promesse 

Beaucoup a été dit sur la levée de boucliers qui a suivi la proposition de loi du micro parti des Radicaux de Gauche1.

L’idée, si je l’ai bien comprise, car elle ne figure pas sur le site de ce particule, est d’imposer la neutralité religieuse dans les structures éducatives privées qui accueillent des mineurs, dès lors qu’elles sont subventionnées par l’État. Avec cette brillante idée, le mini-PRG a réussi à se mettre tout le monde à dos : les juifs, les chrétiens, les musulmans, les socialistes, les pas-socialistes, mon voisin de palier, tout le monde, vous dis-je. Y compris les scouts, menacés, au mieux de devoir demander la permission d’exister avec passage sous les fourches caudines et tout le saint-frusquin, au pire, de disparaître.

Le mouvement scout est-il subversif ? Sape-t-il les fondements de la nation… oh ! pardon… les fondements de la République ?

Quelle mouche vous pique ?

« Devant tous je m’engage, sur mon honneur. » Savez-vous ce que signifie cette phrase, gens du PRG et, plus largement, de la Socialie ex-conquérante. Ce sont des enfants de 13 ans, des Scouts, qui la prononcent au cours d’une cérémonie : la Promesse. Qu’est-ce qu’une promesse pour vous, mesdames et messieurs les politiciens ? Un truc qu’on lâche sans y penser, comme une pestilence, sur une estrade, quelques jours avant une élection, une arme de racolage massif : votre promesse ne se conçoit que flanquée de son épithète : « électorale », c’est tout dire. Vous ne pouvez pas comprendre un jeune adolescent, fille ou garçon, qui s’engage, qui promet, de tout son cœur, de toute son âme, de se conduire avec droiture – oui, vous avez bien lu, avec droiture, un gros mot pour vous, peut-être ? – et qui, pour cela, met son honneur en jeu.

Vous qui avez la bouche pleine des « valeurs » de la République, fourre-tout protéiforme qui ne vous pousse jamais qu’à fustiger ceux qui ne partagent pas votre vision frelatée du monde, que savez-vous de cette valeur appelée « honneur » ? Jamais vous n’en parlez alors que ces enfants, eux, en sont fiers. « Honneur », vous connaissez ? Il est vrai qu’il y a des rapprochements incongrus qui frisent l’inconvenance : l’honneur d’un érotomane compulsif qui faillit devenir président ! L’honneur d’un président casqué pour des parties de jambes-en-l’air ! L’honneur d’un toqué de l’évasion fiscale et du mensonge ! L’honneur de gouvernants qui, faute de garder leurs nerfs, éructent des insanités contre une ou un opposant ! L’honneur de ceux qui mentent sciemment au peuple pour préserver leur misérable petite place au chaud ! L’honneur de voir un rappeur vulgaire invité à dîner à l’Élysée, dans MA maison, car l’Élysée, c’est ma maison ainsi que celle de soixante millions de Français. L’honneur chez des imbéciles qui remplacent « cimetière chrétien » par « cimetière municipal ».

« Honneur », c’est l’un des deux mots qui trônent au fronton de nos navires de guerre, l’autre étant « Patrie », mot également qui ne passe jamais vos lèvres pincées et sèches. Voici l’un des couplets du « Chant de la Promesse » :

« Fidèle à ma patrie je le serai

Tous les jours de ma vie, je servirai. »

Gens du PRG et de la Socialie, pouvez-vous en dire autant ? Réfléchissez bien ! Ce n’est pas un jeu télévisé, c’est votre vie qui doit défiler. En déposant votre invraisemblable proposition de loi, et plus généralement en menant votre politique globalement si désastreuse, êtes-vous fidèle à votre patrie, à votre pays, au peuple de France que vous devriez avoir l’honneur de servir ? « Je servirai » ! Une fois encore, pouvez-vous en dire autant ? Si la réponse est oui, alors pourquoi êtes-vous si décriés par le peuple ? Autisme ? Stupidité ? Incompétence ? Choisissez !

Ô Politiciens, vous n’avez pas été élus pour penser à notre place, pour nous dicter notre conduite, pour déchristianiser notre pays, pour piétiner tout ce qui faisait, autrefois, notre cohésion et notre force, pour faire claquer au vent votre sectarisme comme une bannière.

Gens du PRG et de la Socialie, et d’ailleurs, n’oubliez pas : tous les soirs, avant de vous mettre au lit, répétez dix fois les deux valeurs de la France éternelle : « Honneur et Patrie ».

1 11 députés, 6 sénateurs

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com