Reuters / Konstantin Chernichkin

Un député au Parlement européen et candidat à l’élection présidentielle polonaise du 11 mai prochain, Janusz Korwin-Mikke, a déclaré a Wiadomosci que les snipers du coup d’Etat de Kiev de février 2014 avaient été préparés en Pologne.

Maïdan. Février 2014

« Maïdan, c’est notre opération. Je siégeais au Parlement européen à côté du ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet. Dans un entretien avec la chef de la diplomatie européenne de l’époque, Catherine Ashton, ce dernier a reconnu que ce sont nos hommes qui en réalité ont tiré sur la place Maïdan, et non ceux du président russe Vladimir Poutine ou de l’ancien chef de l’Etat ukrainien Viktor Ianoukovitch », a raconté le candidat à la présidence de la Pologne.

PHO8c2c9e28-9b1e-11e3-87de-ebb1146819db-805x520

Catherine Ashton -et donc les dirigeants de l’UE- étaient donc au courant des véritables auteurs des attaques, bien qu’ils aient fait semblant de croire que c’était la police ukrainienne qui avait agi sur ordre de Ianoukovitch. Les tirs des snipers de la place Maïdan avait occasionné 40 morts parmi les manifestants et 20 morts parmi les policiers, sans compter les 500 bléssés. Des tirs qui avaient aussitôt été mis sur le dos de président en exercice d’alors: Victor Ianoukovitch. Cette opération sous faux drapeau, a servi de prétexte pour renverser le pouvoir et instaurer à sa place un régime favorable à Washington avec les rebelles de la place Maïdan. Ce coup d’Etat est la cause de la guerre civile qui continue de déchirer l’Est de l’Ukraine depuis le mois d’avril 2014.

Reuters / Vasily Fedosenko

« Nous l’avons fait pour gagner la bienveillance de Washington », a précisé le politicien polonais interrogé sur les mobiles de Varsovie. Selon lui, les événements en cours en Ukraine sont une agression des Etats-Unis contre la Russie. »

A Wirtualna Polska, l’eurodéputé polonais a confirmé: « Oui, c’était notre opération. On entraînait les snipers en Pologne (…) Enfin la vérité éclate au grand jour ». (Source)

Combattants des forces spéciales de police à Kiev (2014)
La télévision allemande ARD avait consacré un reportage sur le sujet, au moment des faits, qui est à visionner dans la vidéo ci-dessous, sous-titrée en français: 

Ajoutée le 24 avr. 2014

Reportage de la chaîne publique régionale allemande ARD sur les tirs de snipers meurtriers du 20 février dernier sur la place Maïdan, à Kiev, en Ukraine 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Sans offenser personne, cela fait déjà un moment qu’on le sait.

    Même genre d’opération false flag que celle menée contre Chavez en Avril 2002.

  2. Patrice says:

    Vous osez écrire « Ce coup d’Etat est la cause de la guerre civile qui continue de déchirer l’Est de l’Ukraine depuis le mois d’avril 2014 ». Deux contre-vérités en une seule phrase. Tout d’abord, il n’y a pas eu de coup d’Etat, il y a un chef d’Etat qui a décidé d’abandonner son poste et de fuir à l’étranger. Ensuite, les manifestant de Maïdan, quelque contestables que soient leurs orientations idéologiques, n’ont déclenché aucune guerre. Ce sont les russophones de l’Est ainsi que la Fédération de Russie qui ont transformé cette afafire politique en affaire militaire.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com