plat-huitres

Selon les estimations, il flotterait dans les océans entre 7.000 et 35.000 tonnes de déchets de plastique. En s’émiettant le plastique est ingéré par le planton et les mollusques tels les huîtres ou les moules. En se nourrissant des moules, crabes et homards absorbent à leur tour quantité de microparticules de plastique. Les poissons avalent eux-aussi leur dose de ces fragments de plastique.

Or ces déchets miniatures de plastique qui font le tour de la chaîne alimentaire jusqu’à aboutir dans nos assiettes contiennent toutes sortes de substances toxiques comme le bisphénol ou les phtalates considérés comme des perturbateurs de notre système hormonal avec à la clé une importante baisse de la fertilité.

Bon appétit !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Un commentaire

  1. Pingback: Huîtres au plastique | Perturbateurs endo...

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com