Le mensuel italien Rolling Stone dédié à la musique, à la politique et à la culture de masse, magazine bien dans la mouvance progressiste d’aujourd’hui sur tous les sujets de société, fait sa Une de son édition de mars avec une photo de François, « le pape pop ».

Le magazine explique ce choix atypique parce qu’il le considère un pape « seul » mais très « pop ».

« Le pape dit des choses de bon sens, tellement de bon sens que sa solitude commence à être palpable. »

Avec ses réclames pour du hard rock, ses pubs pour des groupes de Heavy Metal, ses recensions pour des films lesbiens et gays tel le scandaleux « La vie d’Adèle », sa couverture médiatique dithyrambique pour la Journée de la femme agrémentée d’un petit mot féministe de la star endiablée Madonna à côté d’un article vantant les vertus du nouveau ḥijāb de Nike, – avec ces journaleux politiquement corrects qui ne sont pas à une contradiction près féminisme rime avec islamisme !,- le magazine Rolling Stone se veut « spirituel » en faisant partagé sa fascination pour François :

le pape «a conquis tous les jeunes avec ses paroles d’attention envers les derniers et les marginaux, avec ses manières proches des personnes communes, avec une disposition décidément populaire. » « C’est le pape qui paraît vraiment adapté à nos temps »

écrit la revue. Paroles de vérité !

François, c’est le pape d’une Église conciliaire qui selon le mot fameux de Paul VI a « le culte de l’homme» poussé à son extrême. Culte qui a supplanté le culte de Dieu !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Etienne says:

    Asinus asinum fricat.

  2. Gauthier says:

    Une tentation : le culte de la personnalité :

    « L’immensément populaire Jean le Baptiste choisit de « décroître » pour que le Christ « croisse » (Jn 3 :30). Aujourd’hui, il y a une tendance marquée chez beaucoup de ministres de l’Évangile à promouvoir leur propre « culte de la personnalité », en devenant des amuseurs cléricaux, laissant Jésus et Son Nom sacré pratiquement étouffé par le narcissisme. La tentation ne s’arrête pas aux prêtres ordinaires. De plus en plus nous entendons des discours de prélats de haut rang où le nom de Jésus n’est jamais mentionné. Pendant sa visite aux USA, le pape François s’est adressé au Congrès, aux Nations Unies, à l’Independance Hall, et le nom de Jésus n’a pas été entendu une seule fois dans les 8000 mots de ses trois discours. »

    http://www.france-catholique.fr/Une-tentation-le-culte-de-la.html

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com