Ilias Kasidiarisa, un député du parti nationaliste Aube dorée, a fait part de sa colère, mercredi au Parlement grec, avant le vote de l’accord européen conditionnant le nouveau plan d’aide. Il a déchiré le «document épouvantable» de l’accord européen en déclarant : «ce mémorandum méprisable auquel le peuple grec a dit «non» vous enverra vous et votre politique dans les poubelles de l’histoire grecque» en s’adressant au Gouvernement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. C’est rassûrant de voir qu’il y a encore des gens qui luttent contre la mise en esclavage des peuples européens.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Oui ! Et « ces gens » sont de droite nationale ou nationalistes, car non seulement défenseurs de la souveraineté des états-nations, ils défendent aussi l’identité et la longue mémoire des peuples et des nations au contraire des seuls pseudo-« souverainistes » de gauche ou du centre qui n’ont de la Nation qu’une idée abstraite, idéologique, purement politique, institutionnelle et juridique ; il en est ainsi du gauchiste Tsipras aux gaullo-républicains chevènementistes…

  2. ce n’est pas bien, c’est l’extrême droite…
    MDR!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com