barjot-tcheng-bongibault-MPI

« L’avenir pour tous » est le nom pompeusement donné au trio déconfit formé par Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Xavier Bongibault. Ces trois drôles de personnages sont perpétuellement en quête de cures de luminothérapie. Depuis qu’ils ont perdu l’attention des médias en même temps que la direction de la « LMPT », ils ne savent pas quoi inventer pour tenter d’attirer vers eux le moindre flash d’un photographe de presse. Ils n’ont vécu que pour l’illusion de la célébrité et s’en sont retournés, contre leur gré, à un anonymat qui leur provoque déprime et amertume. Dès lors, chaque semaine ils rédigent un communiqué auquel plus aucun média n’accorde d’importance.

Dans un moment de bonté, accordons-leur donc un article. Au moins pour relever une énième trace de la supercherie mise en place. Leur saillie adressée avant la Marche pour la Vie de dimanche dernier avait pour sous-titre « Le principe de laïcité menacé par une surenchère de manifestations récupérées par les ultras « pro-vie » ».

La Barjot nous aura tout fait. Vraiment tout et son contraire. La girouette en rotation permanente. Lorsque la bande à Rucquier s’était lassée d’elle, Barjot avait trouvé le filon : une crise de foi. Elle se découvrait une mission mystique et se présentait comme rien moins que l’attachée de presse de Jésus. C’était à la fois ridicule et blasphématoire. La même Barjot était plus à sa place dans les arrière-salles de boîtes de nuit à chanter des chansons salaces. Mais des catholiques furent nombreux à tomber dans le panneau, épiscopat en tête. Il fallait voir ces têtes mitrées lui donner du « Ma chère Frigide » sans sembler se rendre compte du caractère scandaleux du propos.

La Barjot osait tout. C’est même à cela qu’on la reconnaissait, aurait dit Audiard. Elle prit la tête d’un mouvement « Touche pas à mon Pape » qu’elle affichait en slogan poitrinaire, telle une ex-playmate retraitée et reconvertie. Pauvre Benoît XVI, si vous aviez vu votre groupie…

La Barjot se montrait aussi à la Marche pour la Vie, rêvant d’être sur le podium. Ce qui ne l’empêchait pas de se dandiner également à la gay pride. Du moment que ça danse, n’est-ce pas…

Le Cardinal Vingt-Trois (que les parodistes surnomment Mgr Trente-Trois) la choisit donc comme cheftaine générale des mouvements paroissiaux. Il lui fallait une bête de cirque capable de bénéficier de toutes les connivences politico-médiatiques pour contrecarrer les campagnes menées par ceux que le Cardinal méprise en les traitant d’intégristes.

La suite est connue. De la direction de la Manif pour Tous à la dégringolade du trio pour tous…

Dès lors, ce communiqué de Barjot et ses comparses, devenus garants de la laïcité, prend toute sa saveur. Les trois drôles regrettent « les massives manifestations laïques, modérées et apartisanes de 2013 », les seules qui avaient le soutien officiel des évêques de France ! Et le communiqué ne manque pas de vomir sur les « pro-vie », ces « ultras » qui ont pour tort, aux yeux du trio vintage , de réclamer « l’abolition de l’avortement ». Tout le reste du communiqué n’est qu’une succession de pitreries rédigées sur un ton solennel.

Il faudra bien un jour que quelqu’un se penche plus longuement sur le fiasco des mobilisations contre la loi Taubira malgré les foules gigantesques qui y ont participé. Il faudra établir les responsabilités et désigner les fautifs. Notamment ceux qui ont été chercher ces trois lamentables personnages pour les propulser à la tête des Français de bonne volonté, garantissant de la sorte un échec cuisant aux efforts et aux sacrifices financiers de tant de familles qui leur faisaient confiance.

En attendant, éteignons la lumière et laissons moisir dans l’obscurité Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Xavier Bongibault.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Olivier M says:

    Bravo. Tout est dit en effet sur cette malheureusement figure clownesque d’une Barjot en décrépitude.
    Quelle pitié…

  2. Beaucoup de Français s’y sont laissé prendre en effet, c’est bien triste, et je n’ai jamais compris cette naïveté. Cette femme vulgaire, et même pas intelligente (pour être polie), était simplement en mission (elle y est toujours, comme le prouve son nouveau – et tout aussi sincère… – combat).
    Les loges ne peuvent pas s’empêcher de mettre leurs plus pitoyables rebuts en lumière, sur le devant de la scène médiatique (qui est une scène, donc, avec des acteurs, et certains sont particulièrement mauvais et peu crédibles !).
    Il s’agit d’écœurer le opposants réels, et de verrouiller toute opposition réelle, toute argumentation.

  3. champar says:

    Je n’aime pas que l’on attaque quelqu’un à terre.

    Frigide Barjot a eu le courage de se lever pour défendre le Pape de façon médiatique, nous lui devons beaucoup dans la mobilisation contre le mariage dénaturé et le réveil des catholiques de France qui n’acceptent plus de subir.
    Elle a subi les foudres du système politiquement correct avec une mise à l’index des media et a été flanquée à la porte de son appartement en raison de son engagement dans la manif pour tous.
    Ce sont des points positifs qu’il ne faut pas lui retirer.

    Après, elle a fait des erreurs et surtout cela lui a probablement monté à la tête comme cela arrive à ceux qui se prennent pour leur fonction lorsqu’ils accèdent à des responsabilités.
    Elle s’est cru investie pour donner son opinion personnelle au lieu de représenter les millions de personnes qui ne veulent pas la dénaturation du mariage.
    La sanction est tombée, elle n’est plus suivie, n’en rajoutez pas. Elle ne mérite aucun mépris, elle s’égare c’est dommage surtout pour elle, il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font jamais d’erreurs.

    Réservez vos attaques contre les politiciens véreux (pas tous) et les journalistes pourris (sauf quelques uns, virés au fur et à mesure) qui sont payés pour les sales besognes et vivent en parasites sur le dos des français.

    • Dennais says:

      La dénaturation du mariage… pour moi, il est dénaturé depuis l’an zéro. Je conçois que les catholiques de France aient le droit d’imposer leur point de vue dans une église, mais dans la rue je les trouve illégitimes, à moins qu’on accepte que les religieux et chefs de sectes en fassent de même. Comment peut-on détourner le terme laïcité à des fins sectaires! Pauvres catholiques, passez donc du croire au savoir et faites attention la prochaine fois qu’on vous proposera de suivre une Barjot?

  4. rosalie says:

    Non Frigide n’est pas la bête de foire que vous décrivez, mais une femme exceptionnelle, fidèle , entière, vivante. Elle a prouvé qu’elle ne lâchait jamais rien et surtout pas ses idées, elle aime la lumière , qui peut lui reprocher mais surtout elle n’a pas peur des ombres .

  5. Pingback: Laurence Rossignol sort Frigide Barjot du placard

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com