hugo pratt traversée du labyrinthe

Le 30 septembre 2015, les éditions Casterman publiaient Sous le soleil de minuit, un nouvel épisode des aventures du mythique Corto Maltese, dont la réalisation a été confiée à un duo espagnol (Juan Diaz Canales, créateur de Blacksad, au scénario et Ruben Pellejero au dessin) chargé de la mission délicate de réanimer le héros créé par le défunt Hugo Pratt. La réédition, revue et augmentée, chez Plon de Hugo Pratt, la traversée du labyrinthe vient donc bien à propos pour mieux découvrir l’univers et les codes d’Hugo Pratt.

L’auteur, Jean-Claude Guilbert, journaliste et écrivain, était un ami intime de Pratt. Il était tout désigné pour nous servir de guide au sein de l’univers mystérieux de l’un des auteurs les plus influents de la bande dessinée.

Voyages, aventures, espionnage, trésors, il y a de tout cela dans les épisodes de Corto Maltese. Tout au long de sa vie, Hugo Pratt a dévoré les livres. Sa gigantesque bibliothèque témoignait de sa curiosité pour toutes les civilisations et les cultures, ainsi que pour l’histoire militaire, et lui servait de centre de documentation géant pour travailler. Henry de Monfreid, Pierre Mac Orlan, Saint-Exupéry, Jack London, Joseph Conrad, Homère, Rudyard Kipling, Chrétien de Troyes et bien d’autres ont ainsi nettement inspiré Hugo Pratt et façonné Corto Maltese. Toutes ces influences, et celle des poètes, sont décryptées avec fantaisie et humour par Jean-Claude Guilbert. Avec lui, nous suivons les périples  de Corto Maltese à travers les contrées les plus improbables, de Samarkand à Venise, de Manchourie à l’Ethiopie… où le père de Pratt trouva la mort en 1942 dans l’armée italienne.

Pratt était un maître dans le traitement de l’ombre. C’est sa technique du noir et blanc qui constitue sa patte. Et Guilbert nous fait également entrevoir l’influence du vieux cinéma américain dans cet aspect du travail de Pratt.

Guilbert aborde un autre point, l’absence de héros catholiques dans l’œuvre de Pratt, pourtant très abondante en références religieuses, spirituelles et même ésotériques. On y apprend que Pratt se montrait très sévère et distant à l’égard de l’Eglise catholique tout en disant respecter sa splendeur passée. 

Un livre indispensable pour mieux saisir la personnalité d’Hugo Pratt, créateur de l’indomptable Corto Maltese.

Hugo Pratt, la traversée du labyrinthe, Jean-Claude Guilbert, éditions Plon, 502 pages, 24,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Pour info ,Hugo Pratt était quand-même franc-mac !….
    Cela dit , ça n’ enlève rien à son grand talent bien sûr ….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com