Gérard Larcher, président du Sénat, est souvent soupçonné d’être franc-maçon. Lui, officiellement converti au protestantisme, le nie. Mais beaucoup de maçons se camouflent derrière le secret d’appartenance, qui les autorise à mentir. A la façon des musulmans qui pratiquent la Taqiya…

Une chose est certaine, le 15 février prochain, Gérard Larcher se rendra une fois de plus au temple maçonnique du Grand Orient de France. Il y sera accompagné du sénateur Christophe-André Frassa, le président de la Fraternelle parlementaire…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Cadoudal says:

    et après il ira se prosterner aux pieds du Président du Crif

    et lui jurera haine éternelle envers la civilisation catholique française.

  2. Soupape says:

    Quand on a été assez bête pour se faire recruter par les maçons,
    et qu’on s’est dévêtu et déchaussé devant eux,
    on est cuit :
    on n’a plus de liberté … et on est un fronc-maçâne (contre-pèterie évidente).

    Il existe même des ânes bâtés (secrétaire intime, chevalier Kaddosch, Illuminatis major, etc)
    sans oublier le grade de « cinglé maximus »

    Et dire que ce sont ces gens-là … qui sont théoriquement garants de nos « libertés » !!!

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com