Le Comte Émile Keller (1828 – 1909), homme politique français contre-révolutionnaire, précurseur du catholicisme social, fut élu député du Haut-Rhin, de la Vendée, puis de Belfort à six reprises entre 1859 et 1889. Il était à l’origine des « Cercles catholiques d’ouvriers ».

Il est aussi l’auteur de plusieurs livres, dont cette belle Histoire de France, publiée pour la première fois en 1858, qui nous montre le rôle de l’Eglise dans la sauvegarde de la civilisation après la disparition de l’empire romain, et dans l’éducation des peuples barbares. L’auteur décrit comment « les Francs allaient peu à peu trouver dans les vertus chrétiennes le secret de vivre et de durer » sous les Mérovingiens, puis sous les Carolingiens.

Emile Keller fustige quand il le faut les vices des rois et des papes (Alexandre VI Borgia), exalte la geste des Croisades, soit en Terre Sainte, soit dans le Midi de la France, contre les Albigeois.

De beaux passages décrivent aussi la naissance et l’action des dominicains et des franciscains. La plus belle période du Moyen Âge, le XIIIe siècle, est exaltée à travers saint Louis, saint Thomas d’Aquin et saint Bonaventure.

Les éditions Edilys ont ajouté avec soin des illustrations parfaitement adaptées à l’esprit foncièrement catholique de l’auteur de cette belle Histoire de France à recommander.

Histoire de France, tome premier : de la Gaule à Saint Louis, Emile Keller, éditions Edilys, 163 pages, 24 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com