valls-embarrassé-mpi

Les jours passent. Et le 5 octobre, avec ses manifestants venus des quatre coins de la France, aux couleurs de la MPT se rapprochent.

La pression monte manifestement peu à peu puisque le premier ministre, Manuel Valls, a cru bon de devoir mettre les points sur les “i”, concernant la pratique de la Gestation pour Autrui, affirmant tout de go qu’”elle est et sera interdite en France”. Une affirmation dans une interview parue qu’il a glissée dans le quotidien “La Croix”.

Il n’a fait, au final, que reprendre la position de François Hollande qui s’est dit opposé à la pratique. Cependant, la réalité est bien loin des discours : aujourd’hui, tout ce que le Président entreprend pour la famille laisse penser au contraire qu’il encourage de telles pratiques. Et encourage, par la même, la destructuration de la famille et donc de la société. L’exemple du passage en force de la loi Taubira, et du silence méprisant et assourdissant qu’il a opposé aux millions de personnes descendues dans la rue à l’appel de LMPT en est l’exemple le plus criant. Sans parler de ces jugements récents qui ont rendu possible l’adoption par le conjoint d’enfants nés à l’étranger suite à une GPA. Qu’est ce sinon une légalisation par la petite porte de cette pratique qui n’est autre qu’une nouvelle forme d’esclavage ?

Car comment Manuel Valls compte-t-il justifier l’interdiction de la GPA, à une époque où la base de la morale est devenue les désirs de chacun, l’envie d’avoir un enfant, l’illusion que l’égalité arithmétique existe, l’ignorance de l’équité ? Et l’injure absolue de discrimination ? Si la PMA est accordée demain aux paires lesbiennes – ce qu’étudie actuellement le Comité consultatif national d’éthique sur l’avis duquel le premier ministre compte s’aligner – on imagine le tollé de la part des paires d’hommes qui, eux aussi, voudront leur enfant.

Difficile de croire donc à la sincérité du Premier Ministre. Et même s’il était sincère, comment croire à la constance d’une telle affirmation ? Puisque les lois ne reposent plus sur des normes morales -une loi naturelle au dessus des lois humaines, immuables et éternelles – mais sur l’impression et le sentiment du moment, tout change, tout devient relatif. Et ce qui était interdit hier, devient la norme de demain.

Roxane Dulac

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com