Le tribunal correctionnel de Reims a condamné à huit mois de prison avec sursis Sabrina Ghallal, ancienne conseillère générale socialiste, jugée coupable d’avoir organisé un mariage blanc entre une jeune Algérienne et un militant socialiste handicapé.

Les faits datent de la fin de l’année 2013 et devaient servir à régulariser la situation administrative de la femme algérienne.

A la suite de cette affaire, Sabrina Ghallal avait été exclue du PS un an plus tard.

La condamnation prononcée mardi, à laquelle s’ajoute une amende de 3.000 euros, est légèrement plus clémente que celle (un an avec sursis) requise par le parquet lors du procès qui s’était tenu le 13 juin 2017.

Sabrina Ghallal a néanmoins été relaxée du chef « d’abus de faiblesse » envers le mari, militant socialiste mais aussi adulte handicapé, suivi pour troubles psychologiques.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. L' ANKOU RU says:

    Pourquoi « avec sursis » ??? Plein pot c’est tout ,et c’est pas cher payé !

  2. Boutté says:

    Socialiste à troubles psychologique, c’est un quasi pléonasme .

  3. martial says:

    La faiblesse de la condamnation est à la mesure de la complicité de l’état .

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com