Pour sa dernière émission de désintox avant les vacances d’été, Jean-Michel Vernochet est interviewé par Maria Poumier, journaliste et écrivain dont on doit rappeler qu’elle a été à l’origine de la publication en France du fameux ouvrage « Le plan sioniste pour le Moyen-Orient » (Plan ODDED YINON).
Ils passent en revue les crises internationales en cours: Grèce, Iran, Chine, Ukraine, Syrie…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. chellal says:

    Monsieur Vernochet qui est un très brillant commentateur politique et géostratégique ainsi qu’un homme extrêmement cultivé et informé a malheureusement fait une désolante erreur sur la dette Française qui loin s’en faut n’est pas égale à 173% du PIB mais à 97% « seulement », heureusement pour les Français, mais dommage pour cet écrivain journaliste que personnellement j’admire néanmoins.

  2. Pourriez-vous @chellal nous informer de cette différence ? Merci – car d’après ce que dit M. Vernochet et d’autres brillants analystes nous en serions à 173 % .

    • chellal says:

      Il suffit d’aller sur wikipédia et taper « niveau de la dette Française » pour avoir le bon chiffre.Il existe d’ailleurs un tabou chez les économistes selon lequel la « catastrophe » commençerait au delà de 90%.

      • L’avant-dernier numéro de la revue Civitas (n°55 « Je suis Civitas »), commente, dans ses « Brèves d’actualité », les dettes grecque et française (p.56-59) :

        GRECS ET DETTES
        Ah ! Ces grecs fainéants qui ne veulent pas rembourser leur dette, dette « énorme » qui atteint 175% de leur Produit Intérieur Brut ! Hum, Hum ! La paille et la poutre, vous connaissez ? La dette française serait officiellement de 2 000 milliards d’euros. Chiffre faux et mensonger : le rapport de la Cour des Comptes de juin 2014, prenant en compte les engagements hors bilan de l’Etat, la chiffrait déjà à 4 923 milliards, soit 250 % du PIB. Et la planète ? Voici les derniers chiffres du FMI (Fonds Monétaire International) et de la BRI (Banque des Règlements Internationaux) : 199 mille milliards de dollars (somme des dettes bancaires, gouvernementales, de sociétés, et des ménages), soit 286 % du PIB mondial !

        Quel père de famille ou chef d’entreprise accepterait de s’endetter à hauteur de quasiment trois fois son revenu ou son chiffre d’affaires annuel ? Notre prix Nobel d’économie, Maurice ALLAIS († 2010) n’avait de cesse de rappeler que la cause principale de la crise de 1929 était l’hypertrophie du crédit. Prenez vos précautions (débancarisation, potager, métaux précieux, … (voir nos précédents numéros)) : ça va faire BOUM, et ça va faire mal …

  3. Philippe says:

    Tout dépend de ce qui est inclus ou pas :
    – déficit des caisses de retraites
    – déficit des autorités locales
    – déficit des organismes semi-publics (santés, transports)

    Si l’on prends la totalité de la dette publique française, elle est bien de plus de 173 % du PIB, le montant de 97 % est calculé en excluant les dettes non « régaliennes » (liées au gouvernement en lui-même) mais qui sont pourtant bien des dettes publiques.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com