Jean-Luc Morandini et d’autres animateurs de télé et de radio ont reçu pour mission de ressusciter Frigide Barjot. Pour ce retour, l’ex-égérie de la Manif pour Tous a fait fort : la Manif pour Tous n’était pas contre le mariage homo, a-t-elle affirmé ! Cela rappelle des déclarations de Jean-François Copé…

Bel aveu de supercherie. Frigide Barjot confirme de la sorte avoir trompé des centaines de milliers de Français, comme le clame depuis longtemps Civitas.

Pour se justifier, elle joue sur les mots, fait de la dialectique. Au passage, elle ajoute que le slogan « Nous sommes tous des enfants d’hétéros » a été piqué à Civitas et qu’elle trouve d’ailleurs ce slogan scandaleux…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Vieux Jo says:

    Ceux qui ont été trompés l’ont bien voulu, c’était clair dès l’annonce de leur manifestation la veille de celle organisée par Civitas, et tout leur folklore le faisait pressentir.

  2. N'importe quoi ! says:

    Cette article crée une confusion (volontaire ou involontaire) en amalgamant Frigide Bardot au mouvement de la Manif pour Tous.
    Ce mouvement populaire s’est crée à partir de rien, sans l’appui d’aucun parti politique, d’aucun financement, d’aucune personnalité charismatique.
    Parmi les nombreux organisateurs / coordinateurs du mouvement, une personnalité particulière s’est dégagée par sa présence médiatique, la fameuse Frigide Barjot. Elle n’a jamais été désignée par les participants ou les organisateurs comme tête de pont du mouvement. Ce ne sont que les médias qui ont repris et amplifiés son personnage médiatique, qui au-delà des apparences n’a jamais vraiment été leader du mouvement.
    En fait, si le rédacteur de l’article faisait mieux son travail, il aurait dû rapporter que la MPT s’est séparé de Frigide barjot relativement rapidement, après la démonstration de ses nombreuses contradictions idéologiques.
    La MPT et F.Barjot n’ont plus rien à voir depuis longtemps.
    Pour ma part, j’ai participé tant à la manif de Civitas qu’à celle de la MPT. Je ne vois vraiment pas ce qui pourrait nous opposer. Les deux mouvements sont opposés au pseudo-mariage et à l’instrumentalisation des enfants.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com