Un Blanc champion du monde du 800 mètres, le fait est déjà suffisamment rare. Mais en plus un Français…

Pierre-Antoine Bosse a donc remporté la finale du 800 mètres aux Championnats du Monde d’Athlétisme à Londres, première médaille française dans cette discipline depuis leur création en 1983. Notons qu’aux Jeux Olympiques, le bilan français au 800 mètres est famélique depuis 1896 : une médaille de bronze pour Marcel Hansenne aux JO de Londres en 1948 chez les hommes et  une médaille d’argent pour Maryvonne Dupureur aux JO de Tokyo en 1964 chez les femmes. Bosse avait frôlé la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, terminant 4e.

Pierre-Ambroise Bosse, longtemps blessé cette année, a surgi comme un diable de sa boîte pour remporter le titre mondial du 800 m. « I’m not dreaming, am I ? », (je ne ne rêve pas, n’est-ce pas ?), s’est exclamé Bosse au micro officiel, juste après l’arrivée. « Je vis un rêve ! »… Notons que la médaille d’argent est revenue au Polonais Adam Kszczot (qui l’avait déjà obtenue en 2015), les Blancs n’avaient plus fait le doublé or-argent depuis les Championnats du Monde d’Helsinki de 1983 (médaille d’or pour l’Allemand Willi Wülbeck et argent pour le Néerlandais Rob Druppers). Bosse est le premier Blanc à remporter le 800 mètres depuis le Suisse André Bucher aux Championnats du Monde d’Edmonton de 2001.

Athlète fantasque un temps présenté comme fêtard mais finalement très travailleur et attachant, que l’on a parfois vu arborer un maillot de l’équipe de France de football en meeting, Pierre-Ambroise Bosse est âgé de 25 ans et originaire de Nantes. Il est comme il se doit recordman de France en titre du 800 mètres depuis le meeting de Monaco du 18 juillet 2014, mais aussi recordman d’Europe sur 600 mètres depuis le meeting de Birmingham le 5 juin 2016 et de 1000 mètres depuis le meeting d’Ostrava le 18 juin 2014. Avant son titre de champion du monde, il avait été médaille de bronze aux championnats d’Europe d’Helsinki en 2012, médaille d’or aux championnats d’Europe junior à Tallinn en 2011, médaille d’or aux championnats d’Europe espoir à Tampere en 2013  et champion de France à Angers en 2012, à Reims en 2014 et à Villeneuve d’Ascq en 2015, ayant remporté l’argent  à Albi en 2011.

Bosse a été blessé aux ischio-jambiers cette saison. Il avait dit ne pas trop croire en ses chances, sauf, peut-être, si la course partait sur des bases assez rapides. Ce fut le cas, et Bosse a su placer encore une « mine » décisive à 200 m de l’arrivée, de sa foulée longue et puissante, pour l’emporter en 1’44’’67, son meilleur temps de la saison, son record étant de 1’42’’53. Ses adversaires ne lui ont vu que les talons, à commencer par le Polonais Adam Kszczot, pourtant réputé presque imbattable au finish (argent en 1’44’’95), et le Kényan Kipyegon Bett, en bronze.

Le bilan des médailles par nations est donc le suivant chez les hommes (notons qu’en réalité, le Kenya a obtenu 9 médailles d’or, le Danois étant un Kenyan naturalisé :

Pays Or Argent Bronze Médailles
KENYA 6 2 3 11
DANEMARK 3 0 0 3
AFRIQUE DU SUD 1 1 1 3
ALGERIE 1 0 1 2
BAHREIN 1 0 1 2
ALLEMAGNE 1 0 0 1
ETHIOPIE 1 0 0 1
FRANCE 1 0 0 1
SUISSE 1 0 0 1
RUSSIE 0 2 2 4
POLOGNE 0 2 1 3
BRESIL 0 1 2 3
ETATS-UNIS 0 1 2 3
BURKINA-FASO 0 1 0 1
CANADA 0 1 0 1
CUBA 0 1 0 1
GRANDE-BRETAGNE 0 1 0 1
ITALIE 0 1 0 1
PAYS-BAS 0 1 0 1
SOUDAN 0 1 0 1
BOSNIE-HERZEGOVINE 0 0 1 1
DJIBOUTI 0 0 1 1
NORVEGE 0 0 1 1

Pour finir, rappelons que c’est également un Français, Christophe Lemaître, qui fut lors des Championnat de France 2010 à Valence, le premier sprinter de race blanche à passer sous la barre des 10 secondes au 100 mètres (9’’98).

 Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. Cyrano says:

    Bravo au champion, comme quoi, celles et ceux qui nous bassinent avec la soi-disant supériorité des Noirs notamment en athlétisme n’ont qu’à bien se tenir, non mais…!

  2. Mon cher Hristo,
    À la CBC-Montréal, montrant leur dédain du français, de la France et par Ricochet du Québec, les présentateurs francophobes de CBC n’ont pas dit un seul mot du gagnant.
    Il y avait une demie-heure Qu'ils préparaient les auditeurs à la victoire de leurnoirot« 
    anglophone. Pas une seule fois prononcé le mot France.
    Probablement qu’ils ne savent prononcer le mot Bosse. Quel triste racisme.
    D’un québecois qui n’a pas honte de ses origines françaises normandes.
    Cécilien

  3. Etienne says:

    Où avez-vous classé la médaille d’or remportée par une namuroise en heptathlon ?
    Faut-il y voir un oubli ou une manifestation de mépris (fort) ordinaire de la part de nos voisins du sud ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com