stats_trump_1Au-delà des statistiques électorales, rappelons quelques réalités qui contrastent avec la propagande des médias du Système.

Races et violence policière

Ces derniers mois, les médias nous ont bombardés d’un déluge de vidéos faisant accroire que la plupart des morts tués par la police sont des Noirs. Chiffres à démystifier : sur 566 personnes abattues, 273 étaient armées. Parmi lesquelles 279 Blancs (128 armés), 136 Noirs (75 armés), 88 Hispaniques (65 armés), 13 indigènes (6 armés). Bien que la majorité écrasante tuée par la police soit des Blancs, l’on pourrait objecter que 24% des morts sont noirs, alors qu’ils ne représentent que 14% de l’ensemble de la population. A noter également que 55% des Noirs abattus étaient armés, contre 45% des Blancs. Et pourtant, cette violence policière dirigée contre les Blancs n’a bizarrement soulevé aucune question du côté des médias.

Races et salaires

Autre donnée intéressante, le corollaire entre races et salaires. De façon surprenante, les Blancs ne constituent pas le groupe social dont les salaires sont le plus élevés et les Noirs ne représentent pas la catégorie sociale qui enregistre les salaires les moins élevés. Le salaire hebdomadaire moyen des employés à temps plein de race blanche est d’environ 802$. Pour les Noirs, il s’établit à 622$. Les Hispaniques et les Asiatiques perçoivent quant à eux respectivement  575 et 951$. S’il y avait une sorte de racisme économique, au sommet ce ne sont pas les Blancs, mais les Asiatiques. Et, à la base, ils ne sont pas noirs, mais hispaniques.

De plus, un salaire hebdomadaire de 622$ n’est pas si éloigné du salaire moyen d’un Français. Autrement dit, l’idée que les Noirs aux États-Unis vivent généralement comme des bêtes et expliquerait un état de marginalité et de délinquance n’a pas de sens.

Races et vote

Ces données démontrent que le discours construit sur le déterminisme économique, selon lequel les Blancs seraient intrinsèquement mauvais et leurs actes impardonnables contre les opprimés des autres races, ne tient pas.

stats_trump_2

Alors que les Afro-Américains ont voté massivement pour le Parti démocrate, les Blancs sont eux partagés. Donc, le vote blanc ne s’est pas focalisé sur la race ; a contrario, les Noirs ont voté en fonction de leur race.

Source :

http://www.navarraconfidencial.com/2016/11/09/los-blancos-pobres-y-otros-mitos-sobre-los-marginales-usa/votorazas/

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com