migrants Mauzac-et-Grand CastangLa République, toujours aussi généreuse avec les deniers des travailleurs « de souche »,  vient de faire un bien beau – et onéreux –  cadeau de Noël aux « réfugiés » (1) qu’elle a accueillis à Mauzac-et-Grand Castang  .

Pensez donc, ces malheureux 50 (2) clandestins  se plaignent depuis leur arrivée de la tiédeur des repas fournis par  la  prison de Mauzac.

Aussitôt, craignant sans doute d’être la cible des immigrationnistes de tous poils très actifs en Périgord,  M. le Préfet de la Dordogne a ordonné que cesse cette atteinte inadmissible aux droits de l’homme !

armoires chauffantesAinsi, afin de réchauffer les plats, vu que les horaires de repas ne concordent pas entre la prison et la résidence des « invités » de la France, M. le Préfet vient de fournir des armoires chauffantes pour un montant de 20.000 €.

Inutile de vous décrire la tête des matons du Centre Pénitentiaire qui sont payés avec parcimonie et qui attendent depuis des lustres que leurs heures supplémentaires  soient réglées !

Mais peu importe les états d’âme des ces Français qui ont les élus qu’ils méritent, ce qui compte c’est primo que  les « valeurs républicaines » soient sauves et secondo que les 50 « migrants » -tous des hommes – puissent manger chaud !

Enfin, quand nous écrivons 50, c’est sans compter sur les 3 qui, juste avant le 13 novembre dernier, on disparu et que M. le Préfet n’a toujours pas  retrouvés.

Peut-être ont-ils été invités à réchauffer leurs plats chez Mme Taubira ?

(1) Sud-Ouest  du 8 décembre écrit : « Même s’ils sont libres de leurs mouvements, leur interaction avec l’extérieur est plutôt réduite. Elle se résume à des trajets jusqu’au bar tabac de Sauveboeuf pour se ravitailler en cigarettes et surtout en cartes SIM pour leurs téléphones. Sur ce trajet, il n’est pas rare qu’ils croisent des Mauzacois. Mais ce sont deux mondes qui s’ignorent. Les premiers gardent la tête baissée quand les seconds restent habités par une certaine méfiance. « Nous sommes coincés ici, grogne le Tchadien. Même si ma demande est rejetée, je veux le savoir, car je pourrai partir. » Où ? « À Calais. » 

(2) Ce chiffre varie selon les estimations des associations « caritatives »… De 50 à leur arrivée, le 27 octobre, ils ne sont plus que 49 aujourd’hui. En effet, l’un d’eux a quitté les lieux dès le lendemain. « Il est reparti à Calais », croit savoir un jeune Tchadien d’une vingtaine d’années.

Christian Lassale

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Le droit d’asile, le laxisme irresponsable à l’égard des sans papiers, ne sauraient durablement se compenser par le droit à la préférence du migrant et à la rigueur à l’égard de Français.

  2. Christiane says:

    Que ce tchadien n’attende pas de savoir si oui ou non sa demande est acceptée ou rejetée; qu’il reparte en faisant le même chemin en sens inverse. Qu’il sache que les Français en ont plus que marre de financer contre leur grès cette foule de « migrants » dont ils ne veulent pas.

  3. Dordogne, Bretagne, zones infestées de gauchistes…c’est pas mal du tout la Dordogne pour les « gentils migrants », j’espère qu’ils vont en installer plusieurs centaines à Villamblard, le coin est truffé de riches socialauds protestants…

  4. Voilà un investissement qui – sûrement – n’est pas perdu pour tout le monde.
    Vous voyez bien que ces braves clandestins sont une chance. (Pour tel ou tel.)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com