Nous ne le répéterons jamais assez, le mal avance souvent sous l’apparence d’un bien. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne les nouvelles technologies. Les prétextes sont nombreux pour nous prétendre qu’elles avancent pour notre bien. La puce électronique injectée dans la main ? Pour nous faciliter la vie. La voiture autonome sans chauffeur ? Idem. Le transhumanisme ? Idem. Les robots partout et l’intelligence artificielle ? Encore idem.

La nouveauté du jour ? Facebook finance des recherches pour s’introduire dans nos cerveaux et décoder nos pensées… Le stade ultime de Big Brother !


Pourra-t-on bientôt écrire un message avec notre seule pensée ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

10 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    Facebook ? Twitter ? Google + ? Linked in ? Etc…
    Mais qui nous oblige à aller raconter notre vie sur ces réseaux (dits sociaux) alors qu’ on ne parle même plus à son voisin mitoyen ?

    • MCF68 says:

      Rien ne nous y oblige.

      • Walker Fiamma Corsa says:

        Perso non et j’ évite pas mal tous les réseaux. Une règle pour moi : je ne raconte jamais ma vie ni celle de ma famille, aucune photo perso, juste un peu (très peu) de blablabla insignifiant.

        Mais beaucoup pensent que s’ ils n’ y sont pas la vox populi les traitera de ringard !
        Courant de mode…

        • MCF68 says:

          Je suis du même avis que vous. Par contre mes enfants en sont très fans. C’est curieux quand même. Ils discutent par ordinateur avec les enfants des voisins qui sont à moins de 100 m de la maison.

  2. Philibert says:

    En tout cas, il semble que la presse telle qu’on la connait n’existera plus demain sous cette forme à cause des Twitter, FB, etc. C’est sans doute pour ça qu’ils ont rien à battre de ce qu’on peut penser de leur torchon le Monde.

  3. durrieu says:

    Personnellement, j’ai toujours refusé ces sortes de tchat où même les politiques tombent dans ce chaudron de ramassis de n’importe quoi, il faut se méfier de ces sites, je parle aussi pour Google qui a pris un certain pouvoir. Comment, que vois-je ? « accepter ces ordres sinon je ne peux faire des recherches  » mais c’est nouveau cela ou presque.. En règle générale comment font ces twitteristes et facebookistes pour papoter des choses inintéressantes et travailler ? et les étudiants étudier, enfin j’en vois qui musique aux oreilles dans les transports, se mettent à se dandiner, à hocher de la tête et même du rap ; ah c’est agréable, la jeunesse actuelle !!!!

    • Walker Fiamma Corsa says:

      + 1
      Il y a quand même un bienfait à Twitter (auquel je ne suis pas inscrit) ! On peut ainsi voir l’ immense niaiserie de nos politique. 🙂

  4. balaninu says:

    Pour ma part, je ne suis ni à fesse de bouc ni à ce truc qui s’appelle twitter ; en revanche, j’ai des proches qui y sont inscrits, mais avec beaucoup d’affinités avec ceux qui sont twitteristes…. et vont dans le même sens d’idées politiques et chrétiennes… alors… je laisse aux autres de s’exprimer. Je préfère parler de visu…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com