cor8466

Rétrospective revenant sur le génocide dont ont été victimes les Arméniens en 1915, décidé par le gouvernement de l’empire ottoman, suite au refus des Arméniens turcs de combattre contre la Russie. Extrait d’un discours à propos de la non reconnaissance officielle du génocide arménien, lors d’un meeting commémoratif, au Palais de la mutualité, le 16 mars 1982. Puis, des images d’archives (notamment issues du comité de défense de la cause arménienne) sont suivies du témoignage d’une femme arménienne, Mme PANOSSIAN, dans une maison de retraite arménienne à Montmorency, se rappelant l’exode du peuple arménien ; elle avait 14 ans au moment des faits. Images d’archive INA
Institut National de l’Audiovisuel

———————————————–

Affiche JA 2015

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Enfin, au cours de la Iere Guerre Mondiale, ayant eu connaissance des innombrables massacres d’Arméniens auxquels se livraient les Grands Humanistes Musulmans Turcs (Chance pour l’Europe à ce qu’il parait), le Tsar envoya un télégramme personnel aux généraux Nikolai Nikolaievitch Youdenitch et Nicolaev pour leur demander d’ouvrir la ligne de front pour laisser passer les civils (une première) et de se porter sur la ville de Van qui s’était révoltée sous la direction d’Aram Manoukian, mais menaçait de se rendre. Van fut dégagée le 23 Mai 1915. Youdénitch dut ensuite l’évacuer, ce qu’il fit en emportant 200 000 civils, ce qu’il n’était pas militairement obligé de faire, mais il la reprit ensuite, pour en évacuer la population derrière des lignes qui s’avérèrent de plus en plus victorieuses, heureusement après Sarikamish.
    300000 personnes furent ainsi sauvées. Ce ne sont pas les génocideurs de la Vendée qui peuvent en dire autant.

  2. L’Arménie, au coeur de la mémoire :
    Des auteurs, Bernard Antony, Hélène Kosséian, Annick Asso…
    historiens, rescapés, témoins, … ils en parlent dans des livres émouvants et forts.
    Sélection des meilleurs titres : http://livresenfamille.fr/index.php?s=Arm%E9nie

  3. Génocide des Arméniens ou génocides des Chrétiens de Turquie. C’est un négationnisme qui dure. L’emploi de la première définition permet de cacher toute la réalité.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com