djihadistes al-mourabitounObama a fait la promesse électorale de fermer la prison militaire de Guantánamo. Et l’Italie du gauchiste Renzi lui assure son aide pour lui complaire. En accueillant un détenu, est-il écrit dans un communiqué de ministère italien des Affaires Étrangères de dimanche dernier, pour « motifs humanitaires. » Rien de moins ! C’est l’ironie de l’Histoire entre magouilles politiciennes et arrogance des politiques !

Communiqué publié sans complexes quelques jours après l’attaque terroriste de Dacca où les victimes étaient surtout italiennes. Les djihadistes tuent, égorgent, violent des Européens et autres mais l’Italie de la bien-pensance se trouve en première file pour défendre leurs droits à la dignité !

Le communiqué est sorti le jour de la finale de foot de l’Euro. Au bon moment pour qu’il passe inaperçu entre la chaleur estivale, les vacances et les jeux du cirque qui occupent les esprits et les corps.

Ainsi l’Italie va recevoir prochainement et officiellement Fayiz Ahmad Yahia Suleiman, un terroriste saoudien d’origine yéménite capturé en décembre 2001 entre l’Afghanistan et le Pakistan. Au passé terroriste long comme un bras de géant. Un document déclassifié du Département de la Défense américaine du 14 avril 2008 conseille une détention continuelle de Suleiman et souligne que « le détenu est considéré à HAUT risque et peut représenter une menace pour les États-Unis, envers ses intérêts et ses alliés. »

A l’entête SECRET //NOFORN2030414, le texte explicatif : « né en Arabie Saoudite, membre d’Al Qaida, a participé à des actions de combat contre les États-Unis et les forces de la coalition comme membre de la 55e Brigade Arabe de Ubl (Osama Bin Laden), a reçu une formation militaire de base et plus avancée dans les camps d’Al Qaida. » Et il fut un « vétéran du djihad en Bosnie. »

Or l’Italie, et spécialement une mosquée de Milan, furent des bases de départs des djihadistes au temps de la guerre en Bosnie. Suleiman sera surveillé en Italie mais pas limité dans ses mouvements puisqu’il n’y a aucune charge contre lui. Il pourra largement mettre à profit son temps pour retrouver de vieilles connaissances de combat islamique. Tout comme fit le tunisien Adel Ben Mabrouk, un autre ex de Guantananmo, expédié en Italie en 2009, rentré ensuite en Tunisie après la Révolution et mort au combat en Syrie en 2014 dans les rangs des miliciens au drapeau noir.

Pourquoi des pays occidentaux reçoivent des anciens djihadistes potentiellement dangereux ? C’est la demande que tout homme de bon sens doit se poser. La réponse officielle du ministère des Affaires étrangères fait référence « à la déclaration conjointe UE-USA du 15 juin 2009 en soutien à la fermeture de Guantanamo. » Cette « déclaration » souligne la nécessité de transférer les détenus dans un pays tiers différent du pays d’origine s’il y risque la peine de mort – dans le cas de Suleiman un Yémen en pleine guerre civile à laquelle participe aussi Al Qaida.

Aberration des manœuvres politiciennes et de la soumission de l’Union Européenne au pays de l’oncle Sam qui dicte sa loi et crée un véritable climat de guerre civile et religieuse en Europe. Même si aujourd’hui des pays « disposés » à recevoir des détenus de Guantánamo le président Obama n’en connaît pas beaucoup. Excepté l’Italie de Matteo Renzi…

Qui sait, peut-être que le pape François, très sensible au sort des prisonniers, en acceptera un au Vatican ?

Francesco de Villasmundo

http://www.ilgiornale.it/news/politica/chiudere-guantanamo-ci-rifilano-belva-jihadista-1282601.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. « Qui sait, peut-être que le pape François, très sensible au sort des prisonniers, en acceptera un au Vatican ? »
    Oui, on pense involontairement à la « rat-line » d’après-guerre qui a expédié les Mengele, Eichmann etc. en Amérique de Sud.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com