morality-in-media-mpi

Google a averti ses annonceurs que la publicité en faveur de la pornographie ou toute annonce de type pornographique serait désormais interdite et censurée. Suit une liste détaillée de tous les actes de nature sexuelle qui sont concernés. Ceci regarde les vidéos, les flashs publicitaires, les jeux, les films et même les scènes de type graphiques (bandes dessinées, mangas). Aucun pays du monde n’échappera à cette décision qui touche bien sûr aussi tout ce qui peut être connecté à Google comme les Smartphones, Ipad et autres.

Dear AdWords Advertiser,

We’re writing to remind you about a change to Google’s advertising policies we announced in our Policy Change Log that may affect your AdWords account: https://support.google.com/adwordspolicy/answer/4271759

Beginning in the coming weeks, we’ll no longer accept ads that promote graphic depictions of sexual acts including, but not limited to, hardcore pornography; graphic sexual acts including sex acts such as masturbation; genital, anal, and oral sexual activity.

When we make this change, Google will disapprove all ads and sites that are identified as being in violation of our revised policy. Our system identified your account as potentially affected by this policy change. We ask that you make any necessary changes to your ads and sites to comply so that your campaigns can continue to run.

Sincerely,

The Google AdWords Team

L’association Morality in médias (MIM) avait rencontré en mars dernier les dirigeants de Google pour leur faire part de l’inflation de ce type de publicité et les conséquences sur les comportements de la jeunesse qu’elle peut avoir ; une sensibilisation a été faite sur les troubles entraînés (addiction, involution du cerveau, criminalité, délinquance sexuelle).

Mieux encore, Google a établi une liste des douze agences « sales » les plus concernées. Parmi elles Dailymotion, Youtube, Google AdWords, Google play, Google images, Google search etc. Elles ont été dénoncées comme « les 12 premiers contributeurs à l’exploitation sexuelle ».

Il semblerait que MIM cité plus haut soit le grand artisan de ce changement de politique. Notamment en diffusant une pétition qui a eu un succès considérable.

Le porno peut représenter à certains moments près de 30 % du trafic Internet selon le magazine Extreme Tech spécialisé dans les progrès en matière technologique. 4,4 milliards de pages internet sont ouvertes chaque mois. La page ouverte, les utilisateurs restent à regarder durant 15 à 20 minutes en moyenne les vidéos qui en découlent.

Dr J.P. Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Assez étonnant de bon sens, je ne sais pas ce que ça cache, mais ça devrait être une bonne chose.

  2. Pingback: Google veut censurer le porno | Chrétienté Info

  3. Les raisons invoquées sont légitimes mais tellement loin d’être exhaustives… Diffuser de la pornographie c’est notamment cautionner cette prostitution de l’être humain et donc de son avilissement.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com