà flairer le sang puissent aussitôt revenir chez eux et continuer leur œuvre sinistre. Nous ne souhaitons pas que cela se passe ainsi et je pense que personne ne le souhaite.

La Russie soutient « l’Irak, la Syrie et d’autres pays »

La Russie s’est toujours prononcée de manière ferme et conséquente contre le terrorisme sous toutes ses formes. Aujourd’hui nous apportons notre soutien militaire et technique à l’Irak, à la Syrie et à d’autres pays de la régions qui mènent le combat contre les groupements terroristes. Nous pensons que c’est une grave erreur de refuser de coopérer avec les autorités et l’armée gouvernementale syrienne, alors qu’ils font preuve de beaucoup de courage en affrontant la terreur. Il faut dire aussi qu’il n’y a plus personne d’autre en Syrie qui mène le combat contre l’État islamique et autres organisations terroristes, sinon l’armée gouvernementale du président Assad.

Nous savons les problèmes de la région, nous savons ses contradictions, il faut partir de ces réalités. Chers collègues, je dois aussi souligner que cette approche honnête  et directe a été récemment utilisée comme un prétexte pour accuser la Russie de faire montre d’ambitions croissantes, comme si ceux qui le disaient n’avaient pas eux-mêmes des ambitions [dit-il d’un air ironique]. De fait il ne s’agit pas ici des ambitions de la Russie, chers collègues, mais du fait qu’on ne peut tolérer la situation qui est en train de se développer dans le monde.

« Création d’une véritable  coalition contre le terrorisme »

Dans la réalité nous proposons de suivre les valeurs et les intérêts communs, et non pas de nous inspirer d’ambitions quelconques, et d’unir nos efforts sur la base du droit international pour résoudre les problèmes qui se posent et pour créer une véritable coalition à portée mondiale contre le terrorisme. qui pourra rallier des forces prêtes à agir comme on l’a fait contre le nazisme.

Naturellement les pays musulmans sont les pays clef de cette coalition car non seulement l’État islamique représente une menace directe, mais bien au-delà par leurs crimes sanglants, ils sont les terroristes profanes d’une des plus grandes religions qui soient, l’Islam. Les idéologues et combattants islamiques se moquent de l’Islam et le dénature. J’en profite pour lancer un appel aux maîtres spirituels du monde musulman. Plus que jamais aujourd’hui nous avons besoin de votre autorité et de vos prêches pour prévenir la démarche inconsciente de ceux qu’on essaye de recruter, mais aussi pour essayer de venir en aide à ceux qui se font duper et qui, dans certaines circonstances, se sont retrouvés dans les rangs terroristes. Il faut les aider à revenir à la vie normale, à déposer les armes et à mettre fin à leur (?). Dans quelques jours la Russie va présider une réunion du  Conseil de sécurité qui sera consacrée à l’analyse en profondeur des menaces qui existent dans l’espace du Proche-Orient. L’idée est avant tout de discuter d’une nouvelle résolution visant à coordonner les démarches de toutes les forces qui font face à l’État islamique et à d’autres structures terroristes.

Je le répète une telle coordination doit se fonder sur le respect des principes inscrits dans la Charte des Nations-unies. Nous comptons que la communauté internationale saura élaborer une stratégie globale de stabilisation politique et de redressement social et économique du Moyen-Orient.

« Il ne sera plus nécessaire de construire des camps pour les réfugiés »

Alors, mesdames et messieurs, il ne sera plus nécessaire de construire des camps pour accueillir les réfugiés. Aujourd’hui une personne sur cinq a quitté son pays d’origine et déferle sur les pays voisins et d’abord dans l’Europe, et on les compte déjà par centaine de milliers et bientôt par millions. Il s’agit d’une nouvelle et tragique grande vague de migration et de leçons à tirer notamment pour les européens.

Je voudrais souligner que les réfugiés sans aucun doute ont besoin de compassion et de soutien, mais pour venir à bout de ce problème il n’y a d’autres remèdes que de rétablir les structures de l’État là où elles ont été anéanties. Ceci par le renforcement des institutions étatiques encore intactes ou en cours de reconstitution. Grâce aussi à la fourniture de l’assistance militaire, économique et matérielle pour les pays en difficulté et naturellement  par une assistance apportée aux personnes qui malgré les épreuves ne quittent pas leurs pays.

« Assistance aux personnes qui ne quittent pas leurs pays »

Il va de soi que toute assistance apportée aux états souverains ne doit pas leur être imposée, mais doit être proposée en pleine conformité avec la charte des nations unies. En d’autres termes, tout ce qui est fait, tout ce qui sera fait, doit l’être conformément aux normes du droit international et doit être approuvé et doit être appuyé par l’ONU. Tout ce qui va à l’encontre de la charte universelle doit être rejeté.

Et avant cela il est essentiel de reconstituer les structures gouvernementales en Libye, de soutenir le gouvernement. (…) »

Le retour de la guerre froide et Ukraine

Ensuite Vladimir Poutine déplore la manière de penser bloc contre bloc comme au temps de la Guerre froide qui domine actuellement avec l’élargissement de l’OTAN. Tôt ou tard, selon lui, cette logique devait mener à une crise géopolitique, comme avec l’Ukraine où une guerre civile a été déclenchée. Il traite rapidement le sujet de l’Ukraine et de la révolution Orange orchestrée depuis l’extérieur, avec la volonté manifestée du respect des accords de Minsk et de tenir compte des droits des populations du Donbass pour que l’Ukraine soit un État civilisé, un maillon entre l’Europe et l’Asie.

« Un petit cercle d’amis décident en cachette »

Il déplore la façon sournoise qui transgresse les lois internationales concernant les sanctions unilatérales qui sont devenues la norme et servent à supprimer des concurrents. Des unions se créent, dit-il, sans consulter les habitants des différents pays. Tout se fait en cachette, on nous met devant le fait accompli. « Il s’agit d’un réel petit cercle d’amis qui décide » pour le monde entier.

La Russie propose d’harmoniser les différents projets économiques fondés sur des règles uniques. 

Quant au changement climatique, nous voulons que la conférence sur le climat de Paris porte ses fruits, dit-il.(…)

__________

Ce discours de Vladimir Poutine, a été retranscrit au mot-à-mot, pour sa majeure partie, tel qu’il a été diffusé en direct selon la traduction orale instantanée de l’ONU. E.D.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

87 commentaires

  1. Une hauteur de vue guidée par le bon sens qui devrait inspirer nos gouvernants.

  2. Bravo à 95%
    Mais pour l’islam,, j’imagine que c’est un discours « forcé ».
    Je l’espère, en tous les cas…

  3. A propos de la construction de camps de réfugiés, il ne m’a pas semblé entendre « mesdames et messieurs », mais « dear France »

  4. Personnalité riche, très intelligente, complexe et très énigmatique que Vladimir Poutine.
    Pierre Hillard a à plusieurs reprises, dans ses conférences évoqué les maux de la Russie et de la France dans leurs révolutions respectives. Ils sont les péchés à matière grave publics, qui empêchent les grâces d’état d’assister et d’inspirer véritablement les gouvernements dans leurs charges.
    la France a péché gravement dans le régicide, le génocide vendéen, dans la séparation de l’église et de l’état, par ses inventaires, l’affaire des fiches et dans la condamnation du Maréchal Pétain.La Russie, dans le régicide aussi, et dans les purges horribles effectuées dans l’armée blanche par les Bolcheviques au pouvoir, par les déportations massives (par dizaine de millions) staliniennes vers les camps de travail de Sibérie, par les innombrables persécutions de Chrétiens, les démolitions d’édifices religieux, les massacres de Katyn etc… Regardons aussi les choses en face, concernant la Russie, le problème du schisme d’orient qui refuse toujours d’admettre la double procession et la double spiration du St Esprit à la fois du Père et du Fils (la question du filioque) qui a entraîné définitivement la chute de Constantinople en 1443 (cf: le traité du St Esprit de Mgr Gaume).L’enracinement de la Russie dans son schisme est tel, que le calendrier russe est toujours à l’heure actuelle dans l’ancien style, comme on dit en astronomie, c’est à dire régi selon le calcul julien comportant maintenant depuis octobre 1582, 12 jours de retard,hormis les complications de dates pour retraduire en calendrier grégorien, et entraîne par conséquent un désaccord profond de dates avec les chrétiens d’occident dans la célébration des fêtes liturgiques puisque tout est calculé de part et d’autre sur le comput de Pâques. Même l’Angleterre anticatholique a fini par reconnaître malgré elle le bon sens des astronomes du Vatican au XVIIIème siècle.
    Vladimir Poutine ne parle que de la victoire de la coalition URSS-Etats-Unis-Grande-Bretagne contre le « monstre » nazi en 1945, mais oublie de dire que son pays servait un monstre bien plus grand à ce moment-là qui s’est adonné à des atrocités de viols effroyables dans les régions qu’ils ont occupées en force aux prix de pertes inimaginables. Il approuve les lois de type « Gayssot » en Russie, à l’image de la France et de l’Allemagne actuelle, empêchant donc toute recherche sérieuse documentaire historique sur le rôle exact et objectif de l’Allemagne en Russie, qui, n’en déplaise à certains, n’avait pas tous les torts (cf Boris le Lay qui intervient dans http://gloria.tv/media/ZjEQ4DXeNCE, et les travaux de Siegfried Verbeke sur les Einsatzgruppenhttp://rutube.ru/video/e35953a755fa40b39c0dd131f06f51ec/ ). On reste aussi sur sa soif, quand il déclare à l’ONU, que les islamistes trahissent la pensée des dignitaires de l’Islam ainsi que celle du Coran; il parle comme nos politiciens occidentaux sur ce sujet qui refusent d’établir la relation entre le Jihad et les 5 piliers de l’islam! Pourquoi aussi ces unités qui ont défilé le 9 mai à la Place Rouge dernier en arborant la bannière du marteau et de la faucille?
    Tout cela n’est pas franc, et comme le dit Pierre Hillard, nos pays respectifs ont un grand besoin de procéder à une véritable repentance publique (pas celles de Sarkozy et consorts ou celles de papes conciliaires), vis à vis de celui dont procède toute autorité et tout pouvoir. Il nous faut donc soigner ces graves blessures spirituelles d’état qui interdisent tout véritable retour à une politique saine et digne de ce nom dans la proclamation de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ, dont le Cardinal Pie déclarait devant Napoléon III à l’époque que, si le moment n’était pas venu pour le Christ de régner sur les nations comme Roi, alors n’était pas venu le moment des gouvernements de durer.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Entièrement d’accord avec vous monsieur Champallier; vous synthétisez dans votre message les avertissements prudents et les justes critiques, objectives et raisonnées, que d’autres, dont votre serviteur, formulent depuis longtemps, maladroitement peut-etre ou de façon virulente parfois, mais par soucis d’alerter le milieu de la Tradition catholique contre une certaine forme de fascination aveugle, et dangereuse, vis-à-vis de la Russie et de son président. Cette fascination provient, d’une part, d’une certaine réhabilitation des traditions chrétiennes en Russie suite à des décennies de persécutions et de destructions sous le régime communiste, réhabilitation qui contraste avec l’apostasie régnant en Occident, et d’autre part, de la résistance apparente de la Russie aux prétentions des Etats-Unis de dominer le monde entier et d’imposer leur esprit et leur mode-de-vie (etc…), « résistance » qui contraste aussi avec la soumission des états européens. La

      • Merci Monsieur Volodymyr Bellovak pour votre encouragement.
        je précise que j’apprécie également vos interventions lucides dans ce site. Je comprends tout à fait cette fascination pour la Russie et son président, moi-même ayant été tenté aussi et parfois encore.
        j’étais de ceux qui était absolument révoltés et accablés quand au commencement du Carême de 1999 j’appris que l’OTAN avait commencé à bombarder la Serbie pour soit-disant libérer un Kossovo albanais alors qu’il avait été volé à la Serbie par les communistes de Tito en y introduisant des ressortissants Albanais, et qu’il en représentait son coeur historique.
        Il m’est vraiment pénible de me représenter que mon pays ait participé à cette ignominie trahissant ainsi son ancien allié au côté des voyous yankees poussant leur forfaiture jusqu’à refuser la trêve de Pâques.

        • Volodymyr Bellovak says:

          Oui, moi aussi j’ai été révolté de la participation de l’armée française à la guerre d’agression contre nos amis Serbes au profit des interrets américains et de leurs alliés mafieux et musulmans albanais; j’ai meme fait des dons pour l’association « Solidarité-Kosovo » ( je dis ça pour l’ami « Tchetnik » ! )…
          Je précise aussi que je ne tient pas monsieur Poutine pour un imbécile ( loin de là, il est très intelligent, mais ça n’en fait pas quelqu’un de « bien » pour autant ! ), ni forcément pour le « grand méchant loup » !
          La volonté de domination mondiale des « élites » dirigeantes américaino-sionistes est évidemment pour moi tout aussi évidente, néfaste, et intolérable, et ce danger demeure le plus important et menaçant, et le plus urgent et primordial à contrer. Simplement il faut rester très prudent sur ses « alliés » de circonstance, sinon on pourrait choisir la peste pour éviter le choléra, ce qui n’est pas la solution..Il faut savoir garder prudence, lucidité, raison, patience, et Espérance surnaturelle, faire chacun ce que nous pouvons à notre niveau, et placer sa confiance en Dieu seul; humainement tout est perdu, mais la Providence veille à tout, et pourvoira à tout !
          Vive le Christ-Roi, et que Son Règne vienne !

      • Tout à fait d’accord avec vous champallier! Je me méfie de Poutine comme d’un hypocrite. Il sait bien accabler les autres, mais l’histoire de la Russie, de cet état communiste pire que le nazisme n’est franchement pas une référence en matière de liberté. Ses goulags et ses camps de concentration ont fait plus de morts que les nazis dans leurs camps de concentration.
        De plus, il veut s’allier avec « le dictateur » Assad pour un temps, pour ensuite s’en débarrasser lorsqu’il n’aura plus besoin de lui. Il se tourne vers la Syrie pour vaincre Daesh, mais lorsque ce sera fait, le sort d’Assad est déjà inscrit d’avance dans son plan. Comment avoir confiance en un homme qui se joue des autres comme des pions et selon ses avantages ?

        • Pierre H. says:

          N’importe quoi ! Vous avez 70 ans de retard ! Vous parlez de Poutine comme si c’était lui qui fût secrétaire général du parti communiste et dirigeant de l’URSS, comme si c’était lui qui envoyait les gens au goulag ! Un hypocrite qui accable les autres dites-vous ? Ah bon ! Il accable qui ? Moi, le seul hypocrite que je vois est le président Obama et la politique américaine qui eux, accablent tout le monde sauf eux-mêmes qui ne sont jamais responsables de rien alors qu’en fait ils sont responsables de presque tout ! Wall Street a financé Staline, qui était le pote de Rockefeller, et le bolchévisme. Puis, Wall Street a financé le nazisme et Hitler et la Standard Oil de Rockefeller fournissait le pétrole aux nazis en leur fournissant même la formule du pétrole synthétique. Les USA, promoteurs de la guerre éternelle afin d’asservir les peuples de la Terre, seule nation au monde avec l’Australie qui vit sur une terre qui ne lui appartient pas et dont ils ont génocidé les vrais natifs ; avec un président à leur tête qui est une fraude à la constitution américaine, elle même le fruit de 4 franc-maçons, en étant même pas américain ni même né sur le sol américain, et de plus qui n’a même pas prêté serment parce qu’il est musulman. Vous parlez de Assad comme d’un dictateur alors que personne ne fuyait la Syrie sous Assad avant que les USA ne « s’occupent » de dispatcher la « démocratie » dans toute la région tout en créant et finançant Daesh. Vous feriez bien d’avoir un seuil plus attentif sur tous les pourris du monde occidental au lieu de critiquer gratuitement un des seuls chefs d’Etat qui a un sens de l’éthique et qui prône un monde multipolaire plutôt qu’une seule gouvernance mondiale unipolaire à l’américaine. Les Etats-Unis, nation qui a été en guerre 222 des 239 années de son existence.

          • Beau résumé de l’état des lieux! Félicitation!

          • Volodymyr Bellovak says:

            Personnellement je n’ai jamais pris la défense de la politique US, tout le monde ou presque est d’accord là-dessus et les médias de ré-information dans nos « milieux » en parlent suffisamment pour que j’en rajoute. Concernant la Syrie il est évident que les américains y ont allumé le feu avec leur soutien aux révolutions « démocratiques » et « rebelles ». Bachar el Assad n’est sans doute pas un saint, mais n’est pas son père non plus, et il demeure le chef, légitime, de l’état syrien qui est souverain; il est évident aussi que le retour à l’ordre et à la paix en Syrie passe par un dialogue, voire une coopération, avec lui et son gouvernement.
            Je ne critique donc pas non plus le role que joue Poutine dans la crise syrienne, ni les extraits de son discours à l’ONU sur ce sujet précis.
            Mais ce n’est pas une raison pour etre obligé d’applaudir le moindre mot sorti de sa bouche…, et l’on est encore en droit de rectifier certaines contre-vérités ou ambiguités, meme quand elles sortent de la bouche de Poutine, non ? A moins que vous le teniez pour infaible peut-etre ?

          • Croyez ce que vous voulez.
            Que Staline soit le pote de Rockfeller, ça prouve que la Russie est bien bête, c’est tout, et ce n’est pas à son honneur.
            Que Wall Street ait financé le nazisme, ça prouve que le nazisme en a profité.
            Si personne ne mordait à l’hameçon, les USA n’aurait pas tant d’influence.
            Lâchez-moi, et laissez-moi dire ce que je pense de Poutine et de ses leçons.
            Quant à Assad, j’ai mis « dictateur » entre guillemets, pour signifier que c’est ainsi qu’il est présenté. Sur ce point, je suis d’accord avec vous, c’est peut-être le seul qui s’occupe des chrétiens…
            Je ne pas ferai pas le mouton devant ce « Sauveur », et garderai ma liberté de penser français.

          • Celui ou celle qui n’as pas compris cette analyse qu’il se taise une bonne fois et pour toujours

    • Volodymyr Bellovak says:

      Entièrement d’accord avec vous monsieur Champallier; vous synthétisez dans votre message les avertissements prudents et les justes critiques, objectives et raisonnées, que d’autres, dont votre serviteur, formulent depuis longtemps, maladroitement peut-etre ou de façon virulente parfois, mais par soucis d’alerter le milieu de la Tradition catholique contre une certaine forme de fascination aveugle, et dangereuse, vis-à-vis de la Russie et de son président. Cette fascination provient, d’une part, d’une certaine réhabilitation des traditions chrétiennes en Russie suite à des décennies de persécutions et de destructions sous le régime communiste, réhabilitation qui contraste avec l’apostasie régnant en Occident, et d’autre part, de la résistance apparente de la Russie aux prétentions des Etats-Unis de dominer le monde entier et d’imposer leur esprit et leur mode-de-vie (etc…), « résistance » qui contraste aussi avec la soumission des états européens. La Russie apparait donc, par contraste avec notre propre décadence et velléité, comme un élément de résistance à la décadence généralisée qui pourrait stabiliser la « fuite en avant » vers le précipice, voire qui pourrait montrer l’exemple d’une « reconquète » spirituelle et d’un redressement politique, culturel, et civilisationnel…; c’est faire fi des racines profondes de tout ce qui sépare toujours la Catholicité du monde orthodoxe en général, et de sa variante russe en particulier, et c’est oublier aussi toutes les ambiguités, l’ambivalence, tant de l’histoire russe, de l’esprit russe, et de sa tradition politico-religieuse et « idéologique », que de celles de son président V. Poutine, ambiguités que l’on trouve dans ce discours à l’O.N.U., organisation supranationale et mondialiste dont il fait les louanges, et discours dans lequel il justifie la guerre de conquète de l’URSS au nom de la lutte contre le « nazisme » ( parce que le communisme n’aurait pas été pire encore ?! ), et dans lequel il répète le discours « pasdamalgame » sur l’islam pourtant toujours mortifère tant pour les ames de ses adeptes que pour la vie de ses non-adeptes ( paroles déjà prononcées le 23 septembre lors de l’inauguration par Poutine de la plus grande mosquée d’Europe reconstruite à Moscou, capitale de le soit-disant « sainte Russie »…). Il est temps pour les catholiques de Tradition de cesser de prendre Poutine pour ce qu’il n’est pas, de jeter un regard prudent, objectif, et lucide sur la Russie, et plutot que de se bercer d’illusions, d’agir là ou l’on peut et avec ceux qui nous sont le plus proche par la Foi, l’esprit, l’Histoire, la Culture, et les traditions, plutot que de se lancer dans un « flirt » risqué et dangereux avec une Russie qui cherche uniquement ses propres interrets et avec qui nous avons plus à perdre qu’à gagner. Poutine est politiquement une sorte de nouveau Napoléon ( qu’il admire beaucoup ! ) version russe et moderne, et guerres de conquète en moins, en plus rusé et malin; un homme à poigne qui rétablit une certaine paix civile interne, la liberté de culte ( pour toutes les religions sauf la bonne ! ), une certaine mémoire historique, ainsi qu’une nouvelle fierté patriotique, le tout après une période « eltsinienne » de désordre et d’anarchie suite à l’effondrement du système totalitaire soviétique, mais en meme temps qui sauvegarde certains « acquis » du communisme ( comme Napoléon avec la Révolution ), alors qu’il n’y a pas d’entente possible mais confrontation totale entre révolution et tradition, entre le mal et le Bien, entre l’erreur et la Vérité, entre le malin et Dieu.
      Non le péché communiste n’a pas été expié et réparé, mais la racine du mal russe, le schisme, est loin d’etre guéri puisqu’il n’est meme pas perçu mais glorifié encore plus !
      Que le Coeur-Immaculé de Marie nous sauve et convertisse la Russie ! Que Notre-Dame éclaire les esprits et les intelligences, et ouvre les yeux des catholiques français de tradition dont elle est la Reine, et dont ils sont les « fils ainés » de son Eglise, catholique et romaine !

      • @ V Bellovak
        Vraiment ça fait du bien de lire vos commentaires, et plaisir aussi de constater qu’on n’est pas les seuls à penser ainsi : ouf, ça rassure!
        Que Notre Dame nous vienne en aide, par son Coeur immaculé, dans ce combat acharné contre les forces occultes des ténèbres!

    • Bravo Poutine qui dénonce le « sommet de la pyramide » et le « réel petit cercle d’amis qui décide pour le monde entier en cachette ». A bas la Franc-maçonnerie!

      Un discours qui fait tellement plaisir en comparaison de la baudruche de Hollande qui fait honte… Je n’ai rien à faire avec cet homme, mais puissions-nous avoir un homme de la trempe de Poutine à la tête de la France… Peut-être un jour, si Dieu veut!

      • A propos de Pierre Hillard, ce n’est ni un prophète, ni un dieu. « Face à la réalité, il faut s’incliner », comme a dit Mgr Lefebvre à propos de ce qu’on avait toujours compris par ce verset évangélique: « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle »,[l’Eglise].

        • Volodymyr Bellovak says:

          Mgr Lefebvre qui n’a jamais cru à la chute du communisme, qui a toujours combattu le faux oecuménisme et l' »ostpolitik » de la diplomatie vaticane, et qui a toujours soutenu l' »uniatisme » et aussi le combat contre le communisme de certains évèques catholiques derrière le « rideau de fer », tel l’ukrainien gréco-catholique Josyf Slypiy…
          Je sait que pour beaucoup tout cela est loin, que c’est du passé, et, mais là c’est une erreur, que tout cela serait terminé…
          Je pense qu’il faut savoir distinguer entre les positionnements géopolitiques du président russe qui, face à l’hégémonie américaine et à leur interventionnisme néfaste et destructeur ( en particulier ici au proche-orient ), peut servir de contre-poid, et d’autre part l’ensemble de la politique russe au niveau intérieur et dans son proche voisinage, avec toutes ses motivations et répercussions dans les domaines « idéologiques », religieux, historiques, civilisationnels, ou identitaires ( etc…).
          D’ailleurs, sur le plan géo-politique, l’alliance de la Russie avec la Chine communiste, et le projet eurasien, devraient provoquer chez nous autres, nations européennes, interrogations, méfiance et craintes…

          • Vous ne pouvez pas penser à la place de Mgr Lefebvre. Mgr Lefebvre n’est pas votre chasse gardée.

            Mgr Lefebvre n’a pas connu la Russie qui est revenue à la fois de sa Révolution et à aussi de sa soumission au Nouvel Ordre Mondial sous Eltsine.

            La Russie de Poutine n’a rien à voir avec l’Union soviétique. Une Russie contrerévolutionnaire que je connais bien et dont je peux parler.

            Mgr Lefebvre a combattu le communisme de l’Union soviétique, mais hélas il n’a pas eu le plaisir de connaître la Russie qui aujourd’hui à travers Poutine dénonce la politique occidentale comme l’héritière de l’Union soviétique… à juste titre!

            Il n’y a que lui pour pouvoir le faire avec autant de réalisme! Un réalisme qui caractérisait aussi Mgr Lefebvre.

            Avez-vous pris la peine de lire ou d’écouter ce discours de Poutine avant de le critiquer?

            Inutile de réagir comme si je vous avais piqué parce que je reprends un terme de Mgr Lefebvre, tout en prenant soin de rappeler dans quel contexte il l’a utilisé: « Mgr Lefebvre à propos de ce qu’on avait toujours compris par ce verset évangélique: « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle »,[l’Eglise]. »

            Ce contexte démontre que Mgr Lefebvre ne refusait JAMAIS de regarder la réalité en face.

            J’aimerais bien que la France, après plus de 200 ans, songe aussi à faire sa contre-révolution, mais c’est plutôt le contraire qui se passe.

            Ce qui est certain c’est que Mgr Lefebvre ne voulait pas de l’invasion musulmane et que le seul espoir que ce tsunami musulman cesse c’est l’action de Poutine en Syrie et en Irak. Et ça c’est regarder la réalité en face.

            Si vous avez une autre solution sur la table concernant l’immigration que vous déplorez comme moi, merci de la donner.

            • Volodymyr Bellovak says:

              Permettez moi de douter que c’est Poutine qui va nous sauver de l’immigration, musulmane ou non…
              D’abord parce que les immigrés syriens représentent moins de 20% des « réfugiés », dons la guerre la-bas sert de prétexte à l’invasion,
              ensuite parce que cette immigration-invasion n’a pas commencé avec la guerre en Syrie; pour la France elle date depuis les années 1970-80 ( après l’immigration de travail des « trente glorieuse », ce fut le regroupement familial et l’assistanat social qui l’attira: « merci » Giscard, Mitterrand, Chirac, etc…), et elle a connu un très fort accélérateur avec la chute de Kadafi ( « merci » Sarkozy ).
              Ensuite parce que Poutine n’a pas ( heureusement ) la prétention d’etre le sauveur du monde, ni de se substituer aux autres dirigeants politiques des autres pays dans les affaires de ceux-ci ).
              Enfin parce que se sont d’abord et très principalement nos propres chefs d’états et de gouvernements qui sont responsables de la situation en France et en Europe; c’est à eux de changer, ou alors changeons de dirigeants.
              Enfin je doute que Poutine, qui inaugure à Moscou la plus grande mosquée d’Europe, est la moindre intention de lutter contre l’islam ailleurs. C’est à nos responsables politiques et religieux de faire ce travail ici;
              cessons enfin de toujours compter sur les autres et d’attendre un hypothétique « sauveur » extérieur !

    • Enfin des propos censés et prudents. C’est tellement rare dans ce milieu de la Ré-information aveuglé par son romantisme poutinien dégoulinant.

    • Denis et Champallier, Votre commentaire à propos de l’islam exprime une ignorance Cette même « ignorance » de la religion a fait prospérer les idées comme le nazisme, l’athéisme communiste et l’athéisme-capitaliste en leurs temps et peut être l’athéisme de certains se cachant sous la bannière d’islamistes radicaux…:

      Le djihad, ne fait pas partie des piliers de l’islam et diffuser de telles inexactitudes relève de l’incitation si un musulman vous croyait sur parole et s’en allait faire votre djihad dans l’espoir de faire son devoir.

      Le mot Djihad, Traduire : La lutte…est un mot générique englobant plusieurs sortes de luttes.

      Le djihad par excellence est la lutte contre le mal…celui qui assaille notre âme et dont on s’excuse et qu’on corrige quand on s’aperçoit de ses méfaits…

      Le djihad que vous citez (Lutte armée) est dans l’islam un droit et non une obligation pour tous.

      Il s’agit du droit universel des population de s’organiser pour se défendre contre un oppresseur, utilisé par l’humanité depuis toujours et en sont des exemples : les luttes pour l’indépendance des pays colonisés par les marchands-évangélistes occidentaux ou la lutte armée contre l’occupation nazie en France.
      Dieu garantit le succès de cette démarche si elle est pure et non souillée par nos ambitions ou nos faiblesses comme il garantit la victoire du bien sur le mal.
      Le code de la route n’est pas responsable de la mort de ceux qui ne respectent pas le feu rouge mais ceux qui recrutent les djihadistes d’aujourd’hui ont un argument imparable:
      les occidentaux alliés aux sionistes ont occupé la Palestine, occupent l’Irak et s’apprêtent à faire de même avec le reste du monde arabe, Ils tuent, pillent et humilient…

      Bien que parmi les combattants djihadistes il y en a qui sont tout aussi voire plus ignorants de l’islam que certains occidentaux, il y a probablement aussi des gens animés par une conviction sincère qui est de défendre sa liberté de conviction, sa vie ainsi que celles de sa famille et de ses concitoyens contre l’occupant-agresseur.

      Ceux la n’iront pas convertir les Européens de force…L’ont ils fait en es pagne? bien sur que non, l’islam ne le préconise pas et il n y a d’ambiguïté que pour ceux qui ne veulent voir…mais Je pense par contre que si un jour ils le pourront, rien ne les empêchera d’intervenir de bon droit en Europe comme le ferait sans complexe l’occident aujourd’hui si on n’écoute pas des gens comme Poutine et on privilégie le droit du plus fort sur le bon droit. Bien à vous.

      • konigsberg says:

        Non en espagne on payait un impot islamique… ca c est le cote rabin de l islam…

        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2015/07/13/le-grand-secret-de-lislam-devoile-par-la-recherche-historique/

        Un commentaire ?

        Ps: la taqqiya ca marchera pas… musulman qui parle bouche qui ment…

      • @ Yahia

        Que le Jihad ne soit pas un des 5 piliers de l’Islam, je reconnais mon erreur. Cependant il est partie intégrante de la Foi de tout bon Musulman, car l’Islam considère que l’on ne doit pas se faire d’amis avec des non-musulmans, sauf en donner l’impression, quand ces derniers sont en infériorité, en attendant le moment propice pour livrer la guerre.C’est tout l’art de la taqqiya qui est l’art de la dissimulation; donc du mensonge. Les « marchands de l’évangile », comme vous dites, ne procèdent pas ainsi sous peine de tomber dans l’interdit du 8ème commandement de Dieu et commettre un péché à matière grave: »Tu ne mentiras pas » (y compris, en sous entendu, aux non-chrétiens)
        En ce qui concerne les inexactitudes de @ Denis et de moi qui seraient cause de la montée du nazisme, vous devriez approfondir sérieusement votre histoire concernant les relations d’Adolf Hitler et le Grand Mufti de Jérusalem Amin al Husseini, et la mosquée qu’il fit construire à Berlin dans le cadre de cette amitié. Il faut aussi savoir qu’Himler organisa le recrutement de 20000 à 40000 Musulmans dans la WaffenSS dans l’unité Oustachi, si je ne me trompe(cf: Khadija Benguenna, journaliste).
        Léon Degrelle, tout en le déplorant,reconnait qu’Hitler aimait l’Islam, et son testament auprès de Martin Borman, outre les réserves à prendre en compte qu’en fait Oto Skorzeny dans la « Guerre inconnue », le confirme absolument.Consultez aussi cette adresse: http://www.phdn.org/negation/faurisson/rami.html, et vous verrez qu’il y avait des complicités entre le national-socialisme et l’islam, même si elles n’étaient pas essentielles.

      • Volodymyr Bellovak says:

        Cher Yahia, je vous conseillerai de lire intégralement le coran en faisant bien attention de comprendre tout ce que vous y lirez, et d’en tirer les conclusions vous-meme; d’ailleurs toute l’histoire de l’expansion musulmane est une mise en pratique du coran et de l’exemple de mahomet.
        Je vous conseille de lire et d’écouter Joseph Fadelle, ancien musulman et descendant de mahomet converti au catholicisme.
        L’islam fait du mal tant pour les ames des musulmans eux-meme, que pour la vie et l’existence des non-musulmans.
        L’islam a toujours été en lutte contre la Chrétienté.
        L’islam est en contradiction avec les moeurs, la culture, l’histoire, les traditions, l’identité et la civilisation de l’Europe chrétienne authentique et traditionnelle ( elle meme différente de sa caricature décadente moderne et « occidentale » ).
        Vous comprendrez que nous critiquons et dénonçons l’islam, car nous voulons nous en préserver mais aussi en guérir ses adeptes, parmi lesquels beaucoup sont sans doute « normaux », tranquilles, pacifiques et de bonne volonté; comme des médecins veullent lutter contre une épidémie, en en protégeant les gens sains, et en en guérissant ceux qui en ont été contaminés.
        Que Dieu le Père vous conduise à Lui, que son Fils Jésus-Christ vous sauve, et que le Saint-Esprit vous éclaire ! C’est le plus grand bien que je vous souhaite !

      • Volodymyr Bellovak says:

        Vous pouvez écoutez JOSEPH FADELLE sur TV LIBERTES, avant-dernier « GRAND ZOOM », sur http://www.tvlibertes.com , ou sur youtube.

  5. labelledere says:

    Un discours formidable dont Hollande devrait s’inspirer s’il ne veut pas mourir stupide.

  6. J’ai toujours été surpris, que les américains si prompts à faire et à défaire des gouvernements avec parfois des moyens hallucinants, aient laissé s’installer Vladimir depuis 20 ans maintenant …
    En tout cas pour le NOM, la nouvelle monnaie mondiale, le gouvernement mondial … et tout et tout, pendant que l’on guette à l’ouest l’ignominie des libéraux de la finance, Vlad fait leur taf et on l’applaudirais presque … 🙂

    • Tchetnik says:

      Ca fait un bon bout de temps qu’ils font tout ce qu’ils peuvent pour le déboulonner justement et qu’ils n’y arrivent pas. Ce qui quelque part est rassurant et prouve que les lobbies et officines ne sont pas toutes puissantes…

      • Il a tout compris le papy Tchetnik ou Tchekiste, il va faire un gros dodo.

        • Tchetnik says:

          Tiens, salut, coco.

          Tes lumières manquaient au débat, tchado.

          Tu as appris le russe depuis la dernière fois ou tu es condamné à tourner en rond dans ton solipsisme, fils?

          • konigsberg says:

            Lenine parlait tres bien russe… et pourtant…

            • Tchetnik says:

              Mal, justement, comme Staline.

              Le gars avait une moitié de cerveau en moins (chose constatée après sa mort).

              • konigsberg says:

                Une petite preuve ?? On je vous crois sur parole ???

              • konigsberg says:

                Vous avez dit: lenine avait un demi cerveau a sa mort.

                C est faux.

                Il avait un cerveau entier. Il est mort d un AVC et souffrait d un calcification des arteres irrigant le cerveau.

                Donc techniquement il avait un cerveau complet a sa mort.

                Ps: c est pas grave de se tromper… l ego n est pas tres important vous savez.

                • Tchetnik says:

                  « c est pas grave de se tromper… l ego n est pas tres important vous savez. »

                  En effet, mais quand c’est systématique, Ca devient problématique.

                  Le plus simple est d’admettre, comme je l’ai démontré, que vous jugez sur du fantasme.

                  • konigsberg says:

                    Vous n etes pas infaible et moi non plus…Vous avez dit une connerie sur Lenine, ce n est pas tres grave.

                    Mais en meme temps c est bien de ne pas etre parfait… ca donne du charme.

                    Basta.

                    • Tchetnik says:

                      Lisez donc le lien et ne dites pas qu’on ne vous apporte pas de preuve.

          • pas besoin d’apprendre votre dialecte la fiote, je suis bien entouré pour m’éviter cette besogne. Je disais que vous n’aviez rien compris et ça se confirme.

            • Tchetnik says:

              Toujours ton syndrome de Tourette, tchado.

              Si ton entourage est à ta hauteur, ça promet, fiston.

              Il est vrai que la langue française, pourtant ta langue natale, te pose déjà problème…

  7. Vieux Jo says:

    Mais Papy, dans le monde politique, il faut bien garder à l’esprit que tous ces chefs d’Etats travaillent ant tout pour leur boutique.

    Mais perso, entre les USA et la Russie, je regarde plutôt cette dernière pour des raisons qui valent ce qu’elles valent : la Russie est dans l’Europe et nous partageons les mêmes valeurs culturelles et spirituelles. De plus, c’est la Russie qui pendant la seconde guerre mondiale nous a sauvés, contrairement à la propagande qui met en avant les USA, lesquels sont arrivés bien plus tard (et ont bombardé des villes françaises, comme Nantes, mais d’autres aussi).

    Oui comme vous, je pense que Poutine n’est pas tout à fait authentique ; cependant il faut lui reconnaître une parfaite maîtrise de la politique mondiale et dame le pion aux USA chaque fois que l’occasion se présente.

    Cela dit, oui, je reste néanmoins un peu perplexe quant à la destinée qui nous attend.

    • « entre les USA et la Russie »
      c’est kif kif bourrique.
      Qu’ils se fassent la guerre entr’eux, mais sans nous utiliser. Le prb, c’est qu’avec la mollesse et le pois chiche de Hollande, on peut pas aller bien loin… Gros problème…

      • Dommage! vous êtes déjà utilisé et vous ne le savez pas.

        Un seul chef d’Etat travaille dans l’intérêt, non de la France ni de l’Union, mais de son propre pays, c’est Poutine, pour la Russie. Facile à vérifier, c’est aux fruits qu’on juge l’arbre.

        Tcheknik qui a plus de courage que moi a déjà énuméré les bons fruits des présidences de Poutine… Bien qu’il ne travaille que pour la russie et non pour la France, son intervention en Syrie pourra interrompre la submersion musulmane chez nous.

        Avez-vous seulement écouté ce qu’a dit Obama ? Avez-vous écouté ce qu’a dit Hollande. Si oui, vous devriez avoir peur et être rassuré par celui de Poutine qui pose toujours des actes avant de parler.

        • « vous êtes déjà utilisé et vous ne le savez pas. »

          Oh que si !

          « Un seul chef d’Etat travaille dans l’intérêt, non de la France ni de l’Union, mais de son propre pays, c’est Poutine »
          Oui. Malheureusement, je ne vois pas les choses comme lui… Pour un chrétien, travailler pour l’intérêt de son pays, c’est travailler comme un saint Louis dans son pays, puis en partant en Croisade pour la liberté des chrétiens et non avec d’autres idées politiques en vue.
          Avant d’être citoyen, on est chrétien.
          Pensez comme vous voulez, je le répète. Mais Poutine ne sera jamais mon « Sauveur », et je n’attendrai de lui rien d’autre qu’une victoire de surface tant que son pays ne sera pas consacré au Coeur immaculé de Marie
          Et je garderai là-dessus mon indépendance d’esprit.

        • Volodymyr Bellovak says:

          Je veux bien admettre que Poutine soit un moindre mal pour la Russie, surtout quand on constate ce qui a précédé, et qu’il ne tienne pas le mauvais role en Syrie. Mais par contre je doute que son action puisse en quoique ce soit interrompre la submersion musulmane chez nous, ce n’est certainement pas non plus son intention, ni dans ses capacités…

          • Il suffit d’attendre… De toute façon, quoique vous en pensiez ou que j’en pense, Poutine poursuit son chemin.

            Il vient de donner une claque magistrale à Obama, à Hollande et à tous ces cuistres prétentieux, menteurs et sataniques, c’est un acte que lui seul pouvait poser. Il n’y a personne d’autre dans le monde de taille et de carrure à s’attaquer à ces monstres froids du mondialisme, promoteurs et acteurs du grand remplacement.

            C’est exact que la plupart des invahisseurs ne sont pas des fugitifs de guerre. Dans son discours Poutine parle des camps de réfugiés qui sont en Syrie et en Irak.

            La Russie vient d’installer un nouveau camp pour les réfugiés syriens à côté de Damas parce que de nombreux Syriens qui sont en dehors de la sphère d’influence de Damas, se réfugient dans l’enclave libre de Damas, et sans l’aide russe ils ne survivraient pas.

            Mais la Russie, si vous avez écouté le discours de Poutine, a pour projet d’aider techniquement, militairement et humanitairement, la Syrie, l’Irak et même la Libye (La Lybie il en parle dans d’autres interviews).

            Rappelez-vous que c’était Kadhafi qui fermait la route de l’Europe aux clandestins avant 2011, quand l’OTAN l’a fait assassiner de façon atroce.

            Si l’Irak, la Syrie et la Libye reprennent le contrôle de leurs territoires, la route des clandestins d’Afrique noire et du Moyen-Orient sera fermée, parce qu’ils ne pourront pas rallier la Turquie.

            Ces 3 pays embauchaient beaucoup de noirs qui n’auraient plus de raison de venir chez nous et 20% de Syriens en moins ce n’est pas non plus à négliger, d’autant plus que ce sont des musulmans et c’est parmi eux qu’il y a le plus de terroristes.

            • Volodymyr Bellovak says:

              Peut-etre que Poutine n’a d’autre but en Syrie que de sauver Tartous, port d’attache de la flotte russe en Méditerranée ?…

              • S’il n’avait pour ambition que de sauver Tartous, avouez que ce serait déjà une excellente motivation. Déjà parce qu’en France on aimerait bien que Hollande soit motivé pour « sauver » la Nouvelle Calédonie, qui ne demande rien, plutôt que tout faire pour la larguer.

                Ensuite une base en Méditerranée qui soit une réelle force européenne alternative à l’ordre américain, c’est notre intérêt à nous Français et européens.

                Ensuite c’est mal connaître Poutine que de penser qu’il se contente d’un point stratégique en Méditerranée alors qu’il doit veiller à empêcher la déstabilisation de la Russie.

                Ecoutez cette interview donnée la veille de son intervention à l’ONU : http://www.medias-presse.info/vladimir-poutine-defend-bachar-el-assad-a-la-television-americaine/39723

                Vous constaterez qu’il a au moins une autre motivation: empêcher les islamistes engagés en Syrie de rentrer en Fédération de Russie.

                N’oubliez pas que c’est lui qui a pacifié la Tchétchénie. Cette guerre terroriste implantée en Fédération russe par les USA et ses larbins.

                Si l’ambition d’une telle coalition n’était que pour Tartous ET LATTAQUIE (nouvelle base navale et aérienne russe en Syrie!), Moscou n’aurait pas supplanté les USA en Irak. L’Irak que Poutine a dit soutenir militairement au même titre que la Syrie.

                L’Irak qui a refusé d’obéir à l’injonction US de barrer son espace aérien à la Russie….

                • Volodymyr Bellovak says:

                  J’espère sincèrement que je me trompe sur Poutine, je ne fait pas de fixation sur lui, et si effectivement son intervention s’annonçait bénéfique autant pour les populations pacifiques du Proche-Orient, et en particulier les Chrétiens, que pour l’Europe, alors sur ce sujet nous pourrons le féliciter; attendons pour voir, observons…

    • Volodymyr Bellovak says:

      Cher « Vieux Jo », quand vous dites que c’est la Russie ( à l’époque URSS ) qui nous aurait « sauvé » pendant la seconde guerre mondiale, là je ne peux pas etre d’accord avec vous; les soviétiques ne comptaient pas s’arréter à Berlin, et je doute que les peuples d’Europe centrale et orientales eurent vraiment le sentiment d’etre libérés avec l’invasion soviétique qui ne fut pas meilleure pour eux que sa cousine « germaine », la « nazie ». Parlez-en aux Polonais, Slovaques, Baltes, Hongrois, Roumains, etc…, et sans oublier les allemands de l’est.
      Evidemment, quand on a connu comme moi un ancien ( engagé à 17 ans ) de la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme ( LVF ), on ne peut qu’etre « indécrotable » et intraitable sur la question !…
      Je pense qu’en Europe en 1945, il n’y eut que des perdants; les seuls vrais gagnants furent ceux qui se partagèrent le monde à Yalta ( n’est-ce-pas Vladimir Vladimirovitch ! ): les Américains surtout, mais aussi l’URSS et son idéologie mortifère, le communisme, qui conquit la moitié de l’Europe…( et je ne parle pas du reste du monde )

      • konigsberg says:

        Je ne peux que vous donner raison…

        URSS allait envahir l europe et hitler le savait. Il suffit de lire les memoires du plus celebre general de Staline qui malgres de nombreuses defaites en debut de guerre, garda sa tete sur ses epaule jusqu a Berlin, ceux qui dans l armee des soviet etait un exploit…

        Les nazis armé lourdement pour la defense et les soviets équipés legers pour l attaque ne laisse pas de doute sur les intentions de chaqu un. Hitler n a fait que anticiper et defendre l europe. Si seulement cet idiot de Mussolini n avait pas fait n importe quoi en greece…

        https://leglaiveetlefaisceau.wordpress.com/2014/06/21/la-verite-sur-loperation-barborossa-ou-le-plan-secret-de-staline-pour-conquerir-leurope/

        Tout est la !

        • @ konigsberg,
          J’approuve à 200% le lien que vous venez de fournir, et je recommande vivement aux lecteurs de l’étudier car on vit dans un mensonge historique éhonté.
          Vincent Reynouard a publié aussi des articles, reprenant les mêmes sources, sur la préparation insuffisante de l’Allemagne à la veille de l’opération « Barbarossa », et il cite les réponses de Ribbentrop accusé au tribunal de Nüremberg évoquant le dilème entre une attaque contre l’URSS sans attendre mais en grand manque de préparation, ou reporter cette attaque plusieurs semaines après mais en courant le risque fatal de tomber sur une armée rouge sur-préparée et une armée allemande certes d’avantage plus forte, mais toujours insuffisante.

        • Volodymyr Bellovak says:

          A l’appuie de ce que dit Konigsberg ( et de son lien ) ainsi que m. Champalier, il faut lire ce livre : « LA GUERRE D’EXTERMINATION DE STALINE, 1941-1945 », de Joachim Hoffmann, EDITIONS AKRIBEIA, 30 euros ( commande en ligne à : http://www.akribeia.fr ).

      • Bravo Monsieur Bellovac pour vos analyses.
        Vous avez connu un ancien de la LVF, et je peux vous dire que c’était les seuls qui avaient vu juste à l’époque.
        Mon Père s’était engagé dans la division Charlemagne en août 1944 et fut envoyé au front en février-mars 1945 vers Neu-Stettin et Hammerstein au moment où la situation devenait « apocalyptique ». Il a été témoin de faits et d’atrocités commises par les Russes mais aussi par des Polonais ralliés à l’armée rouge qui n’ont rien à envier à celles du FLN en 1954-62.

        • Volodymyr Bellovak says:

          Merci à vous Monsieur Champallier, et merci à votre Père et à tous ceux qui risquèrent leur peau et offrirent leur vie pour nous défendre et pour sauver l’Europe-Chrétienté de la barbarie sanguinaire du communisme; Respect, Honneur, Justice, et Gratitude à Eux ! Que le Dieu des armées l’accueille en son Paradis au milieu de la cohorte des braves, des héros, et des saints guerriers ! Que leur Mémoire demeure dans nos esprits et dans nos coeurs, et que leur Exemple guide nos pas !

  8. Certes Poutine n’est pas un gentil tout blanc, mais il a raison, même la France(Sarko, Hollande, Fabius) ont mis de l’huile sur le feux par leurs discours insensés avec sanctions non seulement contre les russes, mais aussi contre la Syrie au lieu de rechercher activement l’apaisement, la paix par un dialogue intelligent.

  9. konigsberg says:

    Poutine, responsable SAV du grand Israel, vole au secours de l incapable Obama responsable des ventes du grand Israel… les freres du mondialisme font avancer le plan.

    http://www.polemia.com/grand-moyen-orient-une-acceleration-du-redecoupage-prevu/

    Poutine travail pour la firme…

    • Vous croyez sans doute qu’en pratiquant la méthode couet vous aurez raison ? Si vous croyez vraiment à toutes ces balivernes, vous devriez être catastrophé au lieu de vouloir à tout prix avoir raison.

      Sur Internet le mensonge est égal à la vérité. Vous devriez être un peu plus critique au lieu de tout gober. Mais je crains que vous n’aimiez cela.

      Répandre la médisance et la calomnie c’est l’Enfer, méfiez-vous quand même.

      • @ Konigsberg

        Vous laissez entendre que le lien de Polemia démontrerait que Poutine travaille pour le mondialisme…

        Or cet article ne parle absolument pas de ça. Vous ne cherchez qu’à égarer vos lecteurs.

        De plus Polemia est pro-poutine, vous tombez mal. Cet article date de début juillet c’est loin d’être à jour. A ce moment-là la Russie ne n’avait pas installé ses base, ses instructeurs, ses avions etc. en Syrie.

        Cessez de chercher à tromper le monde, cela vous amuse peut-être mais vous jouez votre éternité.

        Il vaut mieux ignorer vos messages.

        • @ « vous jouez votre éternité. »

          Vous aussi, ne l’oubliez pas..

        • Poutine c’est faite ce que je dis, pas ce que je fais. Yalta revisité et hop, oublié le communisme et ses crimes fondateurs de l’homo sovieticus. Oublié la guerre en Ukraine, nié son existence comme nation indépendante, oublié le christianisme fondateur de la Rous, après avoir inauguré la plus grande mosquée de Moscou, je débarque en Syrie, après en avoir été totalement absent, espérant redorer mon blason pour l’arrêt des sanctions. Oublié le choc des civilisations pourtant évident, vive le nouvel ordre mondial « multipolaire », antichambre du paradis socialiste. Amen, la messe est dite.

          • M’enfin Greg, tu n’a rien compris. Sputnik te dis qu’il ne faut pas s’inquiéter des plus de 20 millions de musulmans en Russie, qu’ils sont gentils et que la Russie a toujours été multi-ethnique et multi-confessionnelle, et donc qu’elle nous amènera le paradis orthodoxe et… socialiste. Pas faux, c’est vrai

          • François says:

            Il y a beaucoup d’âneries dans ce fil mais vous et Denis vous tenez le podium.

            • Tenir le podium en 2 lignes succinctes, j’avoue en être presque flatté…
              Quant à vous, cher F (sans N° comme l’autre-!!!-, par humilité mais non sans connerie), puis-je savoir ce que vous exprimez exactement, svp, si ce n’est cracher sur autrui ne partageant pas vos nobles et belles idées à la Hollandouille et à la responsable mais pas coupable?
              Même si je suis à l’origine du premier commentaire, loin avant votre réaction, mais pas du dernier, j’imagine que les insultes me visent autant, puisque chacun sait que mon Saint Patron a perdu la tête.
              Cordialement

        • konigsberg says:

          Vous voyez mes sources sont variées… les votres inexistantes. Pourtant vous detenez la vérité… partagez egoiste !

          Ce lien indique que Poutine applique le plan prévu de longue date. Dela a penser qu il est l employé des banquiers juifs mondialistes…
          Eclatement de la syrie en 3 parties. La partie alaouite et Assad resteront dans la sphere d influence russe ( et oui… tartouse.).

          A qui profite l éclatement d un pays musulman laic fort ??? Cherchez sur une carte…

          Vous semblez avoir peur de l enfer, moi je crains plus le paradis… et oui au paradis faut etre a la hauteur du lieu. Je suis un peu court en ce moment, si vous avez un contact au FSB, et une bon tas de billet…je passe du bon côté de la force sceance tenante…

    • Tchetnik says:

      Ne refaites pas avec Polemia les mêmes contresens qu’avec Alexandre Latsa, cela achèverait de vous décrédibiliser.

      • konigsberg says:

        Oula j ai dut faire un contre sens terrible pour declencher votre intervention…

        La crédibilité n est visible que dans le regard de ceux qui sont d accord avec vous meme. Ah oui j oublié que vous décerniez les points de crédibilité en qualité de ES specialiste de la russie.

        A vrai dire, votre intervention valide que je mets le doigt ou ca gene… ou ca vous gene.

        Je n ai aucune crédibilité et je n en cherche aucune. Je ne suis le gourou de personne et les erreures ca me connais. C est l intention qui doit etre pure, la perfection je n en connais qu une et elle est au le ciel. Je vous admire, la perfection ca vous connait.

        Contredisez moi, plutot que de vous eriger en doxa obligatoire ( en esperant pas totalitaire), cela sera bien plus productif…

        En tout cas j ai beaucoup aimé le saint Poutine serrant la main du diable obama… ca m a rappeler une scene des evangiles ou dieux serrait la main du diable, se promettant de travailler main dans la main…. c etait mediatiquement un miracle !

        • Tchetnik says:

          « Ah oui j oublié que vous décerniez les points de crédibilité en qualité de ES specialiste de la russie. »

          -Pour motiver une intervention il suffit souvent de dire une contrevérité, en général ça joue. Pour le reste, en effet, quelqu’un qui connait depuis longtemps la réaité du terrain en saint – un peu – plus que ceux qui se contentent de sources de seconde main mal digérées et incomprises, quand elles ne sont pas carrément des fantasmes.
          A vrai dire, votre intervention valide que je mets le doigt ou ca gene »

          -S’il fallait être gêné par les spéculations aussi infondées qu’hasardeuses de chaque natio qui croit avoir trouvé la bête de l’Apocalypse, on n’en finirait pas.

          « Je n ai aucune crédibilité et je n en cherche aucune. Je ne suis le gourou de personne et les erreures ca me connais. C est l intention qui doit etre pure, la perfection je n en connais qu une et elle est au le ciel. »

          -Que ça ne vous empêche quand même pas de tenter – autant que faire se peut – de coïncider le plus possible avec la réalité historique, culturelle des faits. Sinon, on se demande bien à quoi servent vos interventions.

          « Je vous admire, la perfection ca vous connait. »

          -Disons plutôt une certaine rigueur de recherche et d’analyse, ce qu’on apprend dans les études d’Histoire ou autres du reste, l’écriture de ladite dépassant un peu les simples convictions personnelles. Légitimes en elles-mêmes mais encore faut il les justifier.

          « Contredisez moi, plutot que de vous eriger en doxa obligatoire ( en esperant pas totalitaire), cela sera bien plus productif »

          -Mais ça a déjà été fait, avec dates, noms, lieux, chiffres, documents sur un autre fil. Informations on ne peut plus factuelles que vous n’avez pas pu reprendre.

          Pour le reste, pour vous contredire, il suffit de lire certains liens que vous mettez – imprudemment – en ligne et qui disent le contraire de ce que vous leur faites dire.

          « En tout cas j ai beaucoup aimé le saint Poutine serrant la main du diable obama »

          -Mais Ribbentrop n’a-t-il pas serré la main de Molotov et Hitler – indirectement – celle de Staline 

          • konigsberg says:

            Retournez sur le précédant file… le boulot n est pas fini. Ah moins que vous ne soyez le seul juge de votre travail… ce qui ne serait pas tres honnete.

            Vous etes convaincu de votre victoire pourquoi pas… hitler la etait aussi quelques années. Et pourtant…

            Revenons au sujet de l article:

            Mais Ribbentrop n’a-t-il pas serré la main de Molotov et Hitler – indirectement – celle de Staline ???

            Voila qui est interessant !

            Est ce une facon de reconnaitre que tout ce beau monde etaient les employés de fauteur de guerre appelés banquiers juifs mondialistes ?

            Est ce que cela est toujours le cas aujourd hui ? Est ce que l histoire a vocation a se repeter ??

            Aller je me sens pousser des ailes… est ce que poutine est l employé de ses gens la ???

            Ps: les querelles de personne sont un bon moyen de pourrir un file de commentaires… essayons d eviter cela. Cela ressemble a du trollage apres… on est au dessus de cela non ?

            • Tchetnik says:

              « Retournez sur le précédant file… le boulot n est pas fini. Ah moins que vous ne soyez le seul juge de votre travail… ce qui ne serait pas tres honnete. »

              -Disons que ceux qui pourraient le juger sont ceux qui auraient le même bagage d’étude et d’expérience, ce qui n’est pas – encore – votre cas.

              Et en effet, je suis obligé de constater que, sur l’ensemble des références que e vous ai fournies, vous n’avez rien répondu. Quand la réalité historique et culturelle contredit les fantasmes…

              « Vous etes convaincu de votre victoire pourquoi pas… hitler la etait aussi quelques années. Et pourtant… »

              -Non, en fait, on s’en fout un peu. Simplement, je constate que vous n’avez rien répondu, c’est beaucoup plus simple et parle de soi-même.

              « Revenons au sujet de l article:
              Mais Ribbentrop n’a-t-il pas serré la main de Molotov et Hitler – indirectement – celle de Staline ???
              Voila qui est interessant !
              Est ce une facon de reconnaitre que tout ce beau monde etaient les employés de fauteur de guerre appelés banquiers juifs mondialistes ? »
              Est ce que cela est toujours le cas aujourd hui ? Est ce que l histoire a vocation a se repeter ??
              Aller je me sens pousser des ailes… est ce que poutine est l employé de ses gens la ??? »

              -C’est surtout une façon de reconnaitre que même vos idôles n’ont pas été exemptes de liens avec ce que vous dénoncez – à juste titre du reste – ce qui montre qu’il ne faut pas aller aux conclusions trop vite commevous le faites.

              Encore une fois, l’Empire Russe entretenait aussi des liens avec les banquiers US et faisait du commerce avec les US. Dans votre logique, Nicolas II serait alors un serviteur du mondialisme. Surtout qu’en plus il a fortement inspiré les conférences internationales de LaHaye de 1899 et 1907.
              La première mosquée de MK date de catherine II, il faudrait alors l’accuser d’avoir œuvré pour l’islamisation de la Russie…

              Sans oublier les autres monarchies Européennes qui toutes, eurent des relations avec la grosse bourgeoisie affairiste et matérialiste, l’Empire d’Autriche sous François Josef en particulier, (ce qui a contribué à le perdre du reste), lequel était pourtant – dans ses écrits personnels comme publics – assez hostile à la puissance des hommes d’argent et d’une FM aui lui prennait déjà son fils…

              « Ps: les querelles de personne sont un bon moyen de pourrir un file de commentaires… essayons d eviter cela. Cela ressemble a du trollage apres… on est au dessus de cela non ? »

              -Aucune querelle de personne, admetez simplement que l’Histoire ne s’écrit pas à coups de raccourcis simplistes. Ni même à coup d’articles manifestement trop vie – et trop mal – lus

              • konigsberg says:

                Vous avez éludé quelques questions… faite un effort, vous etes homme de courage !

                Est ce que cela est toujours le cas aujourd hui ? Est ce que l histoire a vocation a se repeter ??
                Aller je me sens pousser des ailes… est ce que poutine est l employé de ses gens la ???

                Concernant cela:

                « C’est surtout une façon de reconnaitre que même vos idôles n’ont pas été exemptes de liens avec ce que vous dénoncez – à juste titre du reste – ce qui montre qu’il ne faut pas aller aux conclusions trop vite commevous le faites »

                Tout a fait ! Vous verez le chemin est fastidieux…mais pas plus dure que celui de st jacques de compostel a pieds. Mais je pense que vous ferez le meme avec votre idole.

                « La première mosquée de MK date de catherine II, il faudrait alors l’accuser d’avoir œuvré pour l’islamisation de la Russie… »

                Ceci est un contre sens… une influence ont la diminue, on la maintient ou on l augmente. Il me semble que le mieux est de la diminuer… a moins que pour vous l islam est religion de paix.

                « S’il fallait être gêné par les spéculations aussi infondées qu’hasardeuses de chaque natio qui croit avoir trouvé la bête de l’Apocalypse, on n’en finirait pas. »

                Ne soyez pas hautain… ca n apporte rien au debat. Je vous l ai deja dit…  » transmettre est plus difficile qu’apprendre « . Ca va vous desservir, ca serait dommage…

                Je suis comme vous, je crois en l experience du vecu. Et je ne peux donc pas vous croire que sur parole. Apporter moi des elements.

                • Tchetnik says:

                  « Ceci est un contre sens… une influence ont la diminue, on la maintient ou on l augmente. Il me semble que le mieux est de la diminuer… a moins que pour vous l islam est religion de paix. »

                  -Aucun contre sens, simplement la marque d’une certaine complexité des choses.

                  En l’occurrence, le fait qu’elle ait AUSSI battu les Turcs, libéré la Crimée devrait confirmer qu’entretenir les relations les plus pacifiques possibles avec des communautés depuis longtemps présentes sur le sol de l’Empire n’empêche pas de combattre une religion mortifère ailleurs.

                  Même topo pour Alexandre II qui a libéré la Bulgarie, encouragé la mission Chrétienne auprès des populations allogènes et achevé la conquète du Turkestan tout en ayant une garde Tcherkesse et en confirmant certaines coutumes et lois locales. Lyautey s’est même inspiré des méthodes Russes « ni trop chères, ni trop difficiles » pour l’Afrique du Nord…

                  « Je suis comme vous, je crois en l experience du vecu. Et je ne peux donc pas vous croire que sur parole. Apporter moi des elements. »

                  -C’est ce que j’ai fait, justement, il faudrait simplement les lire.

  10. Poutine en donneur de leçon, du grand délire !!!!!
    Que veut-il réellement, c’est certainement l’homme qui a fait le plus de mort et le plus louche de tous les hommes politiques du monde…
    Ne vous laissez pas enfumer, ce qu’il va exiger sera pire que l’état islamique…

  11. Ah, Ah, Ah… mdr

    J’ai failli m’étouffer d’hilarité.
    Poutine « l’homme qui a fait le plus de mort et le plus louche de tous les hommes politiques du monde… » Pire que Staline, Lénine, Pol Pot et Mao réunis en somme ?

    Il serait temps de sortir un peu. Vous vous êtes pétrifié à l’époque de Lénine et de Staline et vous n’avez pas encore remarqué mon pauvre Denis, que l’Histoire du monde avance et que Poutine est l’anti-thèse de ces deux communistes internationalistes et assassins, il est vrai.

    Mais je suppose que cette sclérose avancée du cerveau est due à votre grand âge?

    • konigsberg says:

      Un jeune puceau se moque d un vieux impuissant… triste epoque.

      L insulte n est pas un argument.

      • Parfois il est difficile de faire autre chose que rire. S’il fallait expliquer il faudrait remonter à saint-Vladimir d’un côté et aux grands ancêtres maçonniques des USA de l’autre…

        Je préfère rire, c’est plus court.

        • Volodymyr Bellovak says:

          Pas faux !
          A condition que la Russie renoue vraiment et totalement, spirituellement déjà ( et « canoniquement en renouant avec Rome, lorsque celle-ci aura retrouvé « la tete », ce qui n’est pas encore le cas c’est vrai, hélas; prions et attendons !…), avec l’héritage de Saint Volodymyr, et qu’elle renonce vraiment et totalement à son passé judéo-bolchevique et à ses tentations et ses reves « impérialistes »!
          Concernant les USA, ne confondant pas, meme si c’est difficile et tentant, sa population avec son état, sa politique, ses « élites » oligarchiques et leur idéologie maçonnique, libérale, cosmopolite, mercantile, matérialiste, et capitaliste ( ce qui fait beaucoup, je vous l’accorde ! ).

          • Bien sûr que les américains ne sont pas à confondre, de même que la France ne peut pas être confondu avec la République et les Français avec les francs-maçons…

            Cependant Mgr Williamson qui a longtemps exercé aux USA dit que chez les Américains il y a un fond de libéralisme indécrottable, bien pire qu’en Europe. Ce pays n’a pas une longue histoire et ses racines ne remontent pas au baptême de leur pays par quelque saint, comme Clovis pour la France et la plupart des pays d’Europe, mais aux pères fondateurs, qui n’ont rien de très catholique: https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8res_fondateurs_des_%C3%89tats-Unis

            C’est toujours à eux et leur Sainte constitution que les Américains se réfèrent, et même les meilleurs.

            Ceci n’empêche pas, bien sûr, qu’ils ne sont pas plus idiots que nous. Mais c’est leur type de société qui nous est imposée et qui nous brise, nous broie et nous remplace.

            Tant que ce pays dominera le monde, nous n’aurons pas d’espoir d’échapper à leur politique de mort.

  12. Enfer de Dante says:

    Venant du président du pays le plus corrompu de la planète, j’ai des doutes sur la véracité de son discours.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com