viktor-orban-hongrie

Viktor Orban, premier ministre hongrois, a annoncé que « la question de la peine de mort doit être mise à l’ordre du jour en Hongrie« , précisant que « la dissuasion est nécessaire » pour affronter la criminalité.

Le gouvernement hongrois a également annoncé il y a quelques jours l’organisation d’une consultation populaire sur la question de l’immigration.

La Hongrie a vu le nombre de demandeurs d’asile multiplié par dix durant l’année 2014. Avec 43.000 demandes d’asile introduites l’année dernière, la Hongrie est ainsi devenu le 2ème pays européen le plus confronté à cette problématique proportionnellement à son nombre d’habitants.

Douze questions seront posées aux Hongrois afin de vérifier s’ils veulent que l’Etat prenne des mesures plus drastiques pour faire face à ce fléau.

De quoi mettre en colère les grands « démocrates » européistes qui ne supportent pas que la population soit consultée.

———————–

Affiche JA 2015

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. jpc says:

    La Hongrie devient-elle le laboratoire d’une nouvelle philosophie européenne?
    A suivre…….

  2. Tchetnik says:

    Ils vont se manger les bombes « démocratiques » de l’OTAN s’ils continuent.

  3. Roland says:

    Ce débat devrait aussi avoir lieu ailleurs et en France bien sûr.

    La peine de mort est la condamnation ultime dans un arsenal de peine.

    Pourquoi donc s’en priver?
    L’avoir ne veux pas dire qu’on l’utiliserait pour tous les voleurs d’Orange (portable).
    C’est comme l’arme nucléaire, on l’a, mais on ne l’utilise pas et pourtant cela fait partie de notre arsenal.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com