au-nom-des-fils-1

J’ai regardé ce téléfilm avec attention. 

J’y ai vu :

La description d’une opération qui n’a rien à voir avec le scoutisme : pas d’organisation, pas de chef de troupe pour « commander », pas de patrouille, et, évidemment, pas d’idéal.

Des enfants, comme beaucoup.

Un prêtre, sorte d’aumônier à tout faire, y compris à diriger ce groupe d’enfants alors qu’il n’en a visiblement pas la compétence (« Avez-vous pris la météo ? » – « Non » – « Avez-vous vérifié le bateau ? » – « Non »)

Des parents qui font une confiance aveugle à l’abbé. 

Je n’y ai pas vu :

La cause de l’accident.

La tentative de sauvetage d’un jeune garçon qui a perdu la vie. Si la caravelle était en mer, où était-il, ce jeune sauveur ? 

Je garde de l’ensemble un sentiment de malaise.

Clairement on canarde « l’intégrisme catholique » : les voitures ont des plaques d’immatriculation d’aujourd’hui, mais la messe, et la communion, est celle d’avant le Concile, que la caméra semble ridiculiser. Le casting de certains parents « fatalistes et pro-abbé » en rajoute un couche.

Mais, surtout, ce film ne débouche sur rien. 

Je peine à voir ce que les réalisateurs ont voulu démontrer.

Le scoutisme trinque : pour ceux qui ne connaissent pas ce mouvement, c’est montré comme un truc archi vieillot. Pourtant, l’une des répliques (vers la fin) est « Ce ne sont pas des scouts ». Pourquoi alors présenter ces jeunes gens comme des scouts ?

Le catholicisme trinque, car la peinture qui en est faite ne correspond sans doute pas à la réalité d’aujourd’hui, et c’est bien d’aujourd’hui que l’on veut nous entretenir, sinon on aurait montré des voitures d’époque. 

Qu’est-ce que l’on en retire ? Malheureusement rien, à mon humble avis. 

En bref, un film qui gagne à ne pas être connu !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. zézé says:

    Je n’ai pas voulu regarder ce film idiot : comme à l’habitude j’ai senti que ce ne serait que pour ridiculiser ENCORE, la religion catholique et surtout la forme « extraordinaire » de la Sainte Messe !!!!! ainsi que ceux qui refusent d’assister aux simulacres de Messes que nous avons à subir depuis Concile V II. Donc encore et encore de la part de ces merdias de la désinformation comme ils en ont l’habitude.

    • Tomtom2 says:

      @Zézé:

      *****mon commentaire supprimé (1x) mais remis !*****
      Je vais réelement penser que les modérateurs ou les redacteurs de ce site ne supportent aucun avis contraire aux leur 😉

      Juger quelque chose sans le voir voila bien un élément révélateur de la petitesse de votre esprit !

      La religion Catholique n’est nullement « ridiculisée » dans ce téléfilm, vous l’auriez vu … vous vous en seriez rendu compte (NB: j’imagine que ce programme est encore regardable sur internet ou sur le site replay de France 3).

      Il est avant tout question dans ce téléfilm de l’aveuglement d’extrémistes religieux, et je le rappelle ce film est basé sur des événements réels !!! ou des jeunes « scouts » ont été envoyés en mer et à la mort par négligeanceS par l’abbé Cottard.

      renseignez vous … et porter un jugement éclairé sur les choses avant de pousser des cris d’orfraie et dire « désinformation/manipulation ».

      • zézé says:

        En effet, je n’ai pas vu ce film, mais je sais par expérience que tous les films qui traitent de la religion catholique sont truffés de bêtises, de non-sens, avec des erreurs incroyables ! alors pensez donc un film avec des prêtres qui sont de la tradition jugés intégristes, intégristes en quoi ? pourrez-vous répondre ? effectivement, il y a eu erreur de jugement de la part de ce prêtre… et qui a entraînée la mort d’enfants une horreur ! mais non seulement du point de vue humain, mais en plus du point de vue spirituelle pour sa part. Et aurait-on fait un film si ce n’était pas un prêtre de la tradition à qui cela était arrivé ? non !!!!
        a-t-on fait un film sur le cohn-bendit qui lui aussi a fait une virée en bateau avec des enfants…. et avec lesquels il s’est bien amusé !!! lui en a fait un livre et il s’en vante et personne ne trouve à redire il était même député européen !!!! et les enfants croyez-moi sont sûrement vivants mais dans quel état pour leur vie future, car ils ne s’en remettront sûrement pas !
        Le commentaire de @Pierre est très explicatif non ?

    • Tomtom says:

      @zézé:

      Je vous trouve bien prompt juger un film que vous n’avez pas vu … cela témoigne de la petitesse de votre esprit. Avant de porter un jugement je pense que vous avez encore tout loisir de revoir ce film en replay ou sur internet. Après nous discuterons de manière constructive sur ce dernier.

      Ce film n’attaque en rien le catholicisme, au contraire il fait bien le distinguo entre catholicisme et extrémisme catholique. c’est ce dernier qui est pointé du doigt et notamment l’aveuglement des membre de cette paroisse .

  2. Pierre says:

    Je n’ai pas vu le film, ni fréquenté les scouts marins. À l’inverse, je les ai souvent croisés sur l’eau. Paraissaient t’ils si inexpérimentés ? Pas plus que nous, quand on a 15, 16, et on ne pense pas au danger, les gilets de sauvetage sont bien rangés au fond des coffres et l’accident, c’est pour les autres. Et quand le temps se gâte, et souvent cela vient très vite, on attends souvent plus que de raison pour s’équiper. Il ne s’agit pas d’irresponsabilité, c’est, comportemental,les garçons, plus que les filles, ont besoin « d’affronter « , que ce soit au football, au rugby, dans tous les sports de lutte de vitesse ou d’endurance.
    Avec des risques. Foncer dans une mêlée de rugby, comme prendre un adversaire à la lutte, c’est toujours le risque de se prendre une raclée, mais même si l’on fini au tapis, la plupart du temps, heureusement, cela ne va pas plus loin. Mais c’est ainsi, et sur l’eau, je ne pense pas que ce soit en hyper-protégeant les jeunes marins que l’on en fera des champions.
    En mer, les choses sont différentes, et, sous un gros grain, l’on peut se trouver très vite dépassé, avec un voilier quasi immaneuvrable. Il suffit de pas grand chose, un problème de barre, une écoute fait une boucle, se coince, et c’est assez pour coucher un voilier. Cela peut aller très très vite.
    J’ai ainsi navigué des années en école de voile, sans radio, sans moteur, sans gps, bien sûr, avec seulement une règle Crass, une gonio, et un aviron pour la pétole. Je n’ai jamais eu de pépin. Mais je ne jetterai pas la pierre au responsable de ce groupe: Car j’aurai bien pu être celui-là.

    Je pense aussi à toutes ces sorties en planche,voilà maintenant presque 40 ans, du temps ou les wishbones étaient encore en bois, combien de fois suis-je resté coincé sous la voile, à boire la tasse, dans les rouleaux, avant de m’en extraire…
    Les harnais n’existaient pas encore, et avec un gilet de voile , on restait coincé à barboter sous la voile. Alors, on ne mettait pas de gilet. Quand aux combinaison, elles n’existaient pas non plus, c’étaient simplement des « long-john » de dériveur, qui se remplissaient d’eau tout de suite
    Mais nous étions des champions,et cela ne s’obtient pas tout seul, il faut se battre pour cela, et cela se mérite.
    Alors, aux victimes de cette tragédie,simplement, R.I.P.
    Et pour le reste, « Quand on veut tuer son chien… »

  3. Pierre says:

    Je serai hors sujet, mais tout de même, peut-être pas si loin. Je suis là à lire un article de Philippe Lemoine dans « Ouest France « , intitulé « indignité totale »…
    Il s’agit de la « surpopulation carcérale  »
    Alors, je me souviens…
    1 lit, une petite armoire, même pas 3,00 m2 par personne. Extinction des feux. Silence. Réveil aux aurores,sanitaires commun,lit au carré, réfectoire…
    3 ans… C’est long !
    À oui, j’ai oublié de préciser une chose, c’était au Lycée, et que de bons souvenirs !
    La promiscuité n’est donc pas ni une question d’espace habitable, pas plus que de confort matériel, c’est simplement un problème relationnel.
    Et là, même avec des cellules individuelles, il y aura toujours des problèmes dans les prisons.
    Quand à la radicalisation islamique en prison, j’aimerais bien connaître la proportion d’islamistes radicaux qui sont passés par cette étape. Et je ne crois pas que cela soit la majorité, le problème est donc bien ailleurs. À l’inverse, tout comme le projet de suppression des « ghettos »,et la construction de nouveaux logements, la construction de nouvelles prisons représenterai un marché très très juteux. C’est probablement là le vrai fond du problème…

  4. zézé says:

    @TOMTOM
    Vous n’êtes pas d’accord avec ce que je pense ? libre à vous ! mais rien ne vous permet de m’insulter ! ma petitesse d’esprit si vous saviez TOMTOM !!!!! vous non plus vous ne m’avez jamais vu !!!!

  5. Tomtom says:

    @Zeze:

    vous ne pensez pas … vous juger sans avoir jamais vu ce film … c’est bien la le probleme !
    A vous de prendre la « petitesse d’esprit » pour une insulte, si je ne vous ai jamais vu, la lecture seule de vos posts me donne la certitude de ce que j’avance: là se trouve la différence avec vous qui jugez sans connaitre.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com