Jean-Maxime Corneille reçoit aujourd’hui Jean Sirapian, éditeur et directeur de la revue Europe Orient, au sujet la situation très inquiétante en Turquie: les conflits en Irak et Syrie font tache d’huile vers la Turquie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan. La Turquie risque-t-elle d’être dépecée comme on prévoit de le faire avec l’Irak et la Syrie ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Chouanne says:

    Voilà un excellent document qui éclaire bien la situation encore plus complexe qu’on ne croit, entre la Turquie, l’OTAN (et donc l’Union) et la Russie.

    Le cas d’Erdogan n’est pas important, il peut être liquidé sans que cela affecte les relations de la Turquie avec l’OTAN.

    On peut se poser la question de savoir si l’avion russe abattu par les Turcs grâce aux données transmises par les US n’était pas une piège de l’OTAN pour briser l’entente Erdogan-Poutine, qui s’était bien amorcée et qui est désormais définitivement morte.Et pousser Erdogan, devenu encombrant, vers la sortie.

    Dans ce cas les flux migratoires deviennent une arme dans les mains d’Erdogan… Pour retenir l’Union européenne d’appuyer les kurdes par exemple, ou tout au moins une diversion qui l’empêche d’intervenir dans le conflit syrien…
    Avec la montée des partis identitaires et de la crise économique et financière… Tout est en place pour une classique 3ème guerre mondiale, dont les alliances pourraient bouger en cours comme lors de la seconde guerre mondiale. Peut-être est-ce pour cela que Poutine appelle à une alliance comme lors de la seconde guerre mondiale…

    Bref, quel imbroglio! Les peuples comme ensemble de familles ou d’individus, sont bien insignifiants dans tout cela.

  2. Maître Cube says:

    Ce qui m’estonne dans le cas turc, c’est que le projet de destruction des États entourant Israël prévoit de détruire aussi la Turquie, et que le PM turc Erdogan travaille avec les mercenaires terroristes chargés de détruire ces pays.

    De même pour la Saoudie, le projet israélien prévoit de la morceler en cinq bouts, et les dictateurs de ce pays aident ardemment le dépeçage des pays alentour.

    On dirait qu’ils ne sont pas au courant du projet israélien. Peut-être ne savent-ils pas lire ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com