L’information est donnée en exclusivité par Caroline Parmentier dans Présent du 16 janvier. Le lancement de la chaîne de télé d’extrême gauche Le Media le 15 janvier a été un véritable fiasco, et ce malgré une grosse campagne de publicité des confrères. Créée par l’ex-dircom de Jean-Luc Mélenchon, Sophia Chikirou et le psy plus cinglé que ses clients Gérard Miller, elle avait bénéficié des encouragements de la presse de la matrice, qui s’était comporté avec elle de façon très amicale et complaisante avec des « bonne chance » de tout le monde. La nouvelle web télé largement annoncée et saluée au nom du pluralisme (qui n’est toléré que s’il est de gauche et d’extrême gauche, TVLibertés n’a pas eu le droit à une telle rampe de lancement, pour ne pas parler de Russia Today France…) a vu son départ tourner au fiasco…

Récit du désastre vu par Présent :

« Grosse déconvenue technique dès la première seconde. Nous voilà revenus aux temps de l’ORTF et de la télé de Tournesol. Pour tous les camarades assis dans leur salon en train de trinquer au « grand soir » de la nouvelle Pravda, impossible de visionner le programme sur le site lemediatv.fr. Ça commence bien… Pour voir quelque chose, il fallait se connecter sur YouTube ou Facebook. « Le 20 heures s’est échappé de la télé », déclare d’emblée la présentatrice Aude Rossigneux, avant de présenter les thèmes du Journal : l’inégalité salariale (la seule personne interrogée sera de la CGT), les récentes manifestations en Iran – « un presque printemps » – et les migrants en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), là où des militants aident les réfugiés dans la région de la Roya. Révolutionnaire en effet ! Sur Le Media aussi, c’est tous les jours la Journée du bon Migrant. Si la nouvelle web chaîne se défend d’être la télé de Mélenchon (bien que créée par ses plus proches soutiens), elle est en lien étroit avec la France Insoumise et se déclare dans l’opposition au gouvernement. « Sans surprise, la politique de Macron profitera aux plus riches », peut-on entendre au détour d’une étude selon laquelle les ménages aisés sont ceux qui bénéficient le plus de la politique du gouvernement actuel. « Ce n’est pas le média des Insoumis », a affirmé Alexis Corbière, « ça va de Philippe Poutou à Arnaud Montebourg en passant par Noël Mamère » (dit comme ça c’est vrai que ça fait encore plus envie). Avant de préciser : « Mais j’invite chacun à le financer. » Le Média est évidemment qualifié de « partisan » par les médias de Drahi, de Niels et de Dassault qui ont roulé à 90 % pour Emmanuel Macron pendant toute la campagne présidentielle sous couvert d’objectivité et d’impartialité. Deuxième échec, le « 20 heures » du Média est sacrément austère à regarder. Sans reportage, avec quelques illustrations vidéo et photos, beaucoup de « têtes parlantes » et des longs tunnels de monologues. « L’impression de voir un bulletin radio filmé », déplore un téléspectateur. Troisième déception, malgré une grosse retape médiatique, seulement 10 000 personnes (nombre partiel) ont suivi lundi soir le premier JT sur Facebook et YouTube. A titre de comparaison, TVLibertés dépasse les 100 000 vues quotidiennes. Sans aucune publicité des confrères de la grosse presse. »

Egalité & Réconciliation livre également le même jour d’intéressantes analyse sur Le Media. La présentatrice Aude Rossigneux est la fille d’un ponte du Canard Enchaîné, ce qui se constate par son inféodation au système. Le constat d’E & R est accablant et bien senti, on ne peut qu’y souscrire : « On a failli croire à une information indépendante des pouvoirs oligarchiques, la Banque, les lobbies, les Loges, le CAC40, eh bien pas du tout. Le 20 Heures du Média, présenté par Aude Rossigneux, la fille d’un gros ponte du Canard enchaîné, est une enfilade de clichés socialo-sionistes de la plus belle facture. Franchement – sans jalousie ni volonté de nuire – il est même dommage de s’affranchir de l’argent des milliardaires qui contrôlent l’info en France pour finir par pondre un sous-JT féministe de France 3 Régions avec les souscriptions de bobos nantis et de croyants pauvres. Avant de chroniquer ce JT historique de La France insoumise sous le haut patronage de Jean-Luc Mélenchon (qui s’en défend), voici un aperçu de l’équipe rédactionnelle du Média. Comme vous pouvez le remarquer, elle a pris soin de bien respecter la parité et la diversité mais a un peu oublié la pluralité informationnelle : on reste en famille de gauche SOS Racisme 2.0. ».

Et le site soralien de conclure pertinemment :

« Ce ne sont pas des fake news mais un fake JT : Le Média et La France insoumise ont été créés pour contrôler et rendre inoffensive l’opposition au Parti Unique incarné par Macron, en ne remettant jamais en cause le noyau idéologique du totalitarisme sexuel et bancaire. Il ne reste qu’une opposition formelle, basée sur les vieilles antiennes de Mai 68, cette révolution libérale-libertaire qui a dévitalisé tous les combats profonds de la vraie gauche – sociale et anti-impérialiste – poste par poste. On le rappelle : la lutte sociale authentique est ramenée à un problème de sexualisation des salaires, la stratégie de destruction des nations opposées à l’Empire se change en humanisme pro-migrants, le souverainisme européiste doit juste être réformé…On ne voit aucune différence fondamentale entre le 20H de TF1 et le 20H du Média. Sauf que le premier s’adresse aux beaufs et le second aux bobos. Simple différence d’habillage. Quand on réfléchit un peu, il ne pouvait en être autrement : en confiant au commissaire politique Gérard Miller le soin de construire une opposition médiatique, on ne pouvait que tomber dans les travers du trotskisme soixante-huitard, celui qui a trahi la classe ouvrière pour la classe transnationale. Avec Le Média, ce sont les pauvres qui financent la propagande. Toujours ça de gagné pour les milliardaires qui possèdent l’information dominante. »,

après s’être livré à un désossage en règle et très bien argumenté sur l’émission, notamment sur ses positions calquées sur celle de la matrice…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com