Un long feuilleton vient de se terminer le 7 avril 2017 au matin : le Sénat des Etats-Unis vient de confirmer la nomination du juge Neil Gorsuch à la Cour Suprême constituée de neuf membres. Ceci malgré l’opposition des démocrates, des militants de l’avortement et la pression des groupes comme Parenthood. Le vote a été acquis par 54 voix contre 45. Score inespéré car les Républicains n’ont que deux voix de majorité au Sénat ; et comme en France il y a des membres de la « fausse droite » qui soutiennent toujours la culture de mort. Cette fois-ci aucune voix ne manquait à l’appel.

Rappelons que Neil Gorsuch avait été poussé par le président Trump. Cependant toute proposition de loi doit toujours passer par le Sénat ; lequel à la différence de la France, peut bloquer les décisions de la Chambre des Représentants et de la Présidence. L’élection des juges de la Cour Suprême doit être votée normalement par 60 voix sur 100. Mais les sénateurs ont contourné cet obstacle en la réduisant à la majorité simple. Par ailleurs une motion demandant le report du vote a été rejetée.

Cette nomination a été qualifiée par Douglas Johnson, président de l’association Le Droit à la Vie comme une « énorme défaite de la coalition de gauche menée par le lobby pro-avortement » n’ayant eu de cesse que d’empêcher l’élection de Neil Gorsuch. Or cela fait des décades que les sénateurs libéraux et des groupes de pression ont utilisé toutes sortes de moyens pour bloquer toute initiative visant à défendre la vie humaine et protéger l’enfant non né. Ceci dans la mesure où les juges de la Cour Suprême prenaient des décisions non pas en fonction du Droit mais de leurs idéologies politiques.

Le droit à la vie est inscrit dans la Constitution. Or une poignée de juges a déclenché l’holocauste par le fameux arrêt de la Cour Suprême Roe versus Wade. Lequel était une escroquerie car Mme Roe la plaignante  (morte récemment) a admis qu’elle avait été manipulée et qu’elle ne s’était jamais fait avorter. Elle se convertira au catholicisme. Selon O’Connel leader des Républicains, le nouvel élu est avant tout un juriste respectueux de la constitution ; il est considéré comme conservateur. Neil Gorsuch avait pris position en faveur des petites sœurs des pauvres et de Hobby Lobby (une chaîne de magasin de loisir) refusant au nom de la liberté de conscience de cotiser pour le remboursement de la contraception abortive. Il avait même écrit un livre contre l’euthanasie et le suicide assisté.

C’est donc un succès politique pour Donald Trump qui durant la campagne électorale a affirmé qu’il ferait tout pour abolir l’avortement. Cette victoire vient après la suppression des subventions fédérales à l’organisme onusien UNFPA qui pratique des avortements sur le plan international ; et le vote d’une loi permettant aux Etats de l’Union de ne plus subventionner Planned Parenthood.            

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

9 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Comme par hasard cela arrive au lendemain du débarquement de Banon du Conseil de Sécurité, du bombardement de la Syrie, de la mise au pas de Trump par le sénat, et de la reprise en main du congrès par les faucons républicains…
    Et vous allez voir que la prochaine réforme de l’obamacare va passer comme une lettre à la boîte…
    Surement des coïncidences!…
    Cela étant il n’est pas sûr que la nomination des juges à la cour suprême par un vote maintenant acquis à la majorité simple conforte leur stature dans l’opinion…
    C’est une révolution considérable!
    Cette nomination, importante certes, ne doit pas non plus faire perdre de vue la réalité des choses: qui pourrait croire sérieusement que les américaines, massivement, acceptent l’interdiction de l’avortement???
    Ne pas promouvoir l’avortement, ne pas le subventionner, c’est une chose parfaitement compréhensible et très certainement souhaitable…
    Quant à l’interdire, c’est simplement irréaliste…
    Il faut tout de même en être conscient!

  2. MCF68 says:

    Cela ne change pas grand chose. C’est un conservateur qui remplace un conservateur. L’avortement reste légal aux États-Unis et je gage que la Cour Suprême ne reviendra pas dessus.
    C’est d’ailleurs une Cours Suprême  » conservatrice qui avait rappelé à l’ordre l’état du Texas au sujet de l’avortement.

  3. Jean-Pierre Dickes says:

    Exact MCF. Sauf qu’il y a à la Cour Suprême une vieille femme très progressiste de 84 ans qui va bientôt lâcher la barre. Quand on pense que le plus grand pays au monde a des lois qui dépendent de neuf juges dont une femme très âgée assure dans un sens ou un autre les résultats et la validation des dites lois. C’est incroyable.
    C’est quand même la troisième mesure importante allant dans le sens d’une limitation de l’avortement. Il est évident que l’avortement ne peut être interdit du jours au lendemain. C’est la politique des petits ou des moyens pas.

    • MCF68 says:

      Les conservateurs sont majoritaires. Ils l’étaient du temps de Reagan et d’Obama. Même si cette vielle dame est remplacée, cela ne changera rien. N’oubliez pas le rappel qui a été fait à l’état du Texas.
      Et ce sont ces mêmes conservateurs qui ont autorisé le mariage homosexuel.
      De plus Mr Trump est là au minimum pour 4 ans. Au plus pour 8 ans. Un autre président pourra défaire tout aussi rapidement que lui les décisions relatives à l’arrêt des subventions.

      • Jean-Pierre Dickes says:

        Pour une fois je suis d’accord avec ce que vous écrivez. Un président pourra défaire ce qu’a fait le précédent. Trump en est la preuve. En un mois il a pris trois fois des décisions importantes pour défendre la vie.
        Quant au Texas, c’est normal, car la cour suprême était à majorité de gauche.

        • MCF68 says:

          Je peux me tromper. Mais pour le Texas en 2013 la Cour Suprême était bien conservatrice. L’arrêt a été rendu à 5 juges contre 3.

  4. MCF68 says:

    Les conservateurs sont majoritaires. Ils l’étaient du temps de Reagan et d’Obama. Même si cette vielle dame est remplacée, cela ne changera rien. N’oubliez pas le rappel qui a été fait à l’état du Texas.
    Et ce sont ces mêmes conservateurs qui ont autorisé le mariage homosexuel.
    De plus Mr Trump est là au minimum pour 4 ans. Au plus pour 8 ans. Un autre président pourra défaire tout aussi rapidement que lui les décisions relatives à l’arrêt des subventions.

  5. pamino says:

    « Le droit à la vie est inscrit dans la Constitution. »
    C’est vrai. Mais il n’y a pas de droit à la vie, puisqu’on meurt.
    Le mot ‹ droit › est très dangereux, et en plus il est superflu, car tout ce que peut être dit avec ‹ droit › peut être mieux dit avec ‹ devoir ›. Un exemple :
    Personne A ne possède pas de droit à la vie (voir en haut), mais cela ne donne pas à personne B le droit de la tuer. Les circonstances qui permettent à B de tuer A sont très strictement circonscrites et n’ont rien à voir avec la volonté de B, quelle qu’elle soit.
    Il est temps de redéfinir les fameuses déclarations des droits en déclarations de devoirs.

    • MCF68 says:

      D’un point de vue strictement juridique, en France ce n’est pas un droit. Mais une exception.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com