Afficher l'image d'origine

Le présentateur, Olivier Truchot, est pris de court par ses deux débatteurs, Le général Desportes et Pierre Lorrain, qui soutiennent l’un et l’autre la tactique russe …

Selon le général Desportes, Vladimir Poutine défend les intérêts de la Russie et ceux de la France. La coalition russe a un objectif et une stratégie claires, alors que la coalition américaine est dans la confusion. Les frappes françaises sont uniquement politiques et idéologiques.

En attaquant le Front al Nosra Poutine combat les terroristes islamistes, sans distinction. Sa tactique d’appuis aériens avec les forces syriennes au sol est la seule efficace.  Les forces russes ont opéré autant de frappes contre les groupes islamiques en deux semaines que la coalition américaine en 13 mois.

A noter que la Russie opère également des frappes en Syrie contre les Islamistes à partir de destroyers basés dans la mer Caspienne…

******

La carrière du général Vincent Desportes né en 1953, a  commencée à Saint-Cyr, a alterné des affectations en unités de combat, en états-majors et en opérations.  Il est général de division de l’armée de terre française.

Ingénieur, titulaire d’un DEA de sociologie, d’un DESS d’administration des entreprises (CAAE), docteur en histoire, le général de division est breveté de l’École supérieure de guerre et diplômé de l’United States Army War College, équivalent du Centre des hautes études militaires pour l’armée de terre des États-Unis.

Attaché militaire près de l’Ambassade de France aux États-Unis d’Amérique, puis conseiller défense du Secrétaire général de la défense nationale (SGDN), il a ensuite été directeur du Centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF) jusqu’en juillet 2008.

Vincent Desportes est aussi codirecteur avec Jean-Francois Phelizon de la collection « Stratégies & doctrines » aux éditions Economica.

Le général Vincent Desportes a été directeur du Collège interarmées de défense (CID), de 2008 jusqu’à l’été 2010. Il est actuellement conférencier, il enseigne la stratégie à HEC, il est aujourd’hui professeur associé à Sciences Po Paris. (Source)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Je partage son opinion. Le président doit écouter ses généraux au lieu de s’écouter et engager la France dans le bourbier. Les amerlos se moquent totalement du devenir de la France.

  2. Sancenay says:

    En luttant pour le rétablissement du droit international et en s’opposant à tout ce qui contribue à l’avènement de la révolution mondiale ( on peut lister , il n’y a pas que « l’islamisme » ,notamment en « douce France », en Ukraine au proche Orient, comme au Moyen ou en Afrique ), on peut même considérer que le Président Poutine contribue sensiblement à défendre l’humanité même, que l’on pense, ou pas,ce n’est pas le sujet , qu’il s’agisse là pour lui d’un objectif essentiel.
    Car le menu unipolaire libertarien que certains nostalgiques rêvaient d’imposer au monde était en voie d’instaurer définitivement par voie révolutionnaire- généralement préfabriquée- et/ ou transgressive, une exploitation de l’homme par l’homme d’un degré de sophistication jamais égalé dans l’histoire de l’humanité.( Voyez parmi bien d’autres , le sujet de la « reproduction humaine » poussée par les lobbies qui ont investis dans cette mine d’or )
    La « discussion » un peu tendue qui se passe dans le monde actuellement n’est que le salutaire début de la remise en cause de ce désordre mondial total imposé à des fins parfaitement utilitaristes ciblées et projetées. ( il n’y a évidemment pas que les « ressources humaines  » qui fassent l’ objet de convoitises »)
    Cette remise en cause, doit -on l’espérer, devrait être l’occasion de recentrer les discussions sur la finalité du droit international et de toute entreprise politique car il apparaît que le sujet s’est trouvé sensiblement dévoyé par d’éminents apprentis-sorciers affublés parfois de surprenantes reconnaissances « droits-de- l’hommistes » ou néo-« humanistes ».

    • LANGARD says:

      Monsieur, ou Madame,
      Bien d’accord avec ce que vous dites.
      Cependant votre message peut être passé en phraséologie beaucoup plus simple.
      Faute de quoi….faut suivre !!
      Sur le fond, je ne suis pas d’accord avec les deux interlocuteurs.
      Les « rousskis » tapent sur ceux qu’ils veulent, pas forcément sur daesch.
      Cordiales salutations,
      PLEXUS

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com