georgetown-university-logo-mpi

L’Université catholique de Georgetown, fondée en 1789 par les Jésuites aux Etats-Unis accueille plus de 17.000 étudiants. Elle est secouée par un scandale révélé par William Petter Blatty célèbre par son ouvrage intitulé L’exorciste qui a donné le film du même nom. Cet auteur a envoyé une plainte au Vatican lequel a mis un temps infini à réagir. L’archevêque chargé de superviser l’enseignement catholique a fini par répondre que les préoccupations émanant de cet ouvrage étaient bien fondées.

Blatty avait déposé une pétition de 2000 anciens de l’université, des élèves, des professeurs accusant l’université de ne pas se conformer à la constitution apostolique Ex Corde Ecclesiae de 1990 laquelle précisait qu’il appartenait aux institutions d’enseignement supérieur affiliés à l’Eglise catholique de défendre et promouvoir la doctrine chrétienne. La plainte de Blatty était colossale. Plus de 200 pages s’appuyant sur le droit canon; plus de 480 notes, 99 annexes, 124 déclarations de témoins, 120 pages d’audits. L’enquête documente 23 années et révèle plus de 100 scandales récents. Ceci concernant la foi, la morale et l’identité catholique.

La réponse de Mgr Angelo Vincenzo Zani, secrétaire de la Congrégation pour l’éducation, donnait raison à Blatty ; l’affaire était prise très au sérieux par Rome; mais toutefois l’évêque ne pouvait pas prendre de mesures disciplinaires.

Georgetown_University_mpi

Ce qui a fait déborder le vase était l’honneur fait à Kathleen Sebelius, secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis. Il lui importait de présider et de faire le discours lors de la remise des diplômes. Cette personne est un farouche défenseur de l’avortement. Elle avait même invité à sa table Tiller connu pour ses effrayantes pratiques de l’avortement quand elle était gouverneur de l’Arkansas. C’est elle qui avait obligé les institutions catholiques à payer pour le remboursement de l’avortement et des médicaments abortifs dans le cadre de l’Obamacare.

Blatty déclara à l’époque : « Il me chagrine de voir que l’Université de Georgetown aujourd’hui semble presque être fière d’insulter l’Eglise et offenser les fidèles ».

Cette affaire pose de multiples problèmes ; le principal est qu’après le concile, Rome a laissé s’installer dans les institutions catholiques un relativisme tolérant tout. Mais un jour la coupe déborde brutalement comme cela s’est vu en France lors des polémiques créées par le « mariage homosexuel ». Il semble que désormais, il soit trop tard pour que l’Eglise reprenne la barre dans un certain nombre d’institutions à un moment où elle remet elle-même sa doctrine en question.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com