afd-vs-multiculturalisme-foot

Le multiculturalisme dans la composition des équipes de football ne fait pas exception en Allemagne. Mais les résultats croissants du parti Alternative pour l’Allemagne (AfD) permettent à ses dirigeants de s’exprimer sur le sujet. 

Dans le magazine Spiegel, Alexander Gauland, vice-président du parti, estime que l’équipe d’Allemagne n’est « depuis longtemps plus allemande ». Le responsable du parti souligne que le football professionnel n’est « plus une question d’identité nationale » mais plutôt, « finalement, une question d’argent ».

mannschaft

« L’équipe nationale allemande ou anglaise n’est plus depuis longtemps allemande ou anglaise, au sens classique du terme », constate Alexander Gauland qui, la semaine passée, avait affirmé que les gens appréciaient Jérome Boateng « en tant que footballeur » mais ne voulaient pas l’avoir « comme voisin ».

Les gens ne sont pas « si multikulti » (multiculturels) que certains le voudraient, dit-il : « Il y a encore un lien très fort au sol, aux gens, à l’histoire et à la tradition. Certes, ils vibrent avec le football, mais ce monde multiculturel est étranger à la plupart. »

Récemment, l’un des joueurs de l’équipe nationale allemande, Mesut Özil, s’était rendu à La Mecque, Alexander Gauland estime que c’est acceptable de la part d’un footballeur. « Mais dans le cas de fonctionnaires, de professeurs, d’hommes politiques ou de personnes décisionnaires, je poserais volontiers la question : est-ce que quelqu’un qui va à La Mecque est vraiment à sa place dans la démocratie allemande ? Est-ce que sa loyauté va à la Loi fondamentale (la Constitution allemande) ou à un islam qui est un islam politique ? »

Dans une interview au journal Die Welt am Sonntag, Frauke Petry, présidente de l’AfD, est revenue sur le sujet, à la demande du journaliste, estimant qu’il est dommage qu’un joueur comme Mesut Özil ne puisse pas chanter l’hymne allemand.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. ddaflon says:

    C’est normal qu’un joueur comme Mesut Özil ne chante pas l’hymne allemand puisqu’il ne l’est pas. Lui, au moins, n’est pas un traître à sa patrie, contrairement à beaucoup d’Européens qui risquent de subir le sort qu’ils meritent.

    • S’il n’est pas allemand pourquoi il joue en équipe d’allemagne -_- »
      Il n’est pas obligé de le changer (même cas que Benzema) c’est vrai que c’est dommage qu’il ne le chante pas mais l’essentiel c’est qu’il le respecte et ne crache pas sur son pays. Il est d’origine turc mais avec la nationalité allemande donc c’est la moindre des choses.
      Par contre c’est triste de voir ce que cette conne dit sur Boateng (uniquement la dernière citation, le reste on peut lui donner raison, que oui il y a encore du racisme)

  2. tirebouchon says:

    Avec la reconnaissance du génocide Arménien par les Turcs il est évident que le turc Özil marque son attachement aux islamistes Turc don Erdogan et les crapules islamiques qui l’entourent. Les allemands sont politiquement aussi abruti que la majorité des Français ! Si 30 % déclarent vouloir voter FN en France il reste tout de même 70 % de traîtres, de collabos et de salauds qui voteront anti-france ! Équipe de foot ou pas !

  3. Idem pour l’équipe de France et la plupart des équipes européennes

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com