roland-cayrol-militant-socialiste

Lors de l’émission « C dans l’air » du lundi 7 septembre, à la question posée par Yves Calvi « La France peut-elle accueillir 24.000 réfugiés ? », le politologue Roland Cayrol a répondu : « La France a bien accueilli, en 1962, plus d’un million de pieds-noirs ! » UN AVEU tellement chargé de sens !

Voilà le degré de patriotisme de ces agents du mondialisme qui considèrent les populations comme des troupeaux interchangeables sans faire de distinction entre des Français qui ont tous les droits d’être en France et des cohortes étrangères  d’une civilisation antagoniste.

Cette réflexion illustre bien le mépris de cette classe cosmopolite hors sol pour les « sans-dents », d’où qu’ils viennent, sans la moindre considération pour leurs racines familiales, nationales, historiques, culturelles et religieuses. Alors si la métropole est capable d’accueillir des Français chassés de leurs départements français, pourquoi pas un melting pot de déracinés musulmans ?

En réalité la France n’a pas « accueilli » mais RECUEILLI les pieds noirs, après qu’ils eussent été trahis par les mêmes autorités qui trahissent les nationaux aujourd’hui, et elle les a d’autant mieux assimilé qu’ils l’étaient déjà! Contrairement aux cohortes islamiques qui pénètrent chez nous dans un climat de troisième guerre mondiale menée par des musulmans instrumentalisés par des oligarques mondialistes. Des oligarques mondialistes dont le politologue Roland Cayrol n’est que l’un des agents.

Selon cet agent du mondialisme,  les Français ne seraient dérangés que par le nombre, mais pas par la qualité de ceux qui viennent, non pas s’assimiler, mais les assimiler ou les remplacer, selon le terme exact d’un récent « Rapport de l’ONU sur les migrations de REMPLACEMENT« .

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. Il est amusant ce Monsieur ! en 1962 ? qui a accueilli ou recueilli les PN ? hein ? personne !!!!surtout pas à Marseille où malheureusement ces personnes avaient systématiquement leurs affaires personnelles jetées à la mer, sans parler de G.DEFFERRE, MITTERAND, POMPIDOU qui n’ont pas eu peur de prononcer certaines phrases assassines ? non ? accueillir les PN, tous ces gooooochistes de m*** sont les descendants des porteurs de valises.

  2. Volodymyr Bellovak says:

    Comme je n’ai pas l’habitude d’envoyer des roses à Emilie Defresne ( 🙂 ), ce petit compliment en passant; merci pour cet article très juste et pertinent !

  3. queniartpascal says:

    il oubli de dire ce charlot que les pieds noirs ont été très mal accueillis par nos politiques de l’époque,alors qu’ils étaient tous des européens,mis a part les juifs berbères comme enrico macias de son vrai nom gaston ghrenassia;les pieds noirs ont du partir malgré que l’armée était vainqueur et que cet enfoiré a baissé son pantalon devant les assassins du fln et des derniers héros de l’indépendance qui pour prouver leurs attachements au fln ont massacrés des milliers de pieds noirs et que l’armée avait ordre de ne pas bougé

  4. tirebouchon says:

    Propos de fumier ce type pue…d’autant que comme Mélenchon Roland Cayrol est né au Maroc où son père, fonctionnaire de l’éducation, et sa mère, professeur d’arabe, tous deux nés en Algérie, comme les parents de Melenchon !Il y a une continuité chez les pourris…
    Suite au lâche abandon de l’Algérie par De Gaulle et 90 % des Français de Métropole Jean Brune, qui était nobélisable, s’adressant au pourris qui avaient bradé son terre natale, avait écrit un pamphlet « Interdit aux chiens et aux Français…..Il reste à celui qui en a les capacité d’écrire un pamphlet sur les Pieds Noirs de type Cayrol, Bedos, Melenchon, Macias, Arca

  5. Ne jamais oublier que juste au début de la seconde guerre mondiale ce sont les socialopes du SFIO (Section française de l’internationale ouvrière) qui ont pactisé avec l’ennemi amenant à la défaite voulue de la France par des élites traitres à la nation et face à l’Allemagne nationale socialiste. (Entre socialistes, il y a comme un projet commun(iste))
    Rien n’est moins vrai sous la France gaullo communiste et la façon dont ces traitres ont livré les français d’Algérie à l’horreur du FLN. Tout à toujours été fait par les rouges et les roses pour démolir la France car ils ont en haine les nations et les peuples, qu’ils veulent voir asservis à leur utopie du Grand Soir, l’internationale communiste, livrées aux intérêts consuméristes les plus dévastateurs.
    Idiots utiles, qu’ils sont, du grand Capital, armée de réserve de décérébrés dont Churchill disait qu’ils seraient les fascistes du futur.
    L’alliance objective de ce que Dantec nommait le communisme du désert qu’est l’islam et l’idéologie socialiste est plus qu’évidente et nous ne pouvons fermer les yeux à l’esclavagisme dans lequel ces idéologues dangereux veulent nous enferrer.

    https://infomirroir.wordpress.com/2015/08/03/quest-ce-que-le-communisme/

  6. tirebouchon says:

    Propos de fumier ce type pue…d’autant que comme Mélenchon Roland Cayrol est né au Maroc où son père, fonctionnaire de l’éducation, et sa mère, professeur d’arabe, tous deux nés en Algérie, comme les parents de Melenchon !Il y a une continuité chez les pourris…

    Suite au lâche abandon de l’Algérie et des Français née en Algerie par De Gaulle et 90 % des Français de Métropole Jean Brune, qui était nobélisable, s’adressant aux pourris qui avaient bradé sa terre natale, avait écrit un pamphlet « Interdit aux chiens et aux Français…..Il reste à celui qui en a les capacité d’écrire un pamphlet sur les Pieds Noirs de type Cayrol, Bedos, Melenchon, Macias, Arcady, Darmon, Benguigui (les deux) Bernard Henry Lévy, Hanin, Guigou, et bien d’autre. Le titre pourrait en être  » La place du Fumier est dans la fosse sceptique »

    Toutes ces ordures ménagères et télévisuelles ont un point commun ils sont sans honneur, renient leur origine et ont un tube digestif surdimentionnée

    Cayrol quand il passe à la télé je vide mon désodorisant !

  7. tirebouchon says:

    La France n’a pas accueilli un million de pieds-noirs, ce sont eux qui ont dû s’imposer, dans leur propre pays !

    Lors de l’émission « C dans l’air » de ce lundi 7 septembre, à la question posée par Yves Calvi « La France peut-elle accueillir 24.000 réfugiés ? », le politologue Roland Cayrol, un esprit apparemment fort brillant, n’a pas hésité une seule seconde pour lui répondre : « La France a bien accueilli, en 1962, plus d’un million de pieds-noirs ! »

    Comment peut-on énoncer de telles contre-vérités sans se sentir ridicule ? Et pas un seul participant n’a eu le courage de le lui faire remarquer.

    Tout d’abord, il ne s’agissait pas d’un million d’étrangers qui réclamaient le droit d’asile, mais d’un million de Français qui revenaient chez eux, dans leur pays, dans leur patrie. Un million de Français que la France avait obligés à quitter leurs départements français.

    Des Français qui s’étaient battus les armes à la main pour conserver ses départements à la France et qui, nombreux, se sont fait assassiner par l’ennemi FLN et, ce qui est bien plus grave, par l’armée française.

    Un million de Français qui, il m’est pénible de le rappeler à Roland Cayrol, n’ont pas été accueillis par la France, bien au contraire, comme en témoigne l’interview que Gaston Defferre avait accordée à Paris-Presse-L’Intransigeant le 26 juillet 1962 :

    Il y a 15.000 habitants de trop actuellement à Marseille, c’est le nombre des rapatriés d’Algérie. Pas question d’inscrire leurs enfants à l’école car il n’y a pas assez de place pour les petits Marseillais. Qu’ils quittent Marseille en vitesse, qu’ils essaient de se réadapter ailleurs. Ils fuient ? Tant pis ! En tout cas je ne les recevrai pas ici. D’ailleurs nous n’avons pas de place. Rien n’est prêt. Qu’ils aillent se faire pendre où ils voudront ! En aucun cas et aucun prix je ne veux des pieds-noirs à Marseille.

    Un sondage IFOP, début juillet 1962, indiquait que 62 % des métropolitains refusaient toute idée de sacrifice à l’égard des Français d’Algérie.

    Lors du Conseil des ministres du 18 juillet 62, Louis Joxe s’exclamait : « Les pieds-noirs vont inoculer le fascisme en France. Il n’est pas souhaitable qu’ils s’installent en France. Il vaudrait mieux qu’ils aillent en Argentine, au Brésil ou en Australie. »

    Pompidou, alors Premier ministre, appuie cette idée : « Pourquoi ne pas demander aux Affaires étrangères de proposer des immigrants aux pays d’Amérique du Sud ou à l’Australie ? Ils représenteraient la France et la culture française. » Et de Gaulle d’ajouter : « Mais non ! Plutôt en Nouvelle-Calédonie ! Ou bien en Guyane, qui est sous peuplée et où on demande des défricheurs et des pionniers ! » Pas l’once d’une compassion parmi les responsables politiques français…

    À Alain Peyrefitte qui expose alors « le spectacle de ces rapatriés hagards, de ces enfants dont les yeux reflètent encore l’épouvante des violences auxquelles ils ont assisté, de ces vieilles personnes qui ont perdu leurs repères, de ces harkis agglomérés sous des tentes, qui restent hébétés », le Général répond sèchement : « N’essayez pas de m’apitoyer ! »

    Il s’agissait pourtant d’un million de Français, et non pas d’étrangers, qui partageaient les mêmes valeurs, la même culture, la même religion. Un million de Français qui ne pourraient jamais retourner « chez eux » puisque ce « chez eux » n’existait plus !

    Alors, un peu de retenue, Roland Cayrol ! Il semble parfois indispensable de rafraîchir les mémoires défaillantes de certains… La France n’a pas accueilli un million de pieds-noirs, ce sont eux qui ont dû s’imposer, dans leur propre pays !

    Manuel Gomez article reproduit de Boulevard Voltaire.

  8. pauledesbaux says:

    je viens de faire connaissance se votre lettre et désire m’y abonner merci

  9. C’est un abruti ce monsieur Cayrol , il a oublie que les pieds noirs n’etaient pas des etrangers mais des francais il ferait mieux de se taire pour faire des comparaisons aussi nulles
    en plus les pieds noirs ont ete accueillis comme des chiens on ne leur a donne ni medicaments ni vivre ni logement . Monsieur Deferre al’epoque disait qu’on avait qu’ales jeter a la mer ,,,,,,, quel accueil pour de veritables francais avec de telspropos ils demontrent que meme dans la memoire on les a assimiles a des etrangers

  10. Pour l’éducation des jeunes générations, il peut être utile « sanchez 10 septembre 2015 à 8 h 16 min » de préciser que Gaston Deferre était socialiste, et renvoyer à un média au-dessus de tout soupçon à ce sujet http://tempsreel.nouvelobs.com/infos-marseille-13/20120412.REG0951/les-volte-face-de-gaston-defferre.html
    Comparer avec les pieds-noirs tient peu, car eux, comme les harkis, avaient la nationalité française, et étaient donc aussi légitimes dans leurs déplacements qu’un Lillois allant s’installer à Limoges. Il me semble d’ailleurs qu’ils n’ont guère reçu d’aide pour s’installer.

  11. J’ai honte pour mon pays ….! La presse d’état , la propagande digne d’une dictature , l'(in)culture aux ordres du parti PS et ses complices (ex: JM Ribes) subventionnés , la France est colonisée et les Français muselés ….! Nous sommes livrés aux Trotkistes , Jacobins attardés , Cambadelis , Dray etc….! Réveillons nous , résistons ou ce sera à nous de nous exiler ( à Londres ? )……………! ! !

  12. Quelle honte …..Au début des années 60 , j’ai assisté à l’arrivée des PN à Marseille , Port Vendre , où l’accueil a été scandaleux , les quais couvert de cadres ( containers en bois ) éventrés , immergés dans l’eau par les dockers FO , CGT , aucun hébergement à leur arrivée , ils se sont fait escroquer , je les ai vu dormir à même le sol dans la gare St Charles … C’étaient des Français ! ! ! Et maintenant on offre le gîte , le couvert , tout , à des envahisseurs ? C’est un plan organisé , de longue date pour avoir une main d’oeuvre à bas coût , les Allemands sont les premiers à les attirer suivit par Hollande , au pied couché , avec sa clique d’ex trotkistes 68tards attardés , des jacobins , ils musellent la presse , tous les médias …. BigBrother est en train de gagner ! ! !

  13. Jean Aymare says:

    Encore un site de fachos… Ca se reproduit plus vite que les lapins ces bêtes là.

  14. LA seule grande question devrait être celle ci que personne ne pose:
    pourquoi les richissimes monarchies du golfe qui ont les moyens et la place ne prennent-elle pas en charge TOUS les réfugiés?!
    avec même religion, culture, langue, météo, et mêmes valeurs!!!

    nous n’avons strictement aucun rapport avec ces gens lointains d’un autre continent que le nôtres!
    des millions de chômeurs, de sans abris et de non intégrés encore dans les précédents migrants…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com