animaux-ferme-foie-gras-03

Jeudi dernier, le 21 Novembre, avait lieu la Journée  Mondiale contre le Foie  Gras  pour dénoncer la  maltraitance animale. A l’origine de cette journée, il y  avait   l’Association de Protection des Animaux L214.  Chaque année, à l’approche des fêtes  de  Noël, ce débat  passionné refait son apparition: faut-il continuer à manger du foie  gras ?

Ces associations de tendance écologiste voudraient défendre les « malheureux » canards et les » pauvres » oies  que l’on gave. Ils désireraient les protéger. Ainsi, ils voudraient s’attaquer à une tradition culinaire française, très chère aux Français et remplacer le célèbre foie gras par du … pâté végétal! Cela perdrait tout son charme…

Mais les Français sont dans l’ensemble trop chauvins pour accepter la disparition du foie gras qui existe depuis la Rome Antique. Beaucoup d’éleveurs vivent de cela et cela porterait un coup fatal à leurs affaires. Et puis, ces animaux ne souffrent pas: gavés, ils sont complètement étourdis avant d’être tués. Autant de raisons pour continuer à acheter du foie gras, un produit de qualité, exprimant tout un savoir-faire.

D’un autre côté, pourquoi ces associations écologistes ne se lèvent-elles pas contre les abattages hallal? Si l’on s’y intéresse quelque peu, les animaux que l’on égorge, pour parler crûment, souffrent bien plus! La plupart du temps, malgré la loi, ces bêtes sont bien conscientes lorsqu’on les tue. Souvent, ce sont même des particuliers qui se livrent à ces exécutions artisanales selon des méthodes archaïques. Imaginez le spectacle horrible… Là, oui, il s’agit bien d’une cruauté inacceptable pour l’animal encore vivant quoiqu’en dise la tradition musulmane!

Enfin, on veut consacrer une Journée dans le monde contre le Foie Gras. C’est une sorte de mode de consacrer des journées pour telle ou telle chose . Or le foie gras reste du simple foie gras. N’y a-t-il pas des choses plus importantes contre lesquelles il est nécessaire de lutter aujourd’hui?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. Il est inexact de dire que les associations écologistes (en l’occurrence, les associations de défense des animaux), ne se préoccupent pas de l’abattage rituel. C’est même tout le contraire, comme en témoigne cette page du site de la célèbre Fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/search/node/a%C3%AFd.

    • champar says:

      Ne vous moquez pas de nous les « défenseurs des animaux » autoproclamés, votre action concernant l’abattage halal généralisé qui génère une souffrance animale vraiment abominable reste particulièrement discrète (une mention sur un site confidentiel) alors que votre action contre le foie gras est tapageuse et médiatisée.
      Une remarque cependant, il est vrai que quand Brigitte Bardot s’est insurgée publiquement contre le halal elle a été vitrifiée sur place par le politiquement correct.
      Les défenseurs des animaux : « courageux » mais pas téméraires « cachez ce sexe que je ne saurais voir » (Tartuffe de Molière)

      • Est-ce à moi directement que vous vous adressez, Champar ? Car vous faites erreur : je ne fais partie d’aucune association de défense des animaux. Et ma sensibilité pour le sujet reste d’ailleurs assez faible.

        En revanche, j’aime l’exactitude de l’information. Et ici, il convenait de rappeler que certaines associations, dont la fondation BB (qui est loin d’être tout à fait confidentielle), se préoccupent de l’abattage rituel, et lancent chaque année des actions à l’occasion de l’Aïd. Que les médias officiels ne les relaient pas, que BB se retrouve marginalisée à cause de cela, et bien après tout cela ne fait que renforcer le propos de l’article. Mais au moins, la réalité est présentée de façon un peu plus complexe, et donc intéressante.

        Mais le plus important, par pitié, est que vous évitiez de massacrer « Tartuffe », afin de ne pas apparaître comme « un sot en trois lettres, mon fils ». La citation exacte est bien « Couvrez ce sein que je ne saurais voir » !

        • champar says:

          Pour la citation, vous avez totalement raison, j’ai voulu la faire de mémoire et je me suis pris les pieds dans le tapis, c’est une grave erreur de mettre des guillemets sans vérifier l’exactitude d’un texte.
          J’ai cité l’intervention de Brigitte Bardot mais la pratique de l’abattage halal ne se limite pas à la période l’Aïd, elle est devenue générale et la liste des abattoirs concernés est impressionnante or, au delà de la très grande souffrance inutile des animaux, cette technique d’abattage présente un risque d’intoxication alimentaire.
          Voir la liste des abattoirs halal publiée par Le Point http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-la-liste-des-abattoirs-ou-l-on-tue-les-animaux-sans-les-etourdir-08-03-2012-1439111_23.php c’est consternant !
          Le foie gras est un produit de grande qualité, l’alimentation des oies et des canards ne fait qu’augmenter la tendance de ces animaux à se gaver, ce qu’il faut c’est trouver une technique qui limite, voire supprime, la souffrance de ces animaux lors du gavage.
          Ce qui m’a particulièrement énervé dans votre texte c’est la référence aux associations « écologistes », ces individus ne se préoccupent pas du tout de la nature : refuser le canal Rhin-Rhône et accepter volontiers l’extension de l’aéroport de Roissy (c’est bien connu que les canaux provoquent plus de nuisances à l’environnement que les aéroports et les avions), promouvoir les éoliennes qui polluent les paysages, tuent les oiseaux et stérilisent la terre avec leurs énormes socles en béton qu’il n’est absolument pas prévu d’enlever à la fin de l’exploitation. De plus les « écologistes » ne manquent pas une occasion de proposer et voter les lois sur les manipulations génétiques de l’être humain.

  2. Je rejoins Hervé pour le passage sur l’abattage rituel, combat important des associations de protection animale( Si l’auteur de l’article veut bien se donner la peine de connaitre leur position sur le sujet…: http://www.l214.com/abattage-rituel )

    Quant à l’aspect gastronomique et culturel du foie gras, personne ne pourra dire le contraire. Que des emplois reposent dessus également. Mais à nouveau un minimum de renseignement sur les méthodes d’élevages et d’abattage serait nécessaire (ne faites pas la bêtise de consulter le CIFOG), et je doute qu’il n’y ai aucun problème éthique la dessus.
    La position sur le foie gras est en fait une question morale élémentaire: la souffrance d’autrui est elle moins importante que de l’argent et des stimuli gustatifs?

  3. sabinaki says:

    mais non Hervé, il se trouve que brigitte bardot est complètement marginalisée du fait de certaines de ses prises de position politiques. s’attaquer au hallal, c’est déjà clairement de l’islamophobie, donc du racisme …donc pas touche !!! les écolos ne s’engagent pas sur cette voie…j’ai eu l’occasion d’écouter sur RMC la semaine dernière un débat où un espèce d’ayatollah vert essayait de nous tirer des larmes sur le sort des canards que l’on gavait…écoeurant de voir où vont se nicher les préoccupations de certains à l’heure où l’on parlait du typhon qui a dévasté les philippines et des milliers de morts…
    alors avaler du pâté végétal et des produits issus du commerce équitable avec ces huluberlus? ah non alors !!!

  4. marc Sorede says:

    les associations de protection animale sont singulièrement discrètes sur le sujet de l’abattage rituel… car que lit-on sur le site auquel fait référence david? ceci:
    « La loi impose l’étourdissement préalable…
    Ce règlement stipule (article 4.1) :
    « Les animaux sont mis à mort uniquement après étourdis­sement selon les méthodes et les prescriptions spécifiques rela­tives à leur application exposées à l’annexe I. L’animal est maintenu dans un état d’inconscience et d’insensibilité jusqu’à sa mort. »

    fort bien ! bravo ! mais lisons la suite:

    « … sauf exception pour l’abattage rituel:
    Une exception à la règle précédente est prévue à l’article 4.4. Elle concerne l’abattage rituel (halal ou casher) :
 « Pour les animaux faisant l’objet de méthodes particulières d’abattage prescrites par des rites religieux, les prescriptions visées au paragraphe 1 ne sont pas d’application pour autant que l’abattage ait lieu dans un abattoir ».

    et voilà…
    en clair, et comme toujours, l’exception supplante la règle et la vide de sa substance.

    et pour répondre à david qui évoque de façon étonnante sur le sujet du gavage des oies et canards « la souffrance d’autrui », je dirais que « autrui », pour moi, n’est ni un canard ni un mouton.
    c’est plutôt un chrétien d’orient en proie aux persécutions, une victime de l’insécurité qui s’installe chez nous, ou ce petit vieux à qui l’on fait comprendre qu’il est devenu une charge pour la société…
    se focaliser sur les problèmes digestifs du canard est un caprice de bobo en mal de cause à défendre…
    par contre l’abattage rituel, ça c’est un vrai sujet, parce que c’est fortement révélateur de beaucoup de choses que l’on ne veut pas voir..

  5. Il semblerait qu’on ne puisse pas être écolo et catholique, par exemple, permettez-moi de penser qu’on ne peut pas être catholique sans être écolo… et j’ai du mal à concevoir un authentique chrétien consommant le fruit de la souffrance et de la torture. En revanche que quelqu’un comme Guy Gilbert dise que Dieu autorise les hommes à manger des animaux ne m’étonne pas.
    Les pratiques telles que la consommation de sang, de viscères, de chair animale (et humaine) sont réservées aux satanistes.
    Jésus était fort probablement essénien, donc végétalien. On ne peut se dire ou se vouloir chrétien et consommer en connaissance de cause un produit issu de la souffrance, de la torture et/ou du meurtre.
    Cette monstruosité absolue, cette honte française, cette perversion totale qu’est le foie gras n’est qu’un exemple de ces produits honteux dont nos supermarchés regorgent et nos intestins dégorgent.
    Les animaux souffrent au moins autant que nous, ils sont pourvus d’un système nerveux. Il n’y a rien à ajouter, sinon une bonne dose de mauvaise foi.

    • sabinaki says:

      chère ea, replongez vous donc dans les évangiles et vous constaterez que Jésus mange la Pâque avec ses apôtres (donc de l’agneau)… et plus loin, c’est du poisson…
      pas de Jésus végétalien !!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com