bébé-euthanasie-MPI

La petite Adélaïde abandonnée sur la plage de Berk et noyée, a été enterrée discrètement vendredi 7 décembre au cimetière Ouest de la ville de Boulogne-sur-Mer. C’est le carré des indigents qui lui servait de lieu de sépulture. Les employés du cimetière avaient été prévenus vendredi matin ; ils se sont demandés initialement ce que pouvait bien être cette caisse qu’apportaient les pompes funèbres. Assistaient sept personnes dont l’abbé Duminy qui fit une petite homélie déchirante ainsi que les grands-parents de l’enfant. Dès le lendemain une file sans fin d’anonymes venait porter des fleurs déposées sur une petite butte en terre dans laquelle reposait le corps. Une pétition se mit à circuler pour que l’enfant ne puisse rester ainsi enterrée comme un chien. La Municipalité se rendit compte de l’émotion suscitée par cette affaire. A Berck des centaines de personnes s’étaient rassemblées à l’endroit où avait été retrouvé le cadavre de la petite Adélaïde. Mireille Hingrez Cereda, maire de Boulogne,  se trouva face à un problème à savoir qu’il était difficile de donner une sépulture à une personne qui n’avait pas été déclarée à l’Etat civil et dont on ne savait pas la date de naissance. Avec honneur, elle prit sur elle de faire construire une tombe décente ; ce qui fut annoncé dimanche.

Faut-il rappeler les terribles paroles de l’avocate de Fabienne Kabou, Maître Fabienne Roy Nansion pour justifier cet assassinat ? Il fallait considérer que l’enfant avait été « euthanasiée ». Sa mère ? « elle entrevoyait pour cet enfant un avenir sombre ». « La vie qu’elle aurait eue, c’était une maladie dont je l’ai soustraite ».

Cette affaire épouvantable est probablement le stade ultime de l’euthanasie qui prétend donner une « mort dans la dignité » pour une vie « qui ne mérite pas d’être vécue ».

                                                                   Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Exquisiteur says:

    HONTE ETERNELLE A CETTE MINISTRE DE LA JUSTICE

    Pourquoi n’a t elle pas donné une identité sociale à cette enfant du fait que les parents étaient identifiés (ou non c’est pareil) ?
    L’Etat est « propriétaire » des enfants de France par l’état civil.

    Ce n’est pas important ni gratifiant électoralement et pour son égo de s’occuper du sort d’une enfant innocente assassinée par sa mère désespérée et « à l’avenir sombre ».

    Par contre donner des instructions pour la régularisations des enfants nés de GPA en contravention avec les lois qu’elle est sensée protéger, cela ça lui plait car les « parents » ont les moyens de mettre 70 000 Euros pour des opérations illégales.

    Deux poids deux mesures. Elle a la sensibilité à géométrie variable.
    La caresse dans le sens du poil des plus fortunés, et du mépris pour les noyés économiques et sociaux.

    Elle est belle la France de la dictature du caprice et de l’ambition personnelle infame.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com