L’Etat islamique (EI) a revendiqué, dans une vidéo mise en ligne le dimanche 16 novembre 2014 sur les sites djihadistes, la décapitation de l’otage américain Peter Kassig, un travailleur humanitaire enlevé en octobre 2013 en Syrie.

L’EI, a revendiqué depuis le mois d’août l’exécution de quatre otages occidentaux. Mais la vidéo, comme celles des précédentes exécutions d’otages occidentaux comporte une mise en scène très étrange. Dans le même enregistrement se trouve les égorgements de 18 soldats de l’armée régulière syrienne, beaucoup plus horrifiants.

Cette partie de l’enregistrement, selon ceux qui ont pu la visionner, montre dans toute son horreur l’exécution de cette série de meurtres abominables afin de bien terroriser les populations et peut-être aussi, hélas, d’attirer de nouvelles recrues. L’ horreur de l’exécution des soldats syriens est en complet décalage avec les vidéos des exécutions des cinq otages occidentaux.

Il semblerait que les cinq otages occidentaux exécutés (?) par l’EI aient en commun d’être tous sympathisants de l’Islam. De ce fait ces vidéos tronquées sont de plus en plus suspectes. Peter Kassidy ne dérogeait pas à la règle, bien au contraire. Il s’était converti à l’Islam et avait adopté, selon certaines sources, le nom d’Abdul Rahman. Une vidéo montrent d’ailleurs ses parents suppliants  les ravisseurs de leur fils avec beaucoup de sympathie évidente pour eux. La mère du jeune homme a la tête enroulée dans un foulard à la mode musulmane. La  vidéo de l’exécution est en cours d’authentification, mais on peut douter du résultat.

1412450426201_wps_5_image002_png

Il est particulièrement facile de faire le montage d’une tête coupée au pied d’un prétendu bourreau. Impossible de ne pas se demander si ces cinq amis de l’Islam n’ont pas tout simplement rejoint les rangs de l’Etat islamique et s’ils ne collaborent pas avec lui en essayant de terroriser l’Occident avec des montages vidéo bidons.

Quoiqu’il en soit, le cas des soldats syriens égorgés de façon sauvage et barbare, sans aucun montage, de toute évidence,  est particulièrement horrible et devrait logiquement beaucoup plus émouvoir le monde, d’autant plus que l’armée syrienne, depuis trois ans environ paye le prix fort face à tous les agresseurs qui sont intervenus directement ou indirectement sur le sol de la Syrie. Ce n’est pas la première exécution monstrueuse de soldats syriens qui est diffusée par l’EI, sans laisser place au moindre doute. D’autres horribles vidéos d’exécutions de civils ont également été diffusées. Pourquoi dans ce cas, tant de précautions dans l’exécution des otages occidentaux ?

Nicolas Sarkozy et François Hollande portent avec les Américains, une lourde responsabilité dans les horreurs commises par l’Etat Islamique qui n’aurait jamais pu se former sans qu’on lui ait mis le pied à l’étrier. Ses membres bénéficient encore actuellement de complicités en Turquie et peut-être même dans la coalition occidentalo-arabe  qui par ailleurs les combat… La limpidité sur l’action de cette coalition est très difficile à établir tant la conduite de ses autorités est ambigüe, remplie de contradictions et impossible à  dénouer. Ainsi en est-il des camps de formation d’autres séries d' »opposants modérés » à Bachar el Assad. Ces opposants modérés qui depuis l’Afghanistan se muent régulièrement en djihadistes féroces. 

Capture

La mise en scène de l’enregistrement de l’assassinat de Peter Kassig diffère des précédentes exécutions d’otages filmées par l’EI: elle ne montre pas la décapitation de l’homme présenté comme Peter Kassig, et ne le filme pas récitant un dernier message dicté par ses ravisseurs. Elle met également en scène, avec une violence rare, l’assassinat d’au moins 18 hommes présentés comme des soldats syriens, alignés et entravés, agenouillés chacun devant un bourreau. L’un d’eux, probablement le même homme qui annonce la mort de Kassig, à l’accent britannique et vêtu de noir, dirige la scène et s’adresse au président américain Barack Obama, affirmant : « Aujourd’hui, nous égorgeons des soldats de Bachar. Demain, nous égorgerons tes soldats. » Cet homme pourrait être l’assassin présumé des vidéos de l’exécution présumée aussi, des journalistes américains James Foley et Steven Sotloff. 

La scène de l’assassinat des soldats syriens dans toute son horreur ne fait pas de doute, par contre la menace n’est pas très crédible: il n’est pas très logique d’essayer de terroriser Obama avec l’exécution des soldats de Bachar el Assad, puisque le premier ennemi de Bachar el Assad et de l’armée de Syrie a été l’Amérique. De plus ce sont les USA qui étaient les agresseurs de l’Irak en 2003, agression qui est à l’origine de ce conflit et de la formation de l’EI.

Originaire d’Indianapolis et âgé de 26 ans, Peter Kassig avait été capturé le 1er octobre à un point de passage de l’est de la Syrie, dans la province de Deir ez-Zor alors qu’il livrait du matériel médical, selon ses proches. Les médias n’avaient pas mentionné sa capture jusqu’à ce qu’il apparaisse à la fin d’une vidéo de l’EI montrant la décapitation de l’humanitaire britannique Alan Henning, le 3 octobre 2014. Les djihadistes menaçaient de le tuer à son tour, en représailles aux frappes aériennes menées par les Etats-Unis en Syrie et en Irak. 

Voilà une autre étrangeté: l’enlèvement de cet ancien soldat américain qui a combattu en Irak, n’avait pas été signalée… La nouvelle de cette éxécution a été diffusée dimanche par les agences européennes. L’Américain travaillait pour une organisation humanitaire en Syrie, qu’il avait lui-même fondée selon ses parents, il avait été pris en otage le 1er octobre 2013.

Emilie Defresne

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Interrogeons-nous également sur les images du 11 septembre :
    http://www.youtube.com/watch?v=fL9ZQjbVoyk

  2. champar says:

    Avec le califat islamique le message est clair : se rendre est se condamner à la torture et à l’assassinat, un message aussi limpide que les camps d’extermination de la dernière guerre, il faut de battre avec l’énergie du désespoir quand cette engeance arrive car il n’y aura aucun survivant.

  3. Pingback: L’Etat Islamique, un repaire d’apostats! Le parcours révélateur de Maxime, égorgeur en Syrie | Groupe Gaulliste Sceaux

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com