On imagine l’état de New-York, et on visualise les zones marchandes de Buffalo ou Albany, les rues de New-York, avec les McDonald’s, les Kentucky Fried Chicken, Burger King, Applebee’s, Wendy’s, Taco Bell, Subway, Pizza Hut, Domino’s Pizza et autres… On imagine l’Oklahoma, avec ses petits restaurants de routiers le longs d’improbables nationales…

Pourtant, alors qu’un jeune américain sur trois mange chaque jour au fastfood, la réalité est l’inverse des préjugés : ce sont les états les plus ruraux où ce type d’établissements est le plus nombreux, comme un cercle concentrique centré sur le cœur du pays

  • 4 états américains, symboles de l’Amérique profonde, comptent entre 40 et 45 fastfoods pour 100.000 habitants : le Kansas, l’Oklahoma, l’Arkansas et bien sûr le Kentucky (berceau de KFC)
  • 14 états, tous aussi ruraux, comptent entre 35 et 40 fastfoods et entourent les 4 précédents : Utah, Wyoming, New Mexico, Texas, Louisiane, Mississippi, Géorgie, Caroline du Sud, Tennessee, Missouri, Iowa, Nebraska, Indiana et Ohio.
  • 15 états, le reste de l’Amérique rurale, comptent entre 30 et 35 fastfoods et entourent les 14 précédents : Hawaï, Arizona, Nevada, Idaho, Montana, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Colorado, Illinois, Michigan, Virginie Occidentale, Alabama, Floride, Caroline du Nord, Virginie.
  • 7 états, complétant la carte des Etats-Unis sauf la Nouvelle-Angleterre, comptent entre 25 et 30 fastfoods : Washington, Oregon, Californie, Minnesota, Wisconsin, Maryland, Delaware plus le District of Columbia.
  • 5 états en comptent entre 20 et 25 : Alaska, Pennsylvanie, New Jersey, Connecticut et Rhode Island.
  • Reste 5 états, tous limitrophes et situés dans la Nouvelle-Angleterre, comptant entre 15 et 20 fastfoods : New York, New Hampshire, Massachussetts, Vermont et Maine.

Notons, puisqu’on parle de Mc Donald’s, que la France est le 2e pays qui en compte le plus derrière les Etats-Unis avec 1380 restaurants en 2015, probablement maintenant plus de 1400 (La Primaube dans l’Aveyron, La Souterraine dans la Creuse, Ribéac en Dordogne et Pignan dans l’Hérault ont ainsi ouvert pour le seul mois de  décembre 2016, un est en cours  d’ouverture à la Gare Montparnasse à Paris, remplaçant le Quick), le premier ayant ouvert à Créteil en 1972. Parfois, il arrive aussi qu’un Mc Donald’s ferme : celui de Montreynaud dans la Loire en 2016… Aux Etats-Unis, comme Detroit l’a montré, on dit d’un quartier qu’il est devenu sinistré le jour où même le McDonald’s a fermé ses portes…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. Debra says:

    Je crois qu’il est erroné de parler d’états ruraux de la manière dont on le fait dans cet article. L’état du Nouveau Mexique a un métropole qui continue à grandir, et contient les villes de Santa Fe, et de Taos, des lieux où les élites intellectuelles et artistiques mondiales se rassemblent pour aller dans des galeries, manger dans des restaurants français, assister aux spectacles d’un opéra qui est mondialement connu, par exemple…
    L’opposition rural/cosmopolite se trouve au sein des états eux-mêmes, et ne peut pas être assignée à des états particuliers, même si la Nouvelle Angleterre reste le berceau… européen des institutions de la république américaine. D’où une certaine résistance historique à une culture de la facilité ?
    Il n’y a pas lieu de se réjouir que la France soit…un bon élève/satellite de la colonisation des multinationales américaines…que ce soit des fast food ou autres, d’ailleurs.

    • Perlimpinpin says:

      Je ne connais pas les coins dont vous parlez mais sur les élites intellectuelles et artistiques mondiales, il y a Aude de Kerros qui a un témoignage très intéressant à partager : https://www.youtube.com/watch?v=KdLB5l2wN3o&t=2s

      Elle parle de France Stonor justement, dont ils parlent ici (en Anglais seulement) : https://www.youtube.com/watch?v=KdLB5l2wN3o&t=2s

      Effectivement, il n’y a pas lieu de se réjouir de l’invasion de cette malbouffe, d’autant qu’ils ne paient même pas d’impôts à notre pays ! Donc, il n’y a que les classes moyennes et aisés qui paient pour le reste. Mais pour le coup on pourrait quand même en débattre, car c’est quand même positif de voir qu’ils ne financent pas l’immigration et qu’ainsi les Français croulent plus rapidement sous les dettes qu’on essaie de leur mettre sur le dos en terminant plus vite la forfaiture de cette préférence étrangère. Malheureusement, c’est aussi les seuls commerces qui pourront rester…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com