Ce vendredi 27 janvier se célèbre dans le monde la journée de la mémoire pour se souvenir des victimes de la « Shoah ». C’est donc une journée dédiée exclusivement aux morts juives de la deuxième guerre mondiale. Les autres, toutes les autres, des deux camps, sont reléguées aux oubliettes de l’histoire… 

Le pape François a tenu à s’y associer de façon particulière : il a reçu aujourd’hui une délégation du Congrès Juif Européenet a exprimé son attachement à cette commémoration qui n’a pourtant rien de catholique :

« La journée de la mémoire qui se célèbre aujourd’hui, a-t-il dit, pour rappeler les victimes de la Shoah est importante pour que cette tragédie humaine ne se répète plus. »

Les membres du Congrès Juif Européen ont dénoncé auprès de lui les menaces que représentent aujourd’hui l’antisémitisme et les populismes. Le sous-entendu est toujours le même depuis des décennies : tout populisme renvoie obligatoirement aux heures les plus sombres de notre histoire et de leur histoire. C’est le raccourcis habituel, la reductio ad hitlerum, qui sert à diaboliser les mouvements identitaires et nationaux.

L’audience a été privée. Le père Norbert Hofmann, secrétaire de la Commission du Saint-Siège pour les rapports religieux avec le Judaïsme en a livré quelques aspects à la presse. En résumé, le pape a exprimé l’importance de cette journée pour le monde entier et a évoqué son amitié pour les juifs qu’il a cultivé depuis l’enfance. La rencontre entre François et la délégation guidée par Moshe Kantor, président de l’organisation juive sise à Bruxelles,

« a été très cordiale. Les juifs à la fin étaient très satisfaits, annonce le père Hofmann. Maintenant c’est à nous d’intensifier la collaboration avec cette organisation juive. »

Moshe Kantor a, quant à lui, révèle toujours Hofmann

« parlé de l’importance de l’éthique, des valeurs chrétiennes et juives que nous avons en commun. Il a dit que dans notre monde nous voyons tant de progrès, mais aussi une chute des valeurs morales et éthiques. Il faut donc renforcer ces valeurs que nous avons en commun, juifs et chrétiens. »

Quant on sait que le Congrès Juif Mondial, dont le Congrès Juif Européen est une antenne, milite pour les droits des LGBT, « Les droits de la communauté LGBT doivent être protégés à tout prix », on sait d’avance que la morale et l’éthique dont parle Kantor ne découlent pas de la vraie pensée chrétienne mais d’un pseudo-humanisme émancipateur, sans Dieu, assorti de bonne conscience correcte et d’une morale fraternelle universelle abstraite, mâtiné de « valeurs chrétiennes devenues folles» selon le mot de Chesterton car oublieuses du Christ, né dans les loges maçonniques, et qui s’est infiltré dans les mentalités des ecclésiastiques modernistes.

Le journal britannique, The Independent, dévoile dans son édition d‘hier que Moshe Kantor allait à cette rencontre avec la ferme idée de parler au pape du fait que

« les juifs en Europe souffrent d’une vague virulente d’anti-sémitisme sur fond de croissance d’un dangereux extrémisme politique qui menace de diviser les sociétés. »

Pas moins !

« La communauté juive en Europe est sous l’attaque de l’extrême-droite, de l’extrême-gauche et des islamistes radicaux »

a-t-il précisé également devant le parlement européen le 26 janvier dernier.

Les peuples européens d’origine chrétienne sont en train de disparaître dans un brassage ethnique, culturel, religieux sans précédent et sous les coups de butoir de l’invasion migratoire, le peu de civilisation chrétienne qui survit à la déchristianisation ambiante et au matérialisme moderne est attaquée de toute part mais Le problème premier de l’Europe dont François doit prendre conscience au plus vite est la montée des soi-disant extrémismes et populisme. « L’Holocauste » des juifs est devenu le centre de gravité de toute politique sociale et nationale des pays européens, la ligne de démarcation des bons et des mauvais programmes, l’Alpha et l’Oméga de la conscience morale universelle qui gouverne le monde et impose ses lois…

La Croix du Christ, dont parle si peu François, est remplacée par la Shoah que vénère François en Notre Temps apostat !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Depuis que ses prédécesseurs se sont vendus au sionisme, françois ne cesse de nous bercer de sa lanterne pour que l’implantation mondiale de la démocratie puisse triompher dans le Temple de Jérusalem, capitale universelle des seuls élus choisis par Dieu lui-même.
    Pour parvenir à l’instauration du royaume unique sur notre terre livrée aux mains de leurs seuls possesseurs,par droit international divin, qu’importe si l’ancienne Eglise du Christ prône la permanence des crimes dans les divers domaines où évolue l’homme, des territoires occupés à la prise de possession des foetus ou des enfants. L’oligarque dicte désormais sa Loi et les chefs spirituels accourent pour saluer la gouvernance mondiale espérant que la manne tombera dans leur escarcelle pour loyale allégeance et exhortation à la mort du spirituel et plaidoyer pour le génocide planétaire.

    L’exemple du silence de la curie romaine devant les massacres des chrétiens de Mossoul, d’Alep…nous permet de comprendre le mutisme d’un pape affamé de détruire l’Europe pour avoir le plaisir de participer à l’élan humaniste de la pensée unique. Bras droit de Soros , enthousiasmé de participer à l’établissement du mondialisme,le symbole de la croix est désormais remplacé par celui du mégalithe américain de Géorgie dont le premier commandement stipule que le globe ne peut supporter plus de Cinq cent millions d’habitants par souci d’hygiène pour ceux qui se sont mobilisés efficacement pour la paix.

    François reçoit encore et toujours ses ordres du juste qui exige que ses crimes journaliers nous parviennent comme autant de vertus. Pourquoi les peuples se refusent-ils à entendre la parole du seul vrai Dieu Yahvé quand le Vatican nous a tous instruits que l’unique religion révélée demeure le judaïsme. Les goyim, ces indécrottables analphabètes, seraient-ils assez stupides pour refuser l’évidence? La lumière satanique ne saurait donc éclairer que le cerveau de l’élite romaine?

    françois, tu as encore beaucoup de travail pour accomplir ta mission évangélique toi, l’envoyé du Père dont la volonté est impénétrable clamais-tu lors de ton sacre

  2. « C’est […] une journée dédiée exclusivement aux morts juives de la deuxième guerre mondiale. Les autres […] sont reléguées aux oubliettes de l’histoire… »
    Le président du Bundestag, un catholique pratiquant, est sans doute lui aussi de cet avis. Dans son discours au parlement aujourd’hui il a (enfin!) étendu la commémoration aux victimes, en grande majorité allemandes, du programme d’euthanasie de toute personne censée vivre une « vie indigne de la vie » (lebensunwertes Leben), programme qui avait été mis en place par les idéologues nazis bien avant la guerre. Les personnes ainsi certifiées par leur office local de santé (Gesundheitsamt) furent arrachées à leurs familles, ou selon le cas des institutions qui les hébergeaient, et transférées dans des centres de concentration loin des grandes villes, où pour la plupart elles furent tuées, souvent après avoir servi comme cobayes, par des « médecins » et plus tard par le gaz ; l’expérience ainsi gagnée par les tueurs fut utilisée plus tard dans la construction et l’opération des camps d’extermination devenus par la suite notoires. Le programme a finalement dû être arrêté, du moins dans le Reich, à cause du très courageux évêque de Monastère en Westphalie, le comte de Galen, qui a prêché dimanche après dimanche contre l’euthanasie. La Gestapo est venue au palais épiscopal pour l’arrêter ; il a demandé d’aller s’habiller et est revenu vêtu de tous ces parements épiscopaux en disant « Alors, messieurs, on y va ? », sur quoi les gestapistes, sans doute catholiques comme tout le monde à Monastère, se sont retirés sans mot dire. (Après la guerre, Pie XII l’a fait cardinal, mais il est mort avant de recevoir son chapeau rouge.)
    J’ai écrit aujourd’hui à ce président du parlement, un homme extrêmement bien qui à cause de son âge ne va plus se présenter aux législatives en septembre, pour l’en remercier. En rappelant que c’est l’ancien président de la République Herzog (qui vient tout juste de mourir) qui a érigé le jour où les soldats russes ont libéré Auschwitz, le 21 janvier 1945, en jour de commémoration de l’« Holocauste » (nom pris d’une série télévisée hollywoodienne !), j’ai fait observer ce que j’avais vu dès le début : cette date est celle de l’anniversaire de Mozart, grand compositeur – et compositeur allemand dans n’importe quelle définition de cet épithète à géométrie variable –, avec la pensée que j’ai eue seulement aujourd’hui : que pour la commémoration annuelle on devrait chaque 27 janvier donner le Requiem de Mozart dans un de ces lieux de souffrance et de supplice. (Évidemment de préférence dans le cadre d’une grand-messe pontificale traditionnelle ; je ne l’ai pas dit, mais sans doute à son âge il y aura pensé lui-même.)

    • Correction de la date : évidemment les 27 janvier 1756, 1945 et 2017. Je pensais sans aucun doute au 21 janvier comme date clé d’un autre homme bien qui a connu Mozart et dont la femme aurait joué (des jeux) avec Mozart à Vienne en Autriche pendant leur enfance mutuelle.

  3. « La Croix du Christ, dont parle si peu François, est remplacée par la Shoah que vénère François en Notre Temps apostat ! »

    Bien dit!

  4. Jacques says:

    Forfaiture !
    C’est encore trop d’honneur que de lui consacrer un article.

    Le premier de Bergoglio quand il a cru qu’il était devenu pape, fut une lettre au Grand Rabbin de Rome pour lui annoncer son élection.

  5. Journée de l’Holocauste : Trump ne mentionne pas les Juifs

    « Le président américain Donald Trump a promis ce vendredi « la tolérance partout dans le monde » à l’occasion de la journée mondiale à la mémoire des victimes de l’Holocauste, sans évoquer spécifiquement les Juifs. Dans ce communiqué, il rend hommage aux « victimes, survivants et héros » de l’Holocauste sans citer nommément les Juifs.

    L’association Anti-Defamation League, qui recense les actes d’antisémitisme, a jugé cet oubli étrange. « C’est déconcertant et inquiétant que le communiqué de la Maison Blanche ne fasse pas mention des Juifs. Les présidents républicains et démocrates l’ont fait dans le passé » a tweeté le directeur de l’ADL Jonathan Greenblatt. »

    PS Il aggrave son cas !

  6. Que d’hypocrisie !

  7. Charette says:

    Autre hérésie du conciliabule Vatican II :

    CONSTITUTION PASTORALE
    SUR L’ÉGLISE DANS LE MONDE DE CE TEMPS GAUDIUM ET SPES ( 24.3)

    Cette ressemblance montre bien que l’homme, seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même, ne peut pleinement se trouver que par le don désintéressé de lui-même [43].

    http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_cons_19651207_gaudium-et-spes_fr.html

    cette phrase contredit de front la divine Révélation :

    « Dieu a tout fait pour Lui-même.» (Prov. 16,4)

    Il ne saurait faire ni en être autrement puisque Dieu est à la fois, par essence, la Cause première et la Finalité suprême de tout !

    D’où aussi :

    Citer:
    « Il a créée toutes les Nations pour sa louange, son Nom et sa gloire.» (Deut. 26,19)

    En plus, si cela est dit en raison du caractère spirituel de l’âme humaine, cette phrase du « conciliabule » fait gravement abstraction des autres créatures spirituelles, plus élevées que les humaines, à savoir les Angéliques !
    Celle-ci place encore d’une certaine manière l’homme sous la dépendance au moins originelle de Dieu, en rappelant qu’il a été créé par Dieu.

  8. Sanfard says:

    Ah ben j’ai cru que François faisait pipi le long du mur 😉

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com